Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #80
Nintendo Switch & Zelda : questions & réponses
Accueil podcast Télécharger le podcast
Billy Hatcher est un bon jeu qui plaira aux fans de jeu d'action/Plate-forme qui ne veulent pas se prendre la tête. L'ambiance qui s'en dégage fait du bien au moral et c'est ce qui est plaisant dans cette histoire. Car on joue et on ressent bel et bien du fun. Le jeu se veut très facile et malheureusement trop court. A vous de peser le pour et le contre sur ce qui est dit dans le test.
Verdict !

Les +


barre

Les -


0 commentaire(s)
Billy Hatcher and the Giant Egg
Par Draco, le 20 Novembre 2003

Billy Hatcher est un jeu de la division de Sega, Sonic Team et il a très mal marché au Japon, peut-être parce que les bons petits jeux de plate-forme originaux ne font plus recette. Pourtant c'est poussé par la curiosité de ce soft que nous nous le sommes procurés et que nous vous en faisons aujourd'hui le test. Alors, Billy Hatcher and the Giant Egg, vaut t-il réellement le coup d'être acheté ?


Un jeu enfantin plein de magie


Vous vous souvenez de ces jeux sur super Nintendo auxquels nous jouions, ces jeux de plates-forme supers sympas sans aucune prétention, avec un concept fastoche, une histoire très simple mais un fun plutôt poussé ? C'est ainsi que Billy Hatcher pourrait être sommairement décrit. Car le concept du jeu sent le frais et pourtant on ne peut s'empêcher de retomber en enfance devant un tel soft.
L'intro en image de synthèse, qui déclenche le début de l'histoire, est assez magnifique pour que l'on s'y arrête aux moins quelques lignes. Difficile de faire de la synthèse aussi belle, mignonne et sympathique qu'ici. En fait c'est cette intro, plutôt marrante, qui affiche un certain coté gamin qui n'est pas pour nous déplaire.

L'histoire est assez simple, le jeune Billy est appelé au pays du matin afin d'aider ses habitants à... faire revenir le matin. Les corbeaux se sont emparés de la lumière et plongent désormais ce monde jusqu'alors paisible dans l'obscurité. Le premier village sera le lieu où vous trouverez le costume magique, vous donnant de mystérieux pouvoirs. C'est ce costume qui vous donnera l'allure d'un Mc Chicken. La première constatation que vous pourrez faire, c'est que les graphismes sont mignons, et font penser à un mixe entre de l'arcade et de la console, la fameuse touche Sega. Question maniabilité, on ne peut pas faire plus simple et plus aisé, c'est un véritable bonheur et on sait jouer après 5 ou 6 secondes de jeu. D'ailleurs, cet Action/Plate-forme se distingue par son système d'oeuf.

Des oeufs bacon ketchup, mayonnaise !


Pour progresser dans l'aventure vous trouverez un peu partout dans les mondes des oeufs. Ces oeufs, vous devez les prendre et ainsi vous pourrez les pousser où vous voudrez. Ces oeufs vous servent dans un premier temps d'arme puisque c'est, entre autre, grâce à eux, que vous pouvez terrasser les ennemis. Un peu partout dans chaque monde, vous trouverez des fruits enfermés dans des bulles que vous ne pourrez crever qu'en les écrasant avec votre future omelette. Lorsque vous prenez un oeuf au départ celui-ci est petit, et, pour le faire grandir et le faire éclore, il faudra lui filer à manger, et pour ce faire, il suffira de le faire rouler sur ces bulles de fruits. Une jauge de croissance vous indique quand l'oeuf est gavé de bouffe et qu'il est prêt à éclore, à ce moment là, il suffit de pousser un petit cri délirant, imitant le chant du coq et vous le verrez éclater de part en part en vous lâchant un bonus. Ces bonus peuvent être différents selon l'oeuf que vous faites évoluer, ça peut être un papillon d'énergie, comme un monstre qui vous aidera à massacrer vos ennemis. Ceci par contre dans un laps de temps bien déterminé.
Avec vos oeufs vous pouvez détruire pas mal d'éléments du décor, les pierres, les barrières et autres. Vous pouvez vous servir de votre oeuf de différentes façons, un peu à la manière de Mario et son attaque rodéo, il y aura la même chose sauf que Billy fera une attaque rodéo oeuf... oui enfin on se comprend. Il peut s'en servir pour rebondir, il peut aussi mettre un coup de pied dans son oeuf afin de massacrer des ennemis à moyenne distance, sans risquer de trop vous en approcher.
#row_end Mais ces oeufs servent aussi et surtout à passer des endroits impossibles sans eux (Non, le jeu de mot n'est pas voulu) et à déverrouiller des portes qui vous bloquent l'accès.


