Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #83
La Switch sur son petit nuage
Accueil podcast Télécharger le podcast
En répondant aux attentes de n’importe quel type de joueur, Microïds signe ici l’un des remasters les plus pertinents de ces dernières années. En apportant son lot de facilitation de l’expérience de jeu aux nouveaux venus sans tomber dans une absurde accessibilité à outrance, cette version anniversaire ne perd aucunement la richesse, la tension et l’émotion procurées par le jeu original, lui-même parfaitement restitué dans son mode classique. Malgré un prix légèrement élevé, des remises au goût du jour de ce type, on en veut plus souvent.
Verdict !

Les +


  • Un rendu extrêmement fidèle à l’original
  • La personnalisation de l’expérience apportée par la version remaster
  • Des ajustements apportés avec pertinence et subtilité
  • Le rewind, une bonne idée
  • Les sons retravaillés avec goût
  • Une jolie édition collector
barre

Les -


  • Une difficulté forcément supérieure à la moyenne
  • Un gameplay rigide et parfois frustrant qui demande son temps d’adaptation
  • Forcément rapidement terminé en ligne droite pour les connaisseurs
  • Un poil cher
0 commentaire(s)
Flashback
Par Chozo, le dimanche 5 août 2018

Le jeu vidéo, de manière générale, commence à prendre de l’âge en tant qu’art apparu il y a maintenant quelques décennies, justifiant ainsi la célébration d’anniversaires de 20/25 et même 30 ans de publication de certains titres ayant marqué la conscience collective. Flashback, qui a fêté son quart de siècle en 2017, se voit une nouvelle fois republié par Microïds dans un remaster exclusif sur Switch en… 2018. Avouons que ça la fout mal pour une édition 25th Anniversary...  L’objectif ce cette nouvelle sortie, outre bien entendu la motivation pécuniaire, est à la fois de proposer une édition ultime de ce titre devenu culte aux plus expérimentés avec le jeu original, ainsi qu’aux plus jeunes avec une version modernisée plus accessible, mais aussi de laver l’affront du remake HD de 2013 tant décrié. À défaut d’être créatifs, certains studios ont parfois au moins le bon goût de développer des remakes aux apports respectueux des œuvres originales. N’est-ce pas Hollywood ?

Retour vers le futur

Faut-il encore présenter Flashback ? Bon allez ok pour les deux du fond qui se sont endormi. Le jeu place son intrigue en 2142, où le scientifique Conrad B. Hart fait la découverte d’un complot planétaire mené par des extraterrestres. Conscients de la menace que représente ce terrien, ces aliens décident de le kidnapper. Parvenu à s’extirper des mains de ses ravisseurs, le scientifique fuit dans l’espace, mais s’échoue brutalement sur Titan, un satellite colonisé de Saturne. Conrad perd connaissance et se réveille amnésique au milieu de la jungle avec pour seul indice un holocube, un boîtier étrange faisant apparaître une forme holographique de lui-même, lui demandant de rejoindre le mystérieux Ian à New Washington.  

Les objectifs du héros sont donc multiples. Il lui faudra bien entendu échapper à ses ennemis toujours à ses trousses, tout en passant outre les nombreux dangers de cette jungle hostile pour parvenir à rentrer sur terre. Mais en même temps, il devra également retrouver la mémoire pour redécouvrir son identité et continuer à enquêter sur le complot qu’il avait démasqué. Cependant, cette mémoire ne reviendra pas simplement en collectant de rares indices. Il sera indispensable de retrouver les holocubes contenant chacun un fragment de ses souvenirs.

Les fans des œuvres de Philip K. Dick, notamment de We Can Remember it for You Wholesale, nouvelle qui sera adaptée au cinéma sous le nom de Total Recall, se retrouvent en terrain connu. L’influence de cette histoire est largement notable dans le jeu de Paul Cuisset et son équipe. Outre la narration, la réalisation cinématographique transpire dans le gameplay et l’animation de son personnage. Titre d’action-aventure très orienté plateforme dans un environnement labyrinthique à la progression totalement libre, Flashback rappelle sans aucun doute ses prédécesseurs Another World et Prince of Persia, ayant également connu moult remakes et remasters. 

