Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Phoenix Wright: Ace Attorney – Trials and Tribulations ne présente donc absolument aucune surprise. Pas de nouveauté dans le gameplay, la formule est toujours la même. Mais heureusement, les nouvelles affaires que comporte le jeu sont toujours aussi géniales, bien ficelées et bourrées de rebondissements. Ceux qui sont fans de la série ne seront donc absolument pas déçus. Ceux qui n'ont pas aimé les autres épisodes ne trouveront par contre rien pour eux, mais comme dit plus haut, le jeu n'est pas là pour ça. Capcom remplit donc très bien sa part du contrat, en nous offrant encore de formidables heures de jeu. Oh, et si vous ne faites partie d'aucune de deux catégories citées ci-dessus...qu'est-ce que vous attendez pour vous empresser de découvrir cette série ?!
award
Verdict !

Les +


barre

Les -


0 commentaire(s)
Phoenix Wright : Ace Attorney - Trials And Tribulations
Par Tails, le 01 Septembre 2007

Pour la troisième fois, c'est un épisode de la série des Ace Attorney que nous retrouvons sur le banc des accusés. Dans ce nouvel opus, Phoenix Wright va une fois encore devoir résoudre bien des énigmes pour parvenir à trouver la vérité, afin d'empêcher à son client d'être injustement désigné comme coupable. Ce nouveau venu est-il a la hauteur de ses deux grands frères ? Le verdict sera rendu par le juge à la fin de ce test.

On connaît la chanson.

La série des Ace Attorney, vous devez forcément en avoir déjà entendu parler. Avec deux épisodes sur DS déjà sortis chez nous, qui ont bien vite réussi à se faire une place dans le cœur des joueurs, il est peu probable qu'il y ait encore quelqu'un en possession d'une portable à double écran qui n'y ait jamais joué. Mais enfin, pour ceux qui ont réussi à y échapper, revoyons ensemble le principe de la série.
Dans Phoenix Wright : Ace Attorney, vous incarnez un jeune avocat de la défense du nom de...Phoenix Wright. Votre but à vous, c'est de prouver que le client qui vous a engagé n'a pas commis le crime dont on l'accuse. Pour cela, vous allez devoir vous battre afin de découvrir toute la vérité, qui cache souvent bien des surprises.
Bien sûr, cela ne se fait pas en claquant des doigts. Le jeu se présente donc en deux parties bien différentes :
Dans la première, vous vous rendez sur le terrain afin d'enquête sur les lieux du crime et ses alentours, pour découvrir des indices qui vous serviront bien par la suite. Vous avez donc la possibilité de passer l'endroit où vous vous trouvez au peigne fin, à l'aide du stylet : il suffit de pointer ce qu'on veut observer de plus près, et zou, vous savez ce qui s'y trouve. L'observation est très importance chez un avocat, car il n'est pas rare de tomber sur des preuves que personne n'avait vues avant vous, ou de remarquer des détails très troublants qui peuvent se révéler d'une extrême importance.
Mais enquêter, c'est aussi interroger. C'est pourquoi vous avez la possibilité (et même l'obligation) de parler à un paquet de personnage pour savoir ce qu'ils savent sur cette affaire. Que ce soit l'accusé, les témoins ou d'autres personnes comme le détective en charge de l'enquête, il vous faudra dialoguer avec tout le monde afin d'obtenir des informations supplémentaires.
Et enfin, il vous reste toujours la possibilité de parler d'un objet que vous avez trouvé à une personne en particulier. Cela est parfois indispensable pour avancer, car présenter un objet important peut faire revenir des souvenirs à un témoin, ou vous permettre de glaner encore quelques infos, indispensables pour avancer.
Une fois votre travail d'investigation terminé, c'est l'heure de la seconde phase de jeu : le procès. Ici, vous vous retrouvez dans une salle de tribunal, opposé à un avocat de l'accusation qui a pour but de prouver que l'accusé ne l'a pas été à tort. Et bien sûr, le juge est là aussi, ayant la plus importante des tâches : donner le verdict qui sonnera le destin de l'accusé.
Votre travail lors du procès consiste à écouter le témoignage des témoins appelés à la barre. Pendant ce temps, vous avez la possibilité d'insister sur une partie précise du témoignage, afin de demander des précisions. Car, consciemment ou pas, les témoins restent au départ très vague sur ce qu'ils ont réellement vu. Mais votre but le plus important consiste à pointer du doigt (littéralement) les contradictions dans les récits des témoins. Car là encore, qu'ils aient mal vu ou qu'ils mentent réellement, les témoins sont loin de raconter la vérité. Pour le prouver, vous devez présenter une preuve de votre dossier qui va à l'encontre du témoignage.

Ouh qu'il est mystérieux
avec son masque, ce Godot.