Sonic en action

On a beaucoup parlé de la présence de Sonic et il est bien entendu présent. Dans certains mondes vous trouverez des oeufs tatoués de la figure bleue de notre petit hérisson mais vous ne pouvez pas le prendre comme bon vous semble. Car pour pour l'avoir, il vous faudra l'acheter grace à des pièces. Vous devez en récolter un certain nombre qui sont plus ou moins bien cachés, plus ou moins difficiles d'accès. Mais nous préférons nous arrêter là et ne pas expliquer ce qui se passe une fois acquis, ce sera à vous de le découvrir en achetant Billy Hatcher (Prix moyen 50€).

Bref, vous l'aurez compris, l'histoire tourne autour de ces oeufs et ils sont primordiaux pour avancer dans l'aventure.

Une aventure facile et des graphismes simplistes


Comme nous l'expliquons plus haut le soft est voulu très simpliste et vous ne devez pas vous attendre à quelque chose d'hyper recherché car ce n'est pas le but de Sega. C'est comme espérer un scénario recherché à un Mario, on s'en secoue plus ou moins. L'aventure s'axe sur un univers très enfantin qui peut plaire comme déplaire, même s'il faut savoir que ce sont avec ces jeux que nous passons en général un vrai moment de détente, sans aucune prise de tête. Les boss sont faciles à battre, les ennemis assez bêtes et pourtant on s'amuse toujours à les écraser avec nos oeufs ou à invoquer un monstre pour leur brûler les fesses.

Parfois, le style de jeu nous fera penser à Yoshi's Story sur N64, sans doute par son coté fruité et son univers un peu naïf. Billy Hatcher and the Giant Egg est un jeu qui ne foutra pas de claque graphique, on ressent un certain coté arcade avec des textures assez simples, assez carrées. Même si cela ne gêne pas réellement c'est vrai que sur Gamecube ceci aurait pu être mieux. Pour des gars qui torchent assez facilement les jeux, Billy Hatcher vous prendra grosso modo dans les 9 heures de jeux, en se disant qu'on ne fonce pas tout le long du jeu sans récolter un maximum de pièces, sans faire évoluer le plus d'oeufs possibles et tuer le plus d'ennemis. A chaque fin de mission un compte rendu vous est fait et des points vous sont attribués, essayez d'en avoir le plus possible.



Certains se poseront la question, est-ce que le jeu vaut le coup d'être acheté ? Nous répondrons oui, à condition que vous aimiez les jeux de plateaux enfantins avec toute la magie que cela comporte. A condition de ne porter pas grand intérêt à des graphismes qui ne sont pas exceptionnels.
Sega a voulu faire un jeu sans prétention, un soft qui n'est pas fait pour être joué d'une traite mais par accoup, une heure par-ci, une heure par là après votre taff, le soir. C'est pourquoi nous ressentons la même atmosphère que dans ces vieux softs d'Action/plate-forme sur super Nes, tels que les Mario par exemple, mais aussi les BC Kids, Mickey, Aladin et compagnie que nous ne pourrions tous citer tant la liste est longue.

Finalement...


Billy Hatcher est composé d'une histoire simpliste, et d'une facilité évidente. Pourtant les oeufs donnent une véritable envie de jouer, en ajoutant leur touche d'innovation. Mais c'est aussi l'univers en général, qui donne cette touche résolument enfantine qui fait en fait la force de ce jeu. Aucune prise de tête, du fun, du fun et rien que du fun et c'est finalement ce que certains joueurs veulent quand ils jouent à un jeu vidéo. C'est pourquoi Billy Hatcher ne s'adresse qu'à une catégorie de joueurs qui se reconnaîtront en ayant lu ces quelques lignes, les autres n'y verront rien d'autre qu'un jeu parmi les jeux. Le même dilemme que rencontrent les Inconnus en fait... Comment distingue t-on le bon chasseur du mauvais chasseur ?
"Et ben c'est simple, le mauvais chasseur, tu vois, il voit un truc, il tire, c'est un mauvais chasseur ; alors que le bon chasseur, lui, et ben, il voit un truc, tu vois, il tire, mais c'est un bon chasseur."
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • GameCube
Editeur
  • Sega
Développeur
  • Sonic Team
Genre
  • Plate-formes
Nombre de joueurs
  • 1 à 4
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   31 octobre 2003
   23 septembre 2003
   9 octobre 2003

Site officiel
http://www.sonicteam.com/giantegg/index_e.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016