Mais dans le cas de Flashback, Microïds a voulu satisfaire tout le monde. Deux versions sont en effet proposées en début de partie. Pour les fans inconditionnels et les plus anciens, le jeu classique de 1992 parfaitement restitué reprend l’œuvre au pixel près avec ses effets sonores d’époque. Pour les néophytes et les fatigués du rendu rétro, la version retouchée reprend avec grand respect le jeu original en y ajoutant son lot de nouveautés bienvenues, permettant une accessibilité plus aisée aux nouveaux venus curieux de découvrir ce jeu dont papa parle sans arrêt. Ainsi, outre plusieurs filtres graphiques à activer/désactiver, ce sont surtout les sons qui se voient modifiés, avec des bruitages bien plus mis en avant, renforçant le sentiment d’immersion et d’étrangeté des environnements.

Soyez sympa, rembobinez

Mais l’apport le plus notable pour la version modernisée du titre réside dans les ajustements intelligents de la difficulté. Avec la fonction rewind proche de celle que l’on peut trouver sur les reboots 3D de Prince of Persia, le jeu permet de rembobiner les dernières secondes de jeu pour corriger une mauvaise manipulation critique, évitant ainsi d’avoir systématiquement à recommencer au dernier point de sauvegarde. Ces checkpoints ayant gardé leurs positions d’origine, ils peuvent se trouver relativement loin derrière le héros. Cependant, afin d’éviter l’abus du rewind dans tous les sens et de rendre l’expérience trop facile, cette fonctionnalité demeure restreinte à seulement quelques poignées de secondes et n’est pas activable à tout moment. Ce n’est qu’en cas de manœuvre mortelle qu’il sera possible de rembobiner. Malgré cela, l’ensemble du jeu conserve globalement son approche vintage du challenge, avec de nombreuses occasions de casser sa pipe. 

Toujours dans une logique d’accessibilité, le remaster propose ses trois niveaux de difficulté, différents en termes de nombre d’ennemis, de menaces globales et de durée de sollicitation du rewind. Autre bonne idée d’ajout, une suite de tutoriels est accessible dans le menu, permettant aux moins habitués de se familiariser avec une jouabilité somme tout plutôt vieillotte. Un certain temps d’adaptation est en effet requis pour se familiariser avec des commandes d’un autre âge, relativement peu intuitives. Outre certains sauts ultras exigeants, il faudra surtout prendre en compte la latence de l’animation qui utilise plusieurs frames automatiques dans les fonctions de course, de saut, de demi-tour ou de prise en main de l’arme à feu. Ainsi, tandis que le titre original lâchait le joueur dans la jungle sans aucune indication, ces explications sous forme de travaux pratiques sont une bénédiction pour les néophytes. 

Malgré tous ces efforts pour adoucir l’exigence de l’expérience, le jeu conserve son essence première, à savoir son sentiment de tension permanente, exigeant de maîtriser le positionnement de chaque élément et surtout de chaque ennemi. Dans cette approche du « par cœur », le jeu préserve finalement tout l’intérêt d’une œuvre en avance sur son temps il y a 26 ans, qui avait tant marqué ses utilisateurs. Bien que les connaisseurs risquent de terminer le jeu assez rapidement, la nature même du titre amènera certainement ceux qui découvrent Flashback à parcourir les niveaux pendant plusieurs heures sans frustration particulière. Rappelons qu’en plus des versions dématérialisées et physiques classiques de cette édition 25th anniversary (vendues au prix un peu élevé de 20 euros), une version Collector’s Edition du plus bel effet est en vente, embarquant le jeu en version physique, une boîte en métal au format cartouche Super Nintendo américaine rétro, une carte métal numérotée, la bande-son remastérisée du jeu en numérique et le manuel d’utilisation inspiré de la version originale, le tout pour le prix toujours un peu élevé 40 euros.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Switch
Editeur
  • Microïds
Développeur
  • Paul Cuisset
Genre
  • Action - Aventure
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 12
Sorties
   mardi 19 juin 2018
   dimanche 17 juin 2018
   jeudi 09 ao?t 2018

Site officiel
http://www.nintendo.fr/Jeux/Nintendo-Switch/Flashback-1387444.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016