Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Nintendo et Vitei (qui co-développe le jeu) réussissent enfin à nous faire apprécier les tanks, le mode multijoueur est très efficace, fou rires et compétitions seront au rendez-vous. On regrettera l'absence de mode en ligne ainsi que de mode histoire pour le solo, mais pour un jeu eShop, il remplit déjà très bien son rôle. Si vous cherchez un jeu à histoire profonde passez votre chemin, mais si vous voulez un petit jeu dynamique et peaufiner vos stratégies militaires dans une ambiance bon enfant, foncez. 
Verdict !

Les +


  • Simple à prendre en main
  • Plutôt mignon et léger comme ne le laisse pas présager son thème
  • Un mode téléchargement pratique
  • Pas mal de contenus à débloquer
barre

Les -


  • L'absence de mode histoire
  • L'absence de mode multijoueur en ligne
  • Un doublage français qui laisse à désirer
0 commentaire(s)
Tank Troopers
Par Eupsylone, le vendredi 17 février 2017

Débarqués le 21 décembre 2016 au Japon, les chars de Tank Troopers envahissent enfin les consoles portables 3DS et New 3DS européennes et outre atlantiques. Après Tank ! Tank ! Tank ! Sur Wii U, qui accordons-nous sur ce point avait complètement raté le coche, voilà que Nintendo et Vitei (qui co-développe le jeu et à qui l'ont doit Steel Diver) retentent l'aventure en proposant un jeu solo et multijoueur en local avec pour thème... eh bien des tanks ! Tous à bord, parez à faire feu ! Tirez !

Ça va faire BOOM !

Le ton est donné dès la page titre du jeu. Le nom Tank Troopers qui se dessine sous les traits d'un char. Autour les différents membres d'équipage hauts en couleur sont présents, dans un florilège de tank non exhaustif, le tout sur fond de musique militaro-kawaii qui donne la pêche, on se surprend même à siffler en cœur.

Commandante Naomi, arborant un calot en forme de tank, présente à sa manière les différents modes de jeux qui s’offrent au joueur : Le mode « multijoueur », le mode « solo », et enfin le mode « mode téléchargement ». 

Le menu offre également l'accès au hangar, ce dernier permettant de personnaliser son modèle de tank, sa peinture ainsi que son équipage. Ce ne sont pas moins de 36 tanks différents - dont les peintures sont personnalisables avec un choix de 34 motifs et couleurs variés - qui nous sont proposés ici chacun ayant des niveaux de caractéristiques différents basés sur : la puissance, le temps de recharge entre chaque tir, la vitesse de déplacement, le blindage, la portée de tir et la vitesse de rotation. De plus, selon le modèle, le véhicule peut contenir deux, trois ou quatre membres d'équipage. 

Oui, c'est bien, mais à quoi ça sert ? 

Et bien les membres d'équipages sont un atout majeur dans Tank Troopers. Ils accordent un bonus temporaire à leur activation. Une fois leurs pouvoirs utilisés, dans leur totalité ou non, un certain temps sera nécessaire pour restaurer la jauge de pouvoir.

Ce sont treize personnages aux capacités différentes que l'on peut recruter dans nos tanks. 

  • Œil-de-lynx, seul personnage débloqué dès le début du jeu, révèle tout ce qui se situe autour de vous grâce à son super radar ;
  • Felicity augmente la vitesse de déplacement du tank et en fait un vrai bolide ; 
  • Sakaï projette un souffle glacé qui fait des dégâts en continu ;
  • Fumeo fait disparaître le tank dans un nuage de fumée tel un ninja ; 
  • Caro Ptisoin répare le blindage et celui des véhicules proches ; 
  • Paul Arisé déstabilise les tanks ennemis ; 
  • K.Boum lance des bombes meurtrières ; 
  • Max Calibrus double la puissance des tirs ;
  • Splash se la joue Splatoon en lançant des boules de peinture sur les ennemis ;
  • Volt immobilise ses ennemis à l'aide de chocs électriques ;
  • Rapido augmente la vitesse de rechargement du tank ;
  • 'tit Fon crée des tornades protectrices autour du tank ;
  • Et pour finir, Bill Dozer endommage les ennemis au contact. 

