Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Malgré la bonne volonté de rendre disponible un logiciel de création de RPG sur portable, il faut tout de même constater que RPG Maker FES souffre d'un nombre important de lacunes par rapport à ses homologues sur PC : impossible d'importer les ressources offertes par les autres utilisateurs de la communauté, une interface qui reste moins agréable et ergonomique que sur PC et surtout, l'espace limité qui fait qu'il est impossible de faire des créations dignes des grands projets que l'on peut trouver sur internet. Le peu de contenu proposé et les nombreux DLC font qu'il faut repasser à la caisse pour espérer proposer une création qui se détache des autres utilisateurs. Ceci dit, RPG Maker FES reste conseillé pour toutes les personnes qui souhaitent créer ou jouer à de petits RPG sans prise de tête et peut se constituer comme une excellente entrée dans l'univers de la création. Grande mention spéciale pour la traduction française de qualité, qui permet au plus néophyte de pouvoir s'en sortir à travers tous les menus.
Verdict !

Les +


  • Créer son RPG et l'emmener partout
  • Traduction française
  • Éditeur simple et efficace
  • Facilité d'importer et d'exporter ses projets et ceux des autres
barre

Les -


  • Ne convient pas pour les grands projets
  • Pas de tutoriel
  • Impossibilité d'importer les ressources
  • Un seul thème de tuiles proposé et beaucoup de DLC à côté
  • Le clavier 3DS bien moins pratique sur sur PC
0 commentaire(s)
RPG Maker Fes
Par Zelgius, le dimanche 16 juillet 2017

Quel amateur de RPG n'a pas rêvé un jour de créer son propre jeu vidéo avec ses propres personnages, histoires et univers ?  ASCII (devenu aujourd'hui Enterbrain) a réalisé ce souhait en mettant en place un logiciel de création de RPG, portant le nom simpliste de RPG Maker à destination du PC dans un premier temps. Cependant, il faut remonter à des temps immémoriaux pour trouver le tout premier jeu qui a proposé ceci : Mamirin sorti sur NEC PC-8801 en 1988. Depuis, la licence est parue sur de nombreuses consoles (de la MSX2 à la PC-9801 en passant par la Super Famicom), mais a pris vraiment son envol et sa popularité lorsque le soft, portant le nom de RPG Maker 95, a été traduit par Don Miguel et a connu une réputation internationale grâce à son accessibilité en dehors du Japon. Depuis, nombreux sont les créateurs en herbe à exposer leurs créations à travers internet et ainsi, gagner une certaine popularité. Aujourd'hui, la dernière version, RPG Maker FES, débarque dans notre contrée et a été entièrement traduite pour l'occasion ! Mais que vaut réellement cette version ?

Share your story !

Avec le logiciel RPG Maker FES, tout le monde peut créer son propre RPG à jouer partout. Lorsqu'on lance RPG Maker FES pour la toute première fois, des petites indications nous permettent de découvrir les différents menus du jeu, mais cela s'arrête là : aucun tutoriel concernant la création d'événements, de cartes ou de présentation de l'interface de création de classes, objets et divers utilitaires ne sont proposés. Un guide aurait été plus que bienvenue pour bien détailler le système d'événement qui peut s'avérer complexe au vu des possibilités offertes par ce système.

Lorsqu'on débute ou charge une création téléchargée, le logiciel propose de suite plusieurs menus : "Param. Carte", "Param. Événement", "Base de données", "tester" et "sauvegarde". En faisant abstraction des deux derniers menus qui sont assez clairs, le menu de paramétrage de carte propose de créer, comme son nom l'indique, diverses cartes : carte du monde, donjons, villes, etc. Premier point rouge : la limite de carte proposée au nombre de 99, ce qui est largement insuffisant lorsqu'on souhaite créer un projet de grande envergure. Que ce soit une carte du monde ou une ville, 3 tailles de cartes sont proposées : 32 x 32, 64 x 64 et 128 x 128. S'il est fort dommage de ne pas pouvoir paramétrer soi-même la taille de la carte, le soft a eu la bonne idée de créer des modèles de villes et de donjons, parfaits pour comprendre comment bien construire l'architecture de chaque zone.

Une fois sur la carte, l'écran du bas de la console sert à modifier, effacer ou placer les "tuiles" (bout de mur, herbe, pied d'un arbre, fenêtre, etc.) tandis que l'écran du haut permet de voir une miniature de la carte en question pour mieux localiser votre emplacement. Grâce aux divers boutons proposés, il sera possible de déposer une ou plusieurs tuiles en même temps grâce au stylet de la console : pratique pour créer rapidement des rivières, des forêts et autres lieux gigantesques. Bien évidemment, un bouton "retour en arrière" est prévu en cas d'erreur, chose qui arrivera souvent lors des premiers pas avec le jeu. Le bouton "palette" permet de changer de "tileset", c'est-à-dire la nature des tuiles proposées. Par exemple, il est possible de passer d'un tileset "fantasy" à un tileset "futuriste", remplaçant ainsi les arbres par des pylônes ou des rivières par des marre d'huiles. Cependant, un seul tileset de base est proposé avec le jeu, ce qui s'avère très très peu et limite au maximum les possibilités de créations dans divers univers comme celui de la science-fiction ou de la vie courante. Le reste devant être acheté à la boutique du jeu moyennant monnaie sonnante et trébuchante.

En plus du placement de tuiles pour créer ses propres cartes, il faudra également placer les "événements", véritable institution de RPG Maker. Pour faire simple, les "événements" sont les éléments déclencheurs de scènes : ouverture de coffre, début de cinématique, déplacement automatique, lancement de combat obligatoire et diverses choses. Simple sur le papier, le gestionnaire d'événements s'avère être en réalité complexe au fur et à mesure de ce que l'on veut faire de la carte, du type d'événement, de sa taille et des éléments posés (coffre, personnage, maison). Il est dommage encore une fois que RPG Maker FES n'ait pas proposé de tutoriel pour comprendre toute la complexité de l'utilisation des événements.

RPG Maker sauce légère

Vient ensuite l'une des parties les plus intéressantes de RPG Maker : la base de données. C'est à partir de cette interface que l'on crée ses personnages, ses classes, ses capacités, ses objets, ses ennemis, etc. Et pour le coup, RPG Maker FES marque un point positif : celui d'indiquer comment procéder par ordre à la création de groupes de personnages et d'ennemis pas à pas. Dans l'onglet personnages, le jeu propose pas moins d'une centaine de faceset et de charset, que ce soit humains ou monstres. Là encore, il faudra débourser de l'argent réel pour pouvoir acquérir de nouveaux éléments de personnalisation. Il sera également nécessaire de créer ses propres capacités, classes, armes et armures, ainsi que des objets pour chaque projet, car il faudra définir la puissance et son prix. Pour aider pour les premiers projets, RPG Maker FES a eu la bonne idée de proposer de nombreux modèles en cas de besoin. Concernant l'importation et l'exportation de données, le jeu se limite uniquement au serveur de la Nintendo 3DS. Il est possible de rechercher un projet via la date de création, les notes, les recommandations ou encore par téléchargements. Il est également possible de rendre la création privée et de la télécharger via un code afin de pouvoir la partager uniquement avec ses amis. 

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo 3DS
Editeur
  • NIS America
Développeur
  • Enterbrain
Genre
  • RPG
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   vendredi 23 juin 2017
   mardi 27 juin 2017
   jeudi 24 novembre 2016

Site officiel
http://nisamerica.com/games/rpg-maker-fes/
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016