Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Chibi-Robo est vraiment un jeu à tester. A la manière d'un Animal Crossing, il ne ressemble à rien de connu, et plaira à certains tout en se faisant haïr par d'autres. Mais son principe fait de lui un jeu très spécial et très bon par la même occasion, alors qu'il ne semble pas très complexe au départ. Bref, il ne tient qu'à vous de tester, mais si vous accrochez, vous découvrirez un univers qui ne vous laissera pas de marbre.
award
Verdict !

Les +


barre

Les -


0 commentaire(s)
Chibi-Robo!
Par Tails, le 10 Novembre 2006

Ce n'est pas parce que la DS marche bien et que la Wii arrive bientôt qu'il faut oublier la Gamecube ! Et puis c'est pas parce que la DS et la Wii sont censées révolutionner notre façon de jouer que la Gamecube ne peut plus nous étonner avec des jeux au principe novateur. Bref, tout ceci pour vous présenter Chibi-Robo, un jeu sur Gamecube qui ne ressemble vraiment à aucun autre et où une de vos activités principales sera de récurer le sol.

Faire le ménage, ça vous tente ?


Tout commence par l'anniversaire d'une jeune fille prénommée Jenny. Pour fêter ses huit ans, ses parents lui offrent un cadeau dernier cri : un Chibi-Robo. Un Chibi-Robo, c'est un tas de boulons de quelques centimètres de haut qui est chargé de faire pleins de choses dans la maison, permettant à ses propriétaires de se passer de corvée de nettoyage, ou de lui demander de l'aide pour de menus travaux. Bref, c'est un robot à tout faire.
Or donc, ce robot, sur le coup, c'est vous. Accompagné de votre conseillé et ami de toujours, Telly, vous débarquez dans la famille Sanderson et vous comptez bien rendre tout le monde heureux. Ça tombe bien, puisque votre but consiste à atteindre la première place du Chibi-Classement, ce qui ne sera possible qu'à l'aide de points bonheur, que les différents habitants de la maison vous donneront en fonction de leur satisfaction envers votre travail.
Démarre ainsi votre vie dans la maison des Sanderson. Vous allez donc devoir, pour gagner des points bonheur, nettoyer toute la saleté qui se trouve sur votre route avec votre brosse a dents qui récure, mettre les déchets qui traînent dans la poubelle et bien sûr tenter de résoudre les problèmes personnels de chacun. Dans le genre inclassable, Chibi-Robo se pose donc comme un digne représentant : jamais un jeu ne nous avait proposé un principe aussi étrange. Et ça marche !

Se recharger, c'est important.


Haut comme trois pommes


Cependant, Chibi-Robo possède deux gros problèmes. D'abord, il est tout petit. Bien sûr, se balader dans une maison quand la moindre marche d'escalier est plus grande que vous, ce n'est pas facile. Et c'est ce qui donne une partie de sa force au jeu : une maison somme toute banale devient un immense terrain de jeu où chaque meuble ressemble à un building qu'il va falloir escalader afin de trouver tous ses secrets. Il vous faudra donc trouver des stratagèmes afin d'accéder à certains endroits haut perchés, qu'un humain n'aurait aucun mal à atteindre. Heureusement, Chibi possède quelques gadgets qui lui facilitent la tâche, comme le Chibi-Hélico qui lui permet ainsi de planer pendant quelques secondes et de redescendre en douceur sur la terre ferme. En outre, vous pouvez installer dans la maison des Utilibots telles des échelles ou des ponts. Bref, être aussi grand que Chibi-Robo vous fait voir le monde d'une tout autre manière.
L'autre problème de Chibi-Robo, c'est que son autonomie est très limitée. En bas à droite s'affiche en permanence la quantité d'énergie qu'il reste dans sa batterie, et chaque pas lui mange quelques unités d'énergie. En bref, chaque action demande une quantité d'énergie, plus ou moins grande en fonction de l'effort fourni. Quand Chibi doit grimper quelque chose d'assez haut, il utilise alors pas mal d'énergie. Et gare si vous tombez à court de jus : dans ce cas, Chibi se désactive et doit être ramené en urgence à la Chibi-Station, et le coût de cette opération sera déduit du peu d'argent que vous avez ramassé jusqu'ici. Heureusement, pour éviter ce genre de pépin, Chibi transporte constamment avec lui une prise, qu'il traîne un peu partout. Quand le niveau d'énergie se fait bas, il vous suffit de saisir cette prise et de courir pour la brancher dans une prise de courant de la maison afin de recharger votre batterie et de sauvegarder au passage. Vous ne pouvez donc pas partir à l'aventure sans penser aux conséquences : si vous tentez un long voyage, il ne faut pas oublier de vérifier que des prises se trouvent sur le chemin, afin d'éviter de tomber en rade en cours de route.
#row_end
Bref, ces deux problèmes constituent donc des éléments du jeu fort intéressants. Sa petite taille change la façon de jouer et sa batterie oblige à être attentif à tout instant.