Les tanks, les peintures ainsi que les personnages sont déblocables grâce aux pièces appelées G que l'on récupère au court de chaque partie entre amis ainsi qu'en solo au terme de chaque mission.

Quelque soit le mode de jeu -multi, ou solo-  les cartes présentent toutes les mêmes caractéristiques : des barils explosifs qui rapportent quelques G, des bâtiments destructibles qui rapportent également des G, des murs ou autres barricades indestructibles, et des cubes ! Ces cubes sont soit munis d'un symbole clé à molette qui permet de réparer en partie son tank, soit munis d'un symbole point d'interrogation qui, à l'instar des Mario Kart et consort, octroie un bonus aléatoire parmi le camouflage, la restauration instantanée de la jauge des membres d'équipage, ou encore une augmentation de la puissance d'attaque.    

Ramène tes potes tank à faire !

Le mode multijoueur permet d'affronter ses amis dans des parties personnalisées. Jusqu'à six joueurs peuvent s'affronter en multijoueur local avec chacun son exemplaire du jeu et donc ses données respectives. 

Trois modes de jeu sont présents ici. Le mode « Équipes » où le camp rouge affronte le camp bleu, chacun devant détruire le plus de tank de l'équipe adverse, tout en prenant soin de défendre sa base respective. Bien que cette dernière ne rapporte pas de point lors sa destruction, ni n'en fait perdre à l'équiper adverse, elle l'empêche de tirer automatiquement avec ses tourelles lorsque l'on s'approche un peu trop près de la zone de réapparition adverse (on vous voit venir, ce n'est pas une raison pour aller tuer ses petits copains dans la zone de réapparition, ça ne se fait pas !). 

Le mode « Chacun pour-soi » dont le titre est assez explicite, ici pas de pitié, pas d'alliance, ou alors à vos risques et périls. Aucune base pour vous couvrir, juste votre dextérité et votre tactique militaire… ou votre aptitude à récupérer les bonus de camouflage ! 

Le dernier mode multijoueur nommé « Bombe qui peut » se profile de la manière suivante : deux équipes avec chacune sa base et une énorme bombe bleue au milieu. Le but ? Envoyer la bombe sur la base adverse afin de la détruire plus rapidement. Une bombe retire la moitié des points de santé de la base. Faire feu sur la base adverse n'est pas prohibée, mais il faudra s'armer de patience pour la faire tomber ! La partie se termine une fois la base d'une des deux équipes détruites.

Les cinq cartes proposées permettent de varier les plaisirs en passant par des décors de campagne, désert, port, ville ou encore arène. Le temps des parties est modulable avec au choix 3 minutes, 5 minutes, ou 7 minutes de jeu, laissant ainsi la possibilité de jouer à la pause-café avec ses collègues ou tranquillement installé dans le salon avec ses amis.

Oui, mais quand on n’a pas d'amis disponibles, on est en perm' ? Non soldat !

Un tank et ça repart !

Aucun mode histoire n'est présent malheureusement, le mode solo contient 30 missions variées allant de l'élimination des ennemis adverses à l'élimination du boss final, en passant par du tir au ballon, des courses ou encore un parcours où le but est de faire passer une grosse boule métallique dans des portails. Le temps imparti pour réaliser ces missions varie entre 1minute 30 et 10 minutes, le but étant d'accomplir chaque mission dans le plus court laps de temps possible afin de se voir attribuer le plus haut rang. Les rangs vont du S (le plus haut rang) à C (le plus bas).  Le rang S rapportera plus de pièces que le rang A, qui en rapportera lui-même plus que le rang B et ainsi de suite.

Un scoring est présent en supplément du système de rang. Aller le plus vite possible, se prendre le moins de dégât, détruire un maximum d'ennemis et d'éléments de type tourelles/barils, etc.., rapportent des points et constituent le score final.

