Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #84
Switch, Pokémon et indés : la Triforce
Accueil podcast Télécharger le podcast
Les fans de Diablo (ou de hack 'n' slash) et les curieux qui souhaitent découvrir la franchise seront comblés par cette version Nintendo Switch qui tient toutes ses promesses. Techniquement à la hauteur malgré quelques concessions graphiques, l'expérience proposée par Blizzard est très agréable et parfaitement adaptée à du jeu sur console, que ce soit par longues ou courtes sessions. Grâce à l’abonnement Nintendo Switch Online, Diablo III : Eternal Collection propose une expérience en ligne très satisfaisante que ce soit avec des amis ou des joueurs inconnus.
Verdict !

Les +


  • Portage techniquement très réussi
  • Gameplay nerveux et très bien adapté à la manette
  • Jouable en multijoueur
  • Durée de vie très élevée
barre

Les -


  • Quelques diminutions graphiques pour optimiser la fluidité du titre
0 commentaire(s)
Diablo III : Eternal Collection
Par Psychicspies, le jeudi 22 novembre 2018

Diablo est une série de hack 'n' slash qui a vu le jour en 1997. Sorti initialement en 2012 sur PC, le troisième opus de la série du mastodonte Blizzard est disponible depuis le 2 novembre dans une version inédite sur Nintendo Switch, mais qu'à Diablo III : Eternal Collection dans le ventre ?

Si le titre d'origine est déjà âgé de 6 ans, Blizzard a réussi à nous offrir un portage capable de tourner en 720p en mode portable et en 960p une fois la console dockée. Malgré des limites techniques de la Switch, Diablo III : Eternal Collection tourne aisément en 60fps même si il y a de nombreux monstres à afficher par moments, notamment en diminuant certains effets graphiques (comme ceux des sorts ou certains décors) sans que ce ne soit pour autant vraiment dérangeant en jeu. Le titre propose une expérience fluide à tout moment et c'est vraiment appréciable pour un jeu ayant la nervosité qu'impose son genre. 

Une multitude de possibilités 

Diablo III : Eternal Collection offre de nombreuses possibilités : en effet, plusieurs modes de jeu sont disponibles comme le mode classique, extrême (si le personnage meurt il est définitivement supprimé du jeu) ou saisonnier (permet de récupérer des récompenses exclusives pendant un temps limité, jouable aussi en mode extrême) que ce soit pour suivre la campagne (en 5 actes) ou la partie aventure (à la rejouabilité infinie) mais aussi différentes classes de personnages (Barbare, Croisé, Chasseur de démons, Moine, Nécromancien, Féticheur et Sorcier) qui possèdent chacun leurs aptitudes. Notons aussi qu'il est tout à fait possible de créer plusieurs personnages. Jouable entièrement en français au niveau des textes, il faudra cependant avoir 5 Go de libre dans la mémoire de la console si on souhaite obtenir un pack de voix dans une autre langue que l'anglais.

Au niveau du mode campagne, Diablo III : Eternal Collection permet d'explorer le monde de Sanctuaire à travers cinq actes qui vous mèneront de la sinistre ville de la Nouvelle-Tristram aux portes des Cieux, en vous frayant un chemin à travers des hordes de démons et en récupérant divers trésors. Le cinquième acte est issu de l'extension Reaper of Souls et propose de s'aventurer dans les rues d'Ouestmarche.

Une fois l'ultime boss du mode campagne vaincu, il est possible d'accéder au mode Aventure (bien qu'il n'est pas nécessaire de faire le mode histoire pour accéder au mode aventure - seules les failles probatoires qui ne sont pas disponibles de suite -). Ce mode permet de créer une partie dans laquelle tous les actes sont débloqués d'office et les quêtes et événements du scénario sont désactivés. Au programme : des primes à accomplir (missions spéciales dont l'objectif est de vaincre un ennemi donné, nettoyer des zones ou encore terminer un événement dédié afin de récolter de l'or et de l'équipement mais aussi des cristaux de sang, monnaie à échanger après d'une marchande spécifique contre des mystérieux trésors et artefacts) et des « failles nephalem » (sortes de mondes parallèles générés aléatoirement peuplés d'ennemis variés, permettant d'obtenir des objets légendaires). 