Chibi-Robo alias l'abbé Pierre


Faire le ménage et ranger des déchets... Vu comme ça, le jeu n'a pas l'air fort intéressant. Mais ces deux éléments sont loin de constituer l'ensemble du gameplay et ne sont même pas indispensables. Le gros de votre boulot consistera à aider les autres. Et attention, pas seulement la famille Sanderson. Bien sûr, chaque membre à son petit problème : M. Sanderson est au chômage mais continue d'acheter des jouets fort chers (dont vous), Mme Sanderson doit gérer toutes ces dépenses mais commence à perdre patience, Jenny ne dit plus un mot mais ne fait que coasser, et Tao, le chien de la famille, est constamment à la recherche d'os.
Mais d'autres gens peuplent cette maison. La nuit, quand tout le monde dort, les jouets s'animent également, et eux aussi ont leur problèmes. De plus, Chibi est capable de parler aux animaux et pour eux non plus tout n'est pas parfait. Il ne tient donc qu'à vous d'aller les voir pour tenter de les aider, chacun aurait besoin d'un bon coup de main et tout ceci peut vous rapporter des points bonheur. Chaque personnage vous donnera ainsi une « quête » à réaliser, afin de l'aider à résoudre ses problèmes. Comme tout le monde à des problèmes différents, les tâches que vous aurez à faire le sont elles aussi, on évite ainsi de tomber dans une grosse redondance.
Mais le plus gros du jeu, la « quête principale », vous demandera elle aussi d'aider quelqu'un, mais ce quelqu'un n'est ni un humain, ni un jouet : c'est un autre robot. En descendant dans la cave, vous trouverez en effet un énorme robot (enfin, de votre point de vue), semblant être cassé. Pour savoir qui est ce robot, d'où il vient et comment le faire revenir à la « vie », il va vous falloir faire des recherches un peu partout, afin de lever le voile sur ce mystère.
A travers ce principe, Chibi-Robo nous propose donc d'effectuer une multitude de tâches afin d'aider ceux qui nous entourent, assurant au jeu une grande diversité. Vous ne faites pas que vous balader dans une maison, vous devez aussi accomplir des missions pour donner du bonheur à ceux qui vous l'ont confié, et pour, en même temps, découvrir un pan du mystère qui entoure chacun. Et le jeu en vaut la chandelle.

La Chibi-Station, un endroit
bien pratique


Y'a pas à dire, c'est étrange


Chibi-Robo ne ressemble donc vraiment à aucun autre jeu. Bien sûr, l'exploration de la maison fait penser à un jeu de plate-formes et le fait que Chibi acquiert de nouveaux équipements et capacités au court du temps nous rapproche du RPG. Mais, non, Chibi-Robo est un genre à lui tout seul, tellement étrange qu'il n'est pas facile à comprendre tant qu'on ne l'a pas pris en main. Être un robot miniature, se balader, faire le ménage et aider les gens, ça n'a non seulement jamais été fait, mais c'est en plus très prenant, pour peu que vous parveniez à accrocher et à vous intégrer à cet univers.
Le scénario du jeu, qui ne paye pourtant pas de mine au départ, est un autre atout, puisque les multiples rebondissements vous poussent toujours à continuer votre recherche de la vérité, pour savoir qui peut bien être ce robot dans la cave, pourquoi Jenny coasse sans arrêt, que font les extra-terrestres dans le jardin, et pourquoi Tao ne fait que manger son os toute la journée.
Bref, Chibi Robo est vraiment un jeu à part entière. Une simple description n'est pas vraiment suffisante pour se rendre compte de quoi il en retourne. Une chose est sûre, si vous êtes prêt à vous jeter dedans et que vous aimez les jeux au principe bizarre, alors vous ne devez pas passer à côté de cet OVNI qui devrait plaire à tout ceux qui cherche un peu de renouveau dans un domaine qui fini par tourner un peu en rond. Et puis, il s'agit sans doute, en cette période sèche, d'un des derniers jeux de la console à mériter qu'on lui prête attention.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • GameCube
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Skip Ltd.
Genre
  • Inclassable
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   26 mai 2006
   6 février 2006
   23 juin 2005

Site officiel
http://www.nintendo.co.jp/ngc/ggtj
En lien avec l'article
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016