Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #80
Nintendo Switch & Zelda : questions & réponses
Accueil podcast Télécharger le podcast
Malgré la quantité de sports proposés, le peu de modes de jeu et le manque de profondeur ici et là nuisent à l’appréciation globale du jeu. Ni bon, ni mauvais, il est, de fait, peu intéressant à jouer en solo une fois tous les tournois remportés. Et ce n’est pas la carotte de la collectionnite qui pourrait pousser à enchaîner ces derniers, vu le peu d’intérêt ludique de l’ouverture des packs de cartes. À moins d’avoir des amis avec qui jouer en local ou en ligne tout en étant peu regardant sur la variété dans les phases de jeu (surtout pour le football), il est difficile de le recommander à ceux qui cherchent un jeu complet. Il peut toutefois convenir sans soucis aux plus jeunes qui devraient apprécier de prendre soin des chevaux de l’écurie dans le mode équitation ou à ceux qui veulent juste faire quelques matchs de temps en temps.
Verdict !

Les +


  • Cinq sports dans une cartouche
  • Multi en ligne et local    
  • Coloré et mignon
  • L’écurie, pour les plus jeunes
barre

Les -


  • Chiche en contenu
  • Aspect collectionnite peu intéressant
  • Limité en modes de jeu
  • Peu de profondeur générale
0 commentaire(s)
Mario Sports Superstars
Par Inferno, le jeudi 9 mars 2017

À l’image de Jacques Dutronc, Mario a tout vu et tout fait, surtout quand cela relève du domaine sportif. Après avoir enchaîné les buts, les dunks et les smashs, cet athlète complet revient sur 3DS dans Mario Sports Superstars, une compilation sportive développée conjointement par Camelot et Bandai Namco. Alors, collaboration payante ?

Que des numéros 5 dans ma team

Cinq, c’est le nombre de sports auxquels il est possible de s’adonner dans ce Mario Sports Superstars. Du football et du baseball dans la catégorie des sports collectifs et du golf, de l’équitation et du tennis pour les sports individuels. Assez clair, le menu principal propose de directement choisir entre les sports. Ensuite, chaque sport propose sensiblement les mêmes modes de jeu : un mode « un joueur » comprenant son mode tournoi avec des coupes qui se jouent en trois tours, un mode exhibition pour faire des matchs sans enjeux, un mode entrainement et des tutoriaux, puis un mode « multijoueur » en ligne ou en local, à condition que chaque joueur ait un exemplaire du jeu.

On ressent à travers le gameplay des différents sports que le jeu privilégie la simplicité d’accès. Pas de gestes compliqués ou de combinaisons particulières. On en a particulièrement conscience pour le football (qui se joue selon les règles officielles) : lorsqu’on est à 11 contre 11, un tacle par derrière en tant que dernier défenseur ? L’arbitre n’hésitera pas à siffler la faute, mais ne sortira pas de cartons, comme chez les poussins.

Pour les amoureux de simulation, le jeu se voulant arcade, il faudra donc oublier toutes les stratégies visant à déstabiliser l’adversaire ou à « casser les lignes ». Pas de feinte de frappe, de une-deux ou de piège du hors-jeu… Ici, on passe dans les pieds (ou en profondeur), on centre et on tire. Un super tir est d’ailleurs disponible lorsque le ballon commence à briller. Premier arrivé, premier servi, il faudra se battre avec l’adversaire pour l’utiliser.