Le mode solo se divise en deux progressions : « Tank prédéfini » et « Tank personnalisé ». 

En optant pour « Tank prédéfini » chacune des 30 missions proposées se verra affublée d'un tank et d'un équipage sélectionnés par le jeu. Un sacré défi à relever sur le long terme, mais une bien belle aide au début puisque les tanks imposés ainsi que l'équipage lié seront plus puissants que le petit tank de base avec un seul membre disponible. Il faut travailler dur pour gagner ces précieuses pièces et débloquer le véhicule de vos rêves, mais quel plaisir d'aller affronter ce boss si difficile à vaincre avec son propre arsenal en « Tank personnalisé » !

Maintenant il ne reste plus qu'à faire découvrir le jeu à ses amis. Chef, oui Chef !

On trinque au tank ?

Comme il n'est pas forcément évident d'avoir 5 amis possédant une 3DS prêts à acheter Tank Troopers pour vos beaux yeux, Nintendo a pensé à cela en offrant la possibilité de jouer avec un seul et unique exemplaire du jeu grâce au « Mode téléchargement ».

Ce dernier mode disponible permet de connecter jusqu'à 6 consoles pour jouer en multijoueur. Évidemment le contenu de ce multi ne sera pas identique au véritable mode multijoueur dont nous avons parlé plus tôt. On retrouve ici les trois mêmes modes de jeu : « Équipes », « Chacun pour soi » et « Bombe qui peut », par contre une seule et unique carte est disponible, il s'agit de la carte Campagne. N'ayant pas d'exemplaire du jeu, tous les invités jouent avec le même contenu que leur hôte, avec le même tank personnalisé, et ne gagneront pas les pièces collectées.   

Les parties jouées dans ce mode seront par contre bien comptabilisées pour l'hôte de la partie, pouvant ainsi grossir ses statistiques dans le « Journal de batailles ». L'on retrouve dans ce journal le nombre de victoires, de défaites et d'égalités réalisées en multijoueur, mais aussi les victoires du mode solo, le nombre de rang S atteints, de tanks déverrouillés, etc.

Manier un tank c'est simple comme bonjour !

Le gameplay de Tank Troopers est efficace, A et B pour avance et reculer, gâchette droite pour tirer, le pad pour orienter. La fonction Gyroscope est activée de base, elle permet au joueur de bouger sa console pour viser ou tourner son véhicule, elle est désactivable dans les options si l'on préfère jouer de manière classique. Une paire de jumelles pour viser plus loin et repérer ses ennemis à grande distance est accessible avec le bouton X. Il est possible de passer du mode carte, qui permet de repérer la position approximative de ses ennemis, au mode radar, qui permet de repérer la position exacte de ses ennemis à condition d'en être assez proche, le tout en appuyant sur Y. 

Les pouvoirs des membres de l'équipage s'activent via l'écran tactile, en appuyant sur le personnage souhaité, un seul personnage peut être joué à la fois, mais il n'est pas obligatoire d'en avoir un actif ni d'user toute sa jauge de pouvoir pour en changer. 

La bande-son reste relativement guillerette quelques soit le mode de jeu, elle colle bien au thème. Les bruitages sont bons et cohérents. Les doublages des membres d'équipage, qui se résument à une petite phrase d'accroche au lancement de leur pouvoir, ne sont pas forcément excellents en français. Les voix sont un peu criardes et peu dans le ton. 

Le visuel des tanks vacille entre réalisme et cartoon, ce qui n'est pas le cas avec les personnages puisqu'ils sont très clairement marqués dans une dynamique manga ce qui ravira les adeptes du genre. Il est d'ailleurs regrettable de ne pas avoir droit au comics qui accompagnait l'annonce de la sortie du jeu au Japon.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo 3DS
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Vitei
Genre
  • Action
Nombre de joueurs
  • 1 - 6
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   16 février 2017
   16 février 2017
   21 décembre 2016

Site officiel
https://www.nintendo.fr/Jeux/Jeux-a-telecharger-sur-Nintendo-3DS/TANK-TROOPERS-1136173.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016