Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Resident Evil 4 Wii Edition est de ces titres qui posent un réél dilemme : jeu d'anthologie contre portage facile, argent contre coeur. Si RE4 mérite assurément ses deniers pour qui n'y a jamais touché, pas sûr qu'il les mérite une deuxième fois pour ceux qui souhaiteraient y remettre un petit coup, surtout au prix auquel il est proposé en Europe. Capcom n'ayant de leçons d'opportunisme à recevoir de personne, RE4 Wii ne daigne même pas cacher un minimum la volonté affichée de l'éditeur d'arrondir les fins de mois.
Verdict !

Les +


barre

Les -


  • Utilisation de la Wiimote fainéante
  • Visée honteusement facilitée
  • 40€ en Europe ?
0 commentaire(s)
Resident Evil 4 Wii Edition
Par Ramzabeoulve, le 06 Sep 2007

Alors que le cinquième épisode de la saga Resident Evil se fait toujours autant désirer sur next-gen, Capcom décide de porter RE4 sur Wii, histoire que les joueurs aient leur fix de zombies en attendant la sortie d'Umbrella Chronicles en fin d'année. Contrôles à la Wiimote de rigueur et bonus PS2 en prime, cette Wii Edition pas vraiment désintéressée remplit-elle son office d'apéritif de luxe ?








Detras de ti, imbecil !


Resident Evil 4 Wii Edition aura au moins le mérite de confirmer une bonne fois pour toutes les choses : plus de deux ans après sa sortie originale sur GameCube, le titre de Capcom mérite définitivement sa place au panthéon des meilleurs titres last-gen. Le seul test qui aurait pu l'égratigner est celui du temps, et ce portage opportuniste lui fait passer le contrôle technique presque sans couac. RE4 : quinze heures d'action pur jus anthologiques, décomposée en un triptyque à l'éxécution impeccable. Que ce soit le village et ses paysans tellement peu accueillant que même l'euro n'a pas été adopté dans le coin, l'église et ses moines dérangés du buble, ou l'île regorgeant de soldats un peu trop entraînés, chaque instant, chaque action est maîtrisée par un Capcom rarement autant en forme. Et le poids des années n'y change rien : RE4 est toujours jouissif deux ans après, il le sera encore dans cinq ans, voire dix. La classe des jeux d'exception, ceux qui se comptent sur les doigts des deux mains sur toute une génération de consoles.


Difficile de manquer son coup...


#row_end
Sûr, d'aucuns reprocheront encore et toujours le tournant 100% action de ce volet, délaissant caméras fixes, portes-chargement et persos à la colonne en béton armé. Mais laissons les pisse-froid des fora crier à l'hallali : avec RE4, Capcom a réalisé un tournant sans faute dans la saga, fixant de nouvelles marques pour les épisodes à venir. Et dans une série vieille d'une décennie telle que Resident Evil, aux conventions gravées dans la roche, l'exercice n'était pas des plus faciles. Fatalement, le seul terrain d'attaque possible reste sur le plan technique. Forcément, deux ans et une bonne dose de titres next-gen plus tard, la superbe graphique de l'époque a pris un peu de plomb dans l'aile. RE4 Wii Edition, certes, mais graphismes GC, ni plus ni moins. Sans aller jusqu'à dire qu'on déterre là une relique du passé, un lifting, même minime, eût été le bienvenu de la part de Capcom. Ceux qui n'ont jamais touché à ce bijou peuvent arrêter la lecture ici et courir se délester de 40€ chez leur revendeur, il le mérite amplement. Quant aux autres, pas si sûr qu'ils crachent une deuxième fois au bassinet...

Resident Evil 4 Casual Edition


Ce portage Wii, a défaut de réinventer le titre, laisssait au moins présager d'une certaine redécouverte, via la fameuse maniabilité à la Wiimote censée renforcer l'immersion. Pari pas vraiment remporté, puisque RE4 Wii s'avère fainéant dans son utilisation de la manette. Si les séances d'onanisme Wiimotesques sont pardonnables, certaines choses le sont un peu moins. Par exemple, le fait que la visée du sniper s'effectue toujours au stick s'avère légèrement ridicule. Mais le plus gros défaut de ce portage, c'est que s'il pousse effectivement la précision, il le fait à un excès ridicule. Indubitablement, le jeu sied à merveille à la manette de la dernière de Nintendo, rendant les tirs localisés un poil plus précis. Mais pourquoi avoir remplacé la visée laser pour un réticule énorme et grossier, qui de plus change de couleur dès qu'un ennemi est à portée de tir ? Un simple coup d'oeil aux images suffit : avec pareil assistance, n'importe quel manchot devient fatalement un as de la gâchette. Et du coup, c'est le plaisir de jeu qui s'en ressent. Alors oui, Capcom a bien tenté de compenser cette large aisance par un plus grand nombre d'ennemis, mais ce ne sont pas quelques vagues sporadiques de Ganados supplémentaires qui convaincront. De là à dire que RE4 Wii ne fait finalement que s'adapter au public de la console, il n'y a qu'un pas que ce test ne franchira pas.


Ne jamais oublier de donner pour sa paroisse



Si l'annonce du portage PS2 avec du contenu exclusif avait fait couler beaucoup d'encre, les joueurs Nintendo auront obtenu justice au bout du compte, puisque Resident Evil 4 Wii Edition leur permet d'enfin bénéficier de ces bonus. Passons sur le costume de mafiosi de Leon et l'armure d'Ashley, restés PS2 jusqu'au bout, pour s'intéresser à la véritable pièce digne d'intêret, le mode Separate Ways. Nom on ne peut plus explicite, puisqu'il permet bien entendu de suivre les pérégrinations d'Ada pendant que Leon se démène au milieu des Plagas. Changement de protagoniste, mais même action effrénée, à travers des décors connus ou inédits. Plus de RE4 dans RE4, robe bien évasée en prime : difficile de faire la fine bouche, surtout quand cela permet d'éclaircir quelques zones d'ombres de l'histoire. Certes, il ne faut que quatre bonnes heures pour en venir à bout. Mais RE4 n'étant déjà pas des plus longs à la base, voilà un bonus de choix qui aurait pu valoir son petit pesant de pesetas dans la balance finale. Reste qu'à 40€ le portage, sachant que pour le même contenu, la version PS2

est à 20€, ca donne à réfléchir.


Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Wii
Editeur
  • Capcom
Développeur
  • Capcom
Genre
  • Survival-Horror
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   29 juin 2007
   25 juin 2007
   31 mai 2007

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016