Comme précisé plus haut, étant peu utile de faire tourner le ballon, on se retrouve constamment à alterner entre deux situations basiques : remonter le ballon pour aller marquer ou le récupérer, et c’est tout. Pas de carapace ou d’objet bonus comme dans Mario Strikers Charged Football sur Wii pour rendre les parties amusantes, du coup ça s’essouffle assez vite, d’autant plus que le jeu est avare en modes de jeu et en arènes. Heureusement, le but n’est pas assuré à chaque tir, avec le gardien agile comme un chat malgré sa bedaine, ou les poteaux qui sont là pour empêcher le ballon d’entrer, c’est déjà ça de pris. Cependant, il aurait été agréable de pouvoir faire des choix lorsque l’on est en position de tir. Lob ? Enroulé en lucarne ? Tir puissant au ras du poteau ? Petit piqué ? Pas possible, dommage…

Wario Woods PGA Tour

Pour avoir de meilleures sensations, il faut se tourner vers le golf et le tennis. Pas de surprises, on retrouve ici pratiquement toutes les sensations des jeux développés par Camelot, avec un peu moins d’options et beaucoup moins de contenu. On sent que les assets des précédents jeux 3DS ont été repris en faisant un copier-coller, tout en rafraîchissant à la marge. L’ultra smash, exclusif à la version Wii U de Mario Tennis, fait par exemple son apparition ici et la touche X qui servait de frappe automatique sur Mario Tennis Open disparaît. Le golf permet toujours d’avoir un mode automatique pour ceux qui ne veulent pas s’ennuyer avec l’angle de tir, et manuel pour ceux qui veulent se la jouer Tiger Woods. Bref, deux valeurs sûres malgré le contenu rachitique, ce qui s’applique malheureusement à tous les sports.

Le baseball aussi arrive à concilier suffisamment de variété et de choix dans certaines phases de jeu, tout en restant accessible. Il est possible de choisir plusieurs types de balles au lancer : courbes, tombantes, flottantes… Il suffit d’orienter son viseur afin de placer la balle dans la zone choisie et d’appuyer sur la touche A au bon moment. Chaque type de lancer à son timing propre. À la batte, une fois en course, vous pouvez tenter de prendre une base avancée en appuyant sur A ou appuyer sur B pour reculer si vous changez d’avis. Par contre, aucun contrôle des joueurs sur le terrain n’est possible, on oriente uniquement les passes afin d’éjecter un adversaire.

Le quinté, c’est mon dada

Omar Sharif, paix à son âme, aurait adoré voir ses petits-enfants se la donner en mode tiercé sur le jeu d’équitation, qui consiste en une course hippique mêlée à quelques sauts d’obstacles. L’objectif est de récupérer des étoiles pour charger les jauges de boost et des piments pour recharger l’endurance de son cheval, que l’on choisit avant d’engager la course ou le tournoi, afin de ne pas finir bon dernier.

Un petit passage dans l’écurie, qui devrait à coup sûr plaire aux plus jeunes, permet de personnaliser son cheval préféré en le nommant, en changeant sa selle ou en lui mettant des accessoires… À l’image de Nintendogs, il faudra nettoyer, caresser ou emmener son cheval en balade pour améliorer les liens affectifs ou son humeur et pour espérer tomber sur des objets en cours de route. Sympathique pour les plus jeunes donc, moins pour les plus grands. Chaque match, course, victoire ou défaite, rapporte des pièces qui permettent d’acheter des packs de cartes afin de remplir un album panini virtuel. Ni fun, ni intéressant, même en utilisant des amiibo pour avoir des packs bonus.

D’ailleurs, il est possible d’acheter des cartes amiibo Mario Sports en boutique afin d’entraîner les personnages imprimés dessus. Techniquement, le jeu tourne sans accroc particulier, et il reste très agréable à l’œil malgré le manque de petits détails visuels avec son aspect très coloré. Mais le manque de modes de jeu et le contenu rachitique nous empêche de le recommander à tous en dépit de la variété des styles sportifs.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo 3DS
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Camelot
Genre
  • Sport
Nombre de joueurs
  • 1 - 2 (local) 1 - 6 (ligne)
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   vendredi 10 mars 2017
   vendredi 24 mars 2017
   jeudi 30 mars 2017

Site officiel
https://www.nintendo.fr/Jeux/Nintendo-3DS/Mario-Sports-Superstars-1136172.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016