Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #82
E3 2018 : Le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
En bon bac à sable, le titre n'explore que très peu l'histoire du jeu et ce n'est pas les quelques quêtes annexes très basiques qui rattraperont le coup. Au final, le jeu n'est ni exceptionnel sur son côté construction libre, ni un très bon RPG, il mixe les deux éléments sans les sublimer. Portal Knights pourra être apprécié par les fans du genre en manque de création, mais le commun des joueurs s’ennuiera rapidement sauf en multijoueur.
Verdict !

Les +


  • Des graphismes plutôt agréables...
  • Sympa en multijoueur 
  • Se distingue clairement de Minecraft
barre

Les -


  • ... qui ne plairont pas à tout le monde
  • Trop peu de potentiel de construction
  • Gameplay redondant en solo
  • Temps de chargement un peu long
  • Côté action RPG trop basique
0 commentaire(s)
Portal Knights
Par Lordseth, le vendredi 9 février 2018

Développé par Keen Games et édité par 505 Games, Portal Knights est un RPG de construction orienté action, qui n'est pas sans rappeler un certain Minecraft. Le jeu est tout d'abord sorti sur PC le 25 février 2016, sur Xbox One et PS4 le 23 mai 2017, sur iOS et Android le 6 décembre 2017 et enfin sur l'eShop de la Nintendo Switch le 23 novembre 2017, une version boîte est prévue pour le 9 février 2018. Ravagé par la "Fracture", Portal Knights emmène le joueur dans un univers détruit, le but est de réunir des fragments de ce dernier et de relier chaque monde par des portails. 

Un univers scindé

L'univers a donc été détruit, et est scindé en une dizaine de mondes eux-mêmes divisés en une myriade d'îles, 48 au total, toutes reliées par des portails de téléportation qu'il faut activer. Dès les premières minutes de jeu, l'influence de Minecraft se fait ressentir, en effet les décors ne sont qu'une suite de cubes empilés les uns sur les autres et chacun d'eux peut être détruit et récolté, afin de les réutiliser dans le but d'une quelconque construction. Sur chacune de ces îles, le joueur trouvera des donjons, des ennemis, ainsi que des ressources importantes qu'il faudra utiliser pour créer des armes, des armures, des potions, du mobilier et tout autre objet plus ou moins utiles. Cependant, le plus important est de créer des blocs spéciaux, des pierres de portail, pour activer ces derniers et ainsi continuer l'aventure. Finalement, les îlots ne sont jamais très grands et très rapidement les constructions deviennent futiles, car passer plus d'une heure sur une île est rare.

Quand le RPG rencontre Minecraft :

Le jeu demande au joueur de créer et de nommer un univers dans lequel ses personnages peuvent évoluer, il faut aussi choisir la taille des îles générées, petite ou grande. Ensuite, il doit créer son personnage via un outil de création simple, mais efficace, il choisit son rôle, guerrier, rôdeur ou mage, son sexe ainsi que les détails du personnage (cheveux, oreilles, voix, etc.) et lui donne un nom. À la manière d'un RPG traditionnel, des points de statistiques sont à distribuer lors d'une montée de niveaux, ainsi que des talents en fonction de la classe, tous les cinq niveaux. Il faut équiper son personnage d'armes et armures, pour pouvoir rivaliser avec les ennemis de plus en plus forts, craftable à partir d'un livre de recettes qui propose toute une liste d'objets à créer en récoltant les bons ingrédients. Les matériaux et objets sont conservés dans un inventaire qui peut se révéler chaotique et très vite rempli, même si des coffres pour les stocker peuvent être construits. 

Niveau combat, il faut esquiver et frapper (de la même façon) pour presque tous les adversaires, l'équipement fait le reste, seuls les boss de fin de monde possèdent un pattern intéressant. En solo, Portal Knights est très vite redondant, ce n'est qu'en multijoueur qu'il peut s’avérer réellement intéressant, à deux sur un écran partagé ou jusqu’à quatre en ligne. Les combats de boss deviennent bien plus intéressants avec des amis, les vrais rôles des différentes classes peuvent être exploités, et la construction d'une base sur une des îles s’avère utile pour que les compères se rejoignent. Le jeu est fluide et les graphismes sont plutôt agréables à l’œil, autant en mode TV qu'en mode portable, et plusieurs mises à jour ont été déployées pour corriger les défauts du portage sur Switch, par rapport aux autres supports. Par contre, les vibrations du mode portable sont souvent trop fortes et gêneront plus d'un joueur, aussi les temps de chargements entre chaque îlot sont malheureusement trop longs.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Switch
Editeur
  • 505 Games
Développeur
  • Keen Games
Genre
  • Aventure - RPG
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   jeudi 23 novembre 2017
   jeudi 23 novembre 2017
   jeudi 19 avril 2018

Site officiel
http://www.portalknights.com
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016