Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Super Princess Peach semble être au départ un jeu classique dans la lignée des Mario, avec en plus un ajout bien sympathique et original. Malheureusement, on se rend vite compte que le jeu est beaucoup trop facile, ce qui le rend ainsi très court. De plus, Nintendo n'a même pas fait l'effort d'exploiter sa machine et on se retrouve avec des graphismes bâclés et un écran tactile très peu utilisé. Bref, pour son coup d'essai, la princesse loupe son coup. Nul doute que son plombier fera mieux qu'elle avec New Super Mario Bros.
Verdict !

Les +


barre

Les -


  • Trop facile
  • Trop court
  • Une console pas assez exploitée, que ce soit graphiquement ou sur le plan tactile
0 commentaire(s)
Super Princess Peach
Par Tails, le 25 Mai 2006

C'est toujours la même chose. Bowser capture Peach, Mario bat Bowser, Mario sauve Peach, happy end. Hé bien pour une fois, les choses vont changer ! Cette fois-ci, c'est la princesse qui va devoir sauver notre plombier en partant à l'aventure, accompagnée d'une ombrelle magique nommée Perry et de sa capacité à changer d'humeur comme de chaussettes. Alors, Peach fait-elle aussi bien que Mario dans le domaine de la plate-forme ?


Inversion des rôles


Bien qu'ayant fait quelques apparitions en tant que personnage jouable dans les Paper Mario ou encore dans Super Smash Bros. Melee, la princesse Peach n'avait jamais eu son jeu rien qu'à elle. Super Princess Peach répare donc cette injustice en vous proposant d'incarner son altesse. Mais pourquoi donc s'en va-t-elle risquer sa vie ? Pour sauver son cher et tendre Mario, pardi !
En effet, le plombier, son frère et un tas de Toad se sont fait kidnapper par Bowser. Celui-ci a en plus trouvé un spectre magique, le « Sceptre des Emotions », qui lui a permis de capturer tout ce beau monde sans aucun problème. Ayant appris que les prisonniers ont été emmenés sur l'Ile des Emotions, la princesse décide de se mettre en route pour aller les sauver. Papy Champi, ayant peur que la jeune femme se blesse, lui confie une ombrelle magique qui va beaucoup lui servir durant l'aventure. En route à présent !

De la plate-forme classique...


Super Princess Peach reprend la plupart des éléments des jeux Mario habituels. Les fans du plombier ne seront donc pas de prime abord dépaysés puisque qu'on retrouve des plate-formes qui bougent dans tous les sens, des ennemis classiques comme les Goombas, Koopas et autres Bob-ombs ainsi que des tuyaux qui vous emmènent un peu n'importe où.
Pas non plus de problèmes pour attaquer les ennemis, puisque Peach peut allègrement sauter sur la plupart pour les faire disparaître. Elle peut aussi leur filer un coup d'ombrelle qui les fait vite déguerpir.  Enfin, grâce à son ombrelle encore une fois, elle peut planer pour passer par dessus les nombreux précipices, et faire différentes attaques comme l'équivalent du célèbre « Saut pilon » de Mario.
Bref, dans un premier temps, le jeu ressemble aux autres Mario, tout ce qu'il y a de plus classique. Mais la belle a d'autres tours dans son sac (à main) et nous réserve un élément assez original afin de nous changer de la plate-forme habituelle.

Un petit air "marioesque"

Joie, Tristesse, Colère et Tranquillité


Si l'écran supérieur sert à afficher le jeu en lui-même, l'écran inférieur va également beaucoup vous servir puisqu'il abrite la fonction qui rend le jeu original. Outre Peach qui vous regarde bêtement en penchant la tête de temps en temps, on y trouve quatre coeurs que vous pouvez toucher. Chacun représente une « humeur » que pourra avoir Peach quasiment à tout moment. Il est très facile pour elle de passer de la colère à la tristesse, en passant par la joie, et ce en quelques secondes. Bien sûr, chaque humeur possède ses propres fonctions qui vous serviront à différents moments dans le jeu.
#row_endLa joie met Peach de très bonne humeur, à telle point qu'elle se met à s'envoler et à créer un tourbillon. Vous pouvez ainsi atteindre des plate-formes hautes perchées ou passer un précipice impossible à sauter. Le tourbillon vous permet également de dissiper les gaz toxiques ou les tempêtes de sable que vous rencontrerez sur votre route. Ensuite, pour la colère, Peach commence littéralement à brûler. Outre le fait que cela permet de détruire très facilement les ennemis les plus coriaces simplement en les touchant, cela vous permet de vous débarrasser des ponts de bois vous empêchant d'accéder à certaines parties du niveau, ou carrément de...faire s'envoler une montgolfière ! Quand on voit ça, on se dit qu'il ne vaut mieux pas l'énerver, la Peach.

