Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Bear With Me est un jeu extrêmement intéressant pour les fans de point and click, à la fois sombre et plein d’humour grinçant, mêlant enquête et psychologie, le tout dans un contexte de passage à l’âge adulte. Malgré les éléments enfantins, on ne le recommandera pas aux plus jeunes en raison des thématiques matures. En revanche, les adultes ayant gardé une âme d’enfant devraient l’apprécier sans souci. Le nouveau chapitre Bear With Me : The Lost Robots est un petit bonus sympathique pour ceux qui ont apprécié le jeu original. On regrettera donc juste l'impossibilité d'acheter la trilogie originale séparément (le nouveau chapitre étant dispensable) et un prix total un peu élevé par rapport à la courte durée de l’ensemble (14,99 euros pour environ 7 heures).
Verdict !

Les +


  • L’ambiance perturbante
  • L’histoire traitant de thématiques importantes
  • L’humour cynique
  • Les énigmes bien pensées
  • Les doublages
barre

Les -


  • Les temps de chargement
  • Les erreurs de traduction
  • La lenteur des personnages
  • Le prix un peu élevé
  • L'impossibilité d'acheter la trilogie originale séparément
0 commentaire(s)
Bear With Me : The Lost Robots
Par Skyward, le mardi 27 août 2019

Pour tous ceux qui pensaient qu’il était impossible de développer des thématiques matures et sérieuses à l’aide d’éléments enfantins, les développeurs d'Exordium Games ont créé Bear With Me. Ce point and click épisodique mêlant ambiance de film noir et peluches, à l’origine sorti entre août 2016 et octobre 2017 sur PC et Mac, est enfin disponible sur Nintendo Switch, sous une forme un peu singulière que nous détailleront en fin d'article. Ce mélange détonnant des genres fonctionne-t-il dans la pratique ? C'est ce que nous allons voir.

Dessine City

Le joueur incarne dans Bear With Me la petite Amber et Ted E. Bear, un détective ursidé bourru et addict au jus de carotte. Leur duo légendaire, mais suspendu depuis un moment, se reforme en temps de crise. En effet Flint, le frère d’Amber, a disparu et la ville de Paper City est à feu et à sang à cause d’un terroriste pyromane surnommé Rouge. Amber et Ted devront donc jouer de leurs relations et de leurs cervelles, afin de résoudre les mystères de la mégalopole et sauver Flint, ainsi que le reste des habitants.

Découvrir Bear With Me est assez déconcertant. Le joueur est plongé sans introduction dans l’univers d’Amber et de Paper City. Les personnages et habitants semblent tous être des matérialisations de jouets ou de choses constituant le quotidien d’un enfant : peluches, poupées, robots. Mais malgré cela, l’ambiance est noire, sérieuse, lourde ! Ted est un détective que l’on pourrait retrouver dans n’importe quel film noir. Il est dépressif, réaliste, blasé et cynique. Amber quant à elle est plus optimiste, mais incroyablement mature pour son âge (10 ans).

Tout au long du jeu on se pose des questions : cet univers est-il un rêve, la réalité, ou la matérialisation des angoisses d’Amber ? Ce doute permanent, cette ambiguïté et ce mystère font clairement le charme de Bear With Me. On se laisse absorber par ce monde étrange, mêlant enfance et thématiques adultes, et on se surprend à s’attendrir devant les personnages extrêmement attachants et pleins de charme que l’on rencontre. Le jeu introduit aussi graduellement des éléments d’horreur au fil des épisodes, avec un final en apothéose (rien de quoi traumatiser cependant). On apprécie le traitement intelligent de certaines thématiques importantes comme le deuil ou la culpabilité.

Esthétiquement, le jeu fait le choix de rester en noir et blanc quasiment tout le long, avec uniquement des touches de couleur rouge pour les éléments horrifiques. Les personnages ont un design assez enfantin, qui tranche avec un décor plus froid, mais dont on salue les détails. Musicalement, Bear With Me est très minimaliste, avec principalement du silence entrecoupé de dialogues et d’un peu de musique jazz.

Dialogues and click

Le gameplay est très basique pour un point and click. Le joueur peut interagir avec certains objets à l’aide du stick droit (ou à l’aide de l’écran tactile), en récupérer dans son inventaire, les combiner ou les utiliser sur des éléments du décor pour déclencher la suite de l’histoire. Ces phases de fouille sont entrecoupées de très nombreux dialogues (qu’il est aisément possible de passer en accéléré) avec les nombreux personnages du jeu, ainsi que de mini-jeux dans l’ensemble très bien conçus et pas forcément évidents. Bear With Me ne fait pas partie des point and click super tordus où il faut tout essayer sur tout. La plupart du temps on avance rapidement et de manière logique, ce qui est appréciable. Tous les tiers de chapitre, Ted fait une synthèse de l’avancée de l’histoire sous forme de comic strip, ce qui est aussi une bonne idée.

Il est possible de déplacer Amber et Ted au sein d’un même tableau en cliquant sur le sol, et ils peuvent changer de tableau soit en rejoignant un lieu adjacent, soit en utilisant la carte de la ville. On reprochera deux éléments vis-à-vis des déplacements : les temps de chargement entre chaque tableau, courts mais agaçants à terme, et la lenteur des personnages qui vont se rendre d’un bout à l’autre d’un tableau à la vitesse d’une mamie arthritique. En revanche, le jeu est assez fluide par ailleurs et tourne bien sur Switch.

Un des défauts récurrents est la mauvaise qualité des traductions en français de certains éléments. Si la plupart du temps la traduction est potable, parfois elle a clairement été effectuée via Google ou même carrément oubliée (avec des mots anglais qui trainent). On notera par exemple que le mot « puits », qui en anglais se dit « well », a été traduit… par « bien » car c’est l’autre sens de « well ». Dans certains dialogues cela donne parfois lieu à de vrais contresens. On remercie en revanche les acteurs qui ont doublé les personnages en anglais, puisqu’ils ont fait un boulot très crédible (et notamment l’interprète de Ted).

Un DLC indispensable ?

Aussi étrange que cela puisse paraitre, la version proposée par défaut sur l’eShop, au tarif de 4,99 euros, correspond toutefois à la préquelle inédite nommée Bear With Me : The Lost Robots. Quant aux précédents épisodes, ils sont accessibles sous la forme d'un contenu téléchargeable sobrement intitulé Bear With Me: The Complete Collection Unlock. L'ensemble peut évidemment être acheté en pack, mais il n'est en revanche pas possible de se procurer uniquement les trois chapitres originaux.

Cette préquelle permet d’incarner Flint (le frère d’Amber), avant les évènements de Bear With Me. Le nouveau chapitre est correct, tout à fait dans la veine du jeu original, avec cependant un côté moins horrifique et plus axé sur l’enquête pure. Cependant il est très court (1 h 30 à tout casser), et n’apporte rien de nouveau à l’histoire de base. Il aurait donc tout à fait été possible de s’en dispenser, mais vu le modèle économique choisi, il s'agira d'un passable obligé pour profiter du reste.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Switch
Editeur
  • Exordium Games
Développeur
  • Exordium Games
Genre
  • Aventure - Puzzle
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 12
Sorties
   mercredi 31 juillet 2019
   mercredi 31 juillet 2019
   Non prévue

Site officiel
https://www.nintendo.fr/Jeux/Jeux-a-telecharger-sur-Nintendo-Switch/Bear-With-Me-The-Lost-Robots-1612263.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016