La transition PC > Console parfaitement travaillée

Concernant les commandes, elles ont été adaptés à l'utilisation d'une manette. Chaque bouton (A, B, X, Y, R, L, ZL et ZR) est assigné à un sort ou un coup, qu'il est possible de modifier via le menu du personnage. Les déplacements se font à l'aide du stick gauche alors que celui de droite permet d'effectuer des roulades pour éviter les coups des différents ennemis. La croix directionnelle, quant à elle, offre différents raccourcis (notamment l'affichage de la carte en plein écran). Chaque classe de personnage possède une jauge de ressource : fureur (Barbare), colère (Croisé), haine / discipline (Chasseur de démons), essence (Nécromancien), esprit (Moine), mana (Féticheur) et puissance arcanique (Sorcier). Cette jauge rechargeable permet d'utiliser les attaques et techniques les plus puissantes de chaque personnage.

Selon les classes jouées et leurs techniques utilisées, il est possible de faire différents type de dégâts (dégâts physiques, de feu, de froid, de foudre, de poison, arcaniques ou sacrés), modifiables via des runes. Chaque technique disponible dans le menu dédié peut être combiné à une rune (les runes se débloquent lors de montées de niveau du personnage). S'il existe des compétences actives, des compétences passives sont aussi au programme (déblocables en atteignant plusieurs paliers de niveau) et elles n’apparaissent uniquement dans le menu de compétences. Leurs effets sont permanents et permettent d'allonger la durée d'utilisation d'un sort, d'augmenter la capacité de son personnage à se soigner en frappant un monstre, etc.

Le titre propose une expérience graduée : au départ le personnage est au niveau 1 et n'a que très peu de coups disponibles (et donc un nombre limité de touches à tambouriner). Au fur et à mesure que le joueur gagne de l'expérience et monte de niveau, de nouveaux sorts et coups sont disponibles dans un menu dédié et circulaire (parfaitement adapté au jeu sur console) afin d'être attribués (ou non) sur une touche de la manette. Un système de runes permet quant à lui d'ajouter un effet à chaque attaque comme des effets de confusion ou de brûlures. Notons aussi qu'en jeu solo, il est possible d'être accompagné par un personnage allié (au choix entre trois classes), contrairement au mode multijoueur. Le système d'équipement est lui aussi réussi puisqu'il permet d'équiper son bouclier ou son épée fraîchement lootés à la volée, mais propose aussi un menu complet si on s'est fait submergé par de trop nombreux monstres ou si on souhaite s'attarder sur les capacités de chaque objet.

Quand y'en a plus … 

Une fois le niveau maximal atteint (70), un personnage ne peut plus gagner de niveau supplémentaire mais peut tout de même progresser grâce au niveau de parangon. Les niveaux de parangon ressemblent à des niveaux classiques sauf qu'ils ne sont en aucun cas limités. À chaque niveau de parangon le joueur gagne des points de compétence à attribuer dans différentes caractéristiques (pouvoirs offensifs et défensifs, vitesse de déplacement, etc.). Précisons que le niveau de parangon du joueur correspond à la somme de tous les niveaux de parangon de tous les personnages disponible sur la sauvegarde. Par conséquent même un personnage à peine créé disponsera de points de parangon.

Concernant les parties à plusieurs, il est possible de jouer jusqu'à 4 en local sur une seule Switch ou plusieurs, mais aussi en ligne (en ayant souscrit à l'abonnement Nintendo Switch Online) que ce soit avec des amis ou avec d'illustres inconnus. L'expérience multijoueur est tout aussi fluide qu'en solitaire mais bien plus amusante (elle offre aussi un bonus d'expérience non négligeable), même si l'accession à une partie en ligne peut sembler complexe. Notons aussi qu'il est possible d'envoyer de l'équipement à ses amis via un système de boîtes aux lettres (hors mode saisonnier).

Si le titre est complet (il contient tous les ajouts effectués sur la version PC d'origine), Blizzard a pensé à ajouter du contenu exclusif à cette édition dédiée à la Switch : une armure aux couleurs de Ganondorf, des ailes ornementales, un portrait Triforce (pour décorer son avatar) ainsi qu'une mascotte Poulet. Grâce à l'offre Nintendo Switch Online, il est possible de sauvegarder sa progression en ligne mais aussi d'utiliser l'application vocale. Les amiibo sont aussi de la partie puisqu'ils sont tous compatibles avec Diablo III : Eternal Collection et permettent d'invoquer des monstres via un portail (une fois toutes les 21 heures) et donc de récupérer des objets.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Switch
Editeur
  • Blizzard Entertainment
Développeur
  • Blizzard Entertainment
Genre
  • RPG
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 16
Sorties
   vendredi 02 novembre 2018
   vendredi 02 novembre 2018
   jeudi 27 d?cembre 2018

Site officiel
http://www.nintendo.fr/Jeux/Nintendo-Switch/Diablo-III-Eternal-Collection-1417875.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016