Allumeeeeer le feu

Vient ensuite la tristesse qui fait pleurer à la princesse toutes les larmes de son corps. Cela permet à Peach d'avoir une fonction « Arrosoir », puisque elle pourra ainsi faire pousser des plantes vous permettant d'accéder à des plate-formes situées bien haut. En outre, en pleurant, Peach se met à courir très vite, chose bien utile quand il faut traverser un pont qui menace de s'écrouler. Vient enfin la tranquillité. Cette fonction ne vous servira pas spécifiquement dans le gameplay, puisqu'elle ne fait « que » recharger votre vie petit à petit, pour ainsi éviter de mourir bêtement.
Bien sûr, toutes ces humeurs ne sont pas utilisables à l'infini, et Peach a besoin d'une énergie spéciale contenue dans des cristaux pour les utiliser. La barre représentant la quantité d'énergie disponible se vide donc au fur et à mesure de l'utilisation des humeurs, plus ou moins vite en fonction de l'humeur utilisé. Heureusement, l'énergie se trouve assez facilement, et Perry est capable de manger les ennemis pour les convertir ensuite en énergie.
Bref, voilà qui fait toute l'originalité du jeu, un élément bien trouvé mais qui va nous rendre la tâche bien moins ardue...

La plate-forme pour les nuls


Super Princess Peach est donc de prime abord un jeu de plate-formes bien sympathique, et le concept des humeurs ajoute une dimension originale. Mais voilà, tout ceci nous amène à trop de facilité et donc à une durée de vie faiblarde.
Par exemple, pour mourir et recommencer le niveau depuis le début, il faut vraiment le faire exprès. Peach a une barre de vie bien remplie, représentée par des cœurs, qui ne se vide que d'un demi cœur quand elle est touchée ou même quand elle tombe dans un trou (ce qui vous valait la perte d'une vie dans les autres jeux.). En plus de ça, sa tranquillité lui permet de retrouver très vite une barre de vie  remplie, ce qui fait qu'il est quasiment impossible de mourir. Ensuite, sa colère lui permet de se débarrasser très facilement de tout les ennemis, et enfin la joie l'autorise à passer en quelques secondes une portion de niveau normalement ardue. Si une section du niveau vous embête, hop, vous pouvez la passer facilement en volant par dessus. Les humeurs sont donc à double-tranchant puisque si elles sont trop utilisées, elles vous gâchent le jeu.
Tout ceci nous amène un jeu qui se termine très rapidement. 8 mondes avec seulement 5 niveaux par monde, on a vite fait le tour sachant qu'un niveau peut se terminer en quelques minutes à peine. Bien sûr, il est possible d'explorer, puisque dans chaque niveau sont cachés trois Toad, et quelques autres bonus, mais même en les cherchant, cela ne vous prendra pas trop de temps pour arriver au combat final.

Laisse la place à Mario !


Bref, Super Princess Peach n'est pas une énorme déception mais n'arrive pas à la hauteur d'un Mario. Les humeurs ajoutent un petit côté original au jeu de plate-forme habituel, mais le jeu est beaucoup trop court et beaucoup trop facile pour justifier un achat payé plein pot, surtout face à un New Super Mario Bros. qui arrive bientôt. Ajoutons à cela que la console est peu exploitée, que ce soit au niveau graphique, sonore ou pour le tactile (excepté quelques mini-jeux très pauvres), et on se retrouve devant une production qui ne pourrait intéresser que ceux voulant un jeu simple qui se termine vite. Les autres, passez votre chemin et allez plutôt voir du côté du plombier !
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo DS
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Nintendo
Genre
  • Plate-formes
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   26 mai 2006
   27 février 2006
   20 octobre 2005

Site officiel
http://www.nintendo.co.jp/ds/aspj/index.html
En lien avec l'article
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016