Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Que l'on aime ou pas, le concept d'avancer dans le noir total avec uniquement le son comme allié était un pari risqué, qui fait que Perception se détache de la concurrence. Cependant, la peur et l'angoisse proposées par le jeu ne sont pas ce qu'on a vu de mieux dans le milieu. En outre, la progression est trop linéaire et l’aventure se termine au bout de cinq heures. Perception est tout de même une bonne curiosité et une belle petite expérience.
Verdict !

Les +


  • Une prise en main simple et efficace
  • Une certaine expérience frissonnante réussie...
barre

Les -


  • …mais qui manque réellement de dangers pour une immersion totale
  • Progression trop linéaire
  • Durée de vie faiblarde (5h)
0 commentaire(s)
Perception
Par Zelgius, le vendredi 1 décembre 2017

Deep End Games, qui comprend en son sein d'anciens développeurs ayant travaillé sur les séries Bioshock et Dead Space, a souhaité apporter sa petite touche dans les jeux d'horreur en proposant un concept pour le moins inédit dans le domaine. Financé par plus de 4 000 contributeurs sur Kickstarter, Perception a d'abord connu une sortie antérieure sur Playstation 4, Xbox One et PC. C'est le 31 octobre, soit pile pour Halloween, que Perception est arrivé sur l'eShop de la Nintendo Switch. Est-ce que le concept proposé par les développeurs arrivera à séduire les joueurs ?

What a mansion!

Perception nous met dans la peau de Cassie, une personne aveugle, qui part enquêter dans un manoir baptisé « Echo Bluff ». Cassie y ressent depuis trop longtemps des événements étranges et ses rêves l'envahissent peu à peu, comme si le manoir l'appelait. Elle part donc seule, sans attendre l'arrivée de son compagnon, afin d'en finir au plus vite avec cette malédiction. Si l'histoire, censée donner une raison au joueur de plonger dans l'inconnu, est simple et déjà vue, il faut savoir qu’elle est basée sur des faits réels (d'après les développeurs), de quoi donner des sueurs froides.

Le jeu est divisé en quatre chapitres, représentant chacun un objet à récupérer, que Cassie a vu en rêve. Au fur et à mesure de sa progression, Cassie voit le manoir se métamorphoser : d'un champ de bataille, jusqu'à un musée de poupées, en passant par un stand de parc d'attractions, comme si la maison traversait les dimensions à la manière d'un Silent Hill.

La force du son

Combinant à la fois survival et FPS, Perception se démarque du fait de son protagoniste aveugle. C'est là que le charme et l'innovation de Perception opèrent, là où le titre nous propose une expérience inédite par rapport à ce que l'on a pu connaître jusqu'à présent. Cassie avance dans l’obscurité la plus totale, mais pas que. Grâce à sa canne (que l'on active avec le bouton ZR), l'héroïne peut émettre des sons et avoir une vision limitée et temporaire de ce qui l’entoure. Le son sera donc son meilleur allié durant tout le jeu, puisqu’elle pourra ainsi se situer. Entre les bruits des radiateurs, du vent, des flammes ou encore de la musique venant d'enceintes, Cassie pourra à loisir se repérer à travers le manoir, qui se jouera d'elle en bloquant et déverrouillant des portes à son gré.

Comme dans tout bon film ou jeu d'horreur classique, Cassie ne sera pas seule et verra des manifestations fantomatiques qui retraceront tout le passé du manoir. Si les fantômes des personnes assassinées ne lui feront pas de mal, cela ne sera pas le cas de celui du manoir, ressemblant un peu à la représentation de la mort avec sa cape, qui lui en voudra pour sa présence. Durant la partie, une petite phrase indiquera si la maison « écoute » ou non. Dans le premier cas, il faudra faire très attention à ne pas abuser de la canne pour se repérer, afin de ne pas réveiller la bête noire qui viendra tout de suite vous attaquer si vous avez le malheur de faire trop de bruit. De la vision bleue qui indique que tout est calme, elle passera au jaune (qui indiquera que le fantôme essaie de vous localiser), puis ensuite au rouge, signifiant que le fantôme maudit est très proche. Cassie, qui bien sûr n’est pas armée, devra alors rapidement trouver une cachette symbolisée par des éléments ayant une aura verte, comme des caissons ou encore des rideaux. De quoi jouer sur les nerfs, tant le déplacement est peu aisé dans l’obscurité la plus totale.

Afin de trouver son chemin, Cassie possède une sorte de sixième sens qui aidera le joueur à se repérer. Par la simple pression du bouton ZL, Cassie pourra alors fixer son objectif à atteindre. Cependant, ce sera au joueur de s’orienter et de se frayer un chemin jusqu’à la prochaine zone. Une idée qui reste la bienvenue car la carte du manoir n'existe pas. Au cours de sa progression, Cassie pourra récupérer des documents, des clés, ainsi que des objets. Chaque objet a sa part de « souvenirs » et Cassie pourra les ressentir par le biais d’une série de dialogues, aidant le joueur à mieux comprendre les événements passés. Quelques quêtes annexes sont aussi de la partie, comme la récupération de poupées ou des salles secrètes à débloquer (qui déverrouillent des succès/trophées sur les autres plates-formes, éléments non présents sur Nintendo Switch).

Ça fait peur mais ça fait pas mal

En début de partie, il est proposé différents modes de jeu. À commencer par le choix d'une Cassie bavarde ou non. Une petite option bienvenue selon le type de joueur : ceux qui veulent connaître l'histoire ou ceux qui veulent profiter d'une expérience en immersion la plus totale. À noter également que le jeu propose des sous-titres français à activer dans les options avant de commencer la partie. Viennent ensuite trois modes de difficulté : la difficulté « Histoire » vous propose d'explorer le manoir sans avoir à craindre le fantôme qui hante les lieux. La difficulté « Inquiétant », en revanche, proposera une petite pointe de danger avec le fantôme d'Echo Bluff qui viendra rendre une petite visite si Cassie fait trop de bruit. Pour finir, la difficulté « Effrayant » proposera un ennemi plus agressif et un retour au menu si Cassie meurt. Il faut savoir que, hormis le fantôme et les « ennemis » du chapitre 3, il n'existe aucun réel autre danger.

Si Perception propose un concept unique en jouant sur la peur du noir et des sons étranges, il faut tout de même noter que le titre possède quelques petites lacunes qui, si elles n'avaient pas existé, auraient rendu l'expérience encore meilleure. Tout d’abord, la difficulté en elle-même constitue une petite faiblesse. On explore certes le manoir, mais à part le chapitre 3, le jeu reste relativement simple, ce qui ne joue pas sur l'angoisse de mourir du joueur durant son parcours. En effet, quoi de plus angoissant qu'un jeu rempli d'ennemis effrayants ? Perception joue plus sur le narratif, ce qui n'est pas un défaut, mais au vu du peu de risques et de dangers encourus, cela pourra retenir quelques joueurs dans l'achat du jeu. Vient ensuite le sentiment de répétitivité : le jeu se veut être une ligne droite à parcourir et ce n'est pas les quelques énigmes simples à résoudre qui viendront briser l'aspect linéaire.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Switch
Editeur
  • Feardemic
Développeur
  • The Deep End Games
Genre
  • Survival-Horror - Aventure
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 16
Sorties
   mardi 31 octobre 2017
   mardi 31 octobre 2017
   Non prévue

Site officiel
http://www.thedeependgames.com
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016