Et c'est là le meilleur du jeu, car il faut faire appel à votre réflexion et votre esprit de déduction pour pouvoir trouver la faille dans le témoignage, qui vous mènera ainsi tout droit vers la vérité. De plus, il vous faudra parfois expliquer certaines de vos objections. C'est pas tout de dire « Cette photo comporte une contradiction », encore faut-il montrer où. Bref, c'est ici que tout se joue, et quand vous avez enfin réussi à découvrir une contradiction dans un témoignage très bien ficelé, ça fait vraiment du bien.
Cependant, vous ne pouvez pas balancer des objections à tout va. Vous possédez une barre de crédibilité qui baisse si vous vous trompez, de manière plus ou moins importante en fonction de votre erreur. Si elle se vide complètement, vous passez pour un idiot complet et le juge n'aura pas besoin de temps supplémentaire pour donner son verdict : votre client sera immédiatement déclaré coupable.
Bref, sur le papier, cela peut ne pas sembler attrayant, mais une fois qu'on s'est laissé happé par l'univers, il est presque impossible d'en décrocher. À la manière d'un bon livre, les affaires que vous aurez a traitées comportent leur lot de rebondissements, qui font qu'on ne sait jamais à quoi s'attendre. Bien évidemment, il faut apprécier le genre pour pouvoir entrer complètement dans le jeu. Mais si c'est le cas, alors vous êtes bon pour rester scotché à votre DS un moment.
#row_end

Quand le passé se mêle au présent.

Bien, ceux qui connaissent déjà la série savent en tout cas à quoi s'attendre. Car ce troisième épisode a un gameplay tout à fait identique aux deux autres. Rien n'a changé : les menus sont les mêmes, la manière de jouer également et on retrouve évidemment tous les personnages habituels. Bref, les habitués ne seront absolument pas perdus.
De toute évidence, le jeu garde les nouveautés apportées par le second épisode. C'est notamment le cas pour les psyche-locks, ces cadenas derrière lesquels les témoins se réfugient quand ils ont quelque chose à cacher. Là encore, pour les ouvrir, il vous faudra faire appel à votre esprit de déduction pour montrer à la personne interrogée que vous savez déjà tout (ou du moins, de lui faire croire), afin qu'elle vous avoue enfin la vérité.
Voyons à présent les nouveautés dans le gameplay introduites par cet épisode :
...
Hm...Bon, à vrai dire, le jeu ne comporte absolument rien de neuf par rapport aux autres épisodes. Aucune nouveauté dans le style des psyche-locks pour Justice For All, rien du tout. Heureusement, le jeu se rattrape grâce à une autre nouveauté, mais scénaristique cette fois.
En effet, vous incarnez évidemment Phoenix Wright la plupart du temps. Mais dans la première et la quatrième affaire, c'est Mia Fey que vous contrôlez. Mia Fey n'est autre que le mentor de Phoenix Wright, celle qui lui a tout appris et qui lui a permis de devenir l'homme qu'il est aujourd'hui. Ceux qui ont joué aux autres épisodes auront vite fait de comprendre que ces affaires se déroulent dans le passé : vous revivrez ainsi rien de moins que la première et la seconde apparition à la cour de Mia. Non seulement ça, mais cela permet aussi de découvrir l'occasion qui a permis à Phoenix Wright de la connaître. Sauf qu'en ce temps, il n'apparaissait pas comme avocat, mais comme...accusé de meurtre.
Et n'allez pas penser que ces affaires ont été mises là juste pour diversifier un peu. Non, car finalement, tout ce que vous découvrirez dans le passé convergera vers une seule personne, que vous retrouvez alors dans le présent et qui vous réservera bien des surprises.

Pour ses premiers procès,
Mia est déjà en pleine forme.


En parlant de surprise, une autre attend ceux qui parviendront au cinquième et dernier cas. Durant celui-ci, vous n'incarnerez plus Wright mais un autre personnage, qui va devoir se mettre à une activité qui n'a rien à voir avec ce qu'il a l'habitude de faire. Mais là, ce sera à vous de le découvrir...

Une petite tasse de café ?

Bref, ce troisième épisode de la série ne se veut absolument pas être un renouveau au niveau du gameplay. Heureusement, tout est compensé par des affaires extrêmement bien ficelées et bourrées de rebondissements comme on a l'habitude d'en voir. Et bien sûr, le jeu comporte son lot de nouveaux personnages, en particulier un avocat de l'accusation qui va vous donner du fil à retordre et que vous avez sûrement déjà vu bien des fois si vous fréquentez ce site. Mais là encore, ce sera à vous de découvrir son secret.
Il est inutile d'aller bien plus loin dans l'analyse de ce jeu, car la conclusion est simple à trouver. Le jeu est à la hauteur des autres épisodes, toujours aussi excellent au niveau de son scénario et avec un système de jeu qui, bien que n'étant plus tout neuf, continue de toujours fonctionner aussi bien. Finalement, il n'y a pas de secret : si vous avez aimé les autres épisodes, celui-là ne vous décevra absolument pas. Mais si vous n'êtes pas fan de lecture et que vous préférez les jeux où on tire sur les gens, alors ce n'est pas cet épisode qui vous réconciliera avec la série. Ce n'est de toute façon absolument pas son intention. Le plus important, c'est qu'il plaise aux fans des autres épisodes. Et de ce côté-là, le pari est réussi.
Trop tard Phoenix,
le test est déjà presque fini !


Profitez donc bien de ce dernier épisode qui comportera le nom « Phoenix Wright » dans son titre. Car dans le prochain épisode de la série « Ace Attorney », c'est un tout autre avocat que nous allons incarner. Son nom le prédestinait déjà à ce métier, puisqu'il s'appelle Apollo Justice. En attendant de voir ce que ce débutant a dans le ventre, sautez sur cette nouvelle et dernière aventure de notre avocat à tête de hérisson préféré. Vous ne le regretterez absolument pas.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo DS
Editeur
  • Capcom
Développeur
  • Capcom
Genre
  • Inclassable
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   3 octobre 2008
   23 octobre 2007
   23 aout 2007

Site officiel
http://www.capcom.co.jp/ds_saiban3/
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016