Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Aucune surprise, aucun bonus, aucune nouveauté. Il est clair que si vous avez déjà pratiqué Just Dance 2017 sur une autre plateforme, l'achat de cette mouture Switch est inutile. Le titre garde ses qualités et ses défauts, mais rajoute d'un côté une jouabilité Joy-Con plus que confortable et d'un autre une configuration en mode sur table très peu réfléchie. Malgré tout, cette nouvelle version fait tout simplement le job, hormis la promesse du concept Switch qui prévoit la possibilité de jouer partout et avec n'importe qui. Drôle, fun mais aussi exigeant, la famille entière est la bienvenue dans l'univers de Just Dance 2017.
Verdict !

Les +


  • Environnements vivants et toujours lisibles sur télévision
  • Ouvert à toutes les générations et à tous les niveaux de danse
  • 40 titres dès le départ
  • Le confort Joy-Con
  • Le challenge pour exploser les scores
barre

Les -


  • Recette inchangée depuis 8 ans
  • Injouable en mode sur table
  • Peu de diversité dans les morceaux
  • Les abonnements forcés pour étendre l'expérience
  • Les voisins vont apprécier
0 commentaire(s)
Just Dance 2017
Par Chozo, le mercredi 15 mars 2017

Comme chaque année et ce depuis 2009 sur Wii, Ubisoft livre sa nouvelle mouture du célèbre jeu de danse dont la formule éprouvée ne manque pas de faire bouger les joueurs en mal de rythmes pop et électro, telle une boîte de nuit contenue dans les murs de leur salon. Forcément, on aurait pu s'attendre à un peu plus de prises de risque avec Ubisoft, qui avait orné la Wii U d'un audacieux ZombiU dès son lancement. Il va falloir se contenter, en tout cas pour le moment, d'une série de jeux orientés grand public. Disponible depuis le 25 octobre 2016 sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360, Wii U, Wii et PC, voici que pointe le bout de son nez la version Nintendo Switch, forte d'une sortie simultanée avec la console et venant remplir son catalogue de lancement. Cette version Joy-Con s'avère-t-elle pertinente ?

SWITCH 'N SHOUT

Comme d'habitude, le principe est simple. Il s'agit de reproduire le plus fidèlement possible des chorégraphies face à l'écran, Joy-Con ou smartphone à la main, sans avoir à appuyer sur le moindre bouton, sur 40 morceaux allant de Shakira à Maroon 5, en passant par Sia ou Queen. Oui, que les plus réfractaires se rassurent, ils trouveront tous le morceau de la honte qui leur tient à cœur, cette chanson qu'ils aiment en secret tout en ne jurant que par les classiques de métal. Et s'ils ne trouvent pas leur bonheur, il leur est toujours possible d'accéder à la bibliothèque de Just Dance Unlimited grâce à l'abonnement gratuit de trois mois, permettant de consulter une base de données de plus de 200 chansons.

Dans Just Dance 2017, six modes de jeux sont disponibles :

- Just Dance, l'option de jeu classique, qui permet de rassembler jusqu'à 6 joueurs et de danser en mode solo, trio ou en quatuor, en coopération ou non.

- Just Dance Machine, une sorte de mode histoire où il s'agit de danser en enchaînant plusieurs morceaux de styles différents, afin de remplir une jauge d'énergie servant à alimenter un vaisseau spatial pour renvoyer les extra-terrestres chez eux.

- World Dance Floor, le mode en ligne, qui permet de danser en temps réel avec d'autres joueurs partout sur la planète, en participant à des tournois ou en collaboration, afin de débloquer des récompenses, comme de nouveaux avatars.

- Just Dance TV, le lecteur vidéo, qui propose de visionner les performances d'autres danseurs du monde entier.

- Dance Quest, un autre mode aventure où le joueur est en compétition avec l'intelligence artificielle sur un niveau de difficulté choisi, pour des danses aléatoires permettant également de débloquer toujours plus d'avatars.

- Sweat and Playlists, proposant des paquets de chansons préprogrammées avec la possibilité de les personnaliser et d'ajouter des musiques. Un mode plutôt destiné à l'entraînement puisque les morceaux s'enchaînent sans pause.

Avant de se lancer dans les déhanchements endiablés, il faut créer son profil. Un surnom, un avatar, un thème... Une fois cette étape passée, le jeu annonce la couleur. Le contenu en ligne, à savoir les chansons supplémentaires de la banque de données du Just Dance Unlimited sont accessibles pendant trois mois. Il faudra passer à la caisse une fois ce délai dépassé (entre 2,50 et 5 euros par mois en fonction de la durée de l'abonnement choisi). Ce qui veut dire que les morceaux éventuellement ajoutés à la liste existante disparaîtront purement et simplement du jeu si l'abonnement n'est pas payé. Oui, c'est cruel.

JOY-CONNAIS LA CHANSON

Comme présenté ci-dessus, le jeu ne révolutionne pas sa recette en matière de contenu. C'est dans la jouabilité que le jeu se détache des versions des autres consoles et dans les possibilités de situations offertes par la Nintendo Switch, pour le meilleur mais aussi pour le pire. Car autant le dire clairement, le jeu est pratiquement injouable hors de la télévision. L'écran trop petit de la tablette rend illisibles les actions à reproduire et oblige les joueurs à se rapprocher dangereusement de la console au risque de se gêner, voire de se cogner. Hormis les danseurs ultra expérimentés connaissant par cœur les chorégraphies, personne ne pourra jouer à Just Dance 2017 en emmenant sa Switch chez des amis ou dans un environnement extérieur au salon, quel qu'il soit. Dommage pour les parties dans l'arrêt de bus...

Pour autant, Just Dance 2017 reste un véritable concentré de fun pour petits et grands, pour peu que l'on adhère au concept. Le jeu s'avère même généreux en challenge et en coopération. Il manque un Joy-Con ? Pas de panique, les smartphones sous Android ou iOS peuvent faire office d'alternative tout à fait convaincante après avoir téléchargé l'application dédiée. Attention tout de même à ce que votre téléphone ne vole pas dans le décor, car contrairement aux manettes de la Switch, ils n'ont généralement pas de dragonne. Des enfants souhaitent se joindre à la partie ? Aucun problème, le jeu demeure très rapidement compréhensible au travers de deux ou trois morceaux d'échauffement et de familiarisation. Contrairement aux joueurs PlayStation ou Xbox One qui peuvent faire appel à la caméra pour la détection des mouvements, les utilisateurs Switch profitent des accéléromètres des Joy-Con. Ces derniers mesurent essentiellement vos déplacements et votre manière de tenir les manettes. Cette sensibilité augmente de manière plutôt intéressante en fonction de la difficulté du titre. Non pas que le jeu soit compliqué à prendre en main, mais il propose un véritable défi à ceux qui souhaitent obtenir le maximum de points par morceau. Cela engendre une augmentation importante de la durée de vie du jeu. Pour faire simple, le fait de maîtriser chaque morceau demande du temps et surtout de la persévérance. Que ce soit au niveau du respect du rythme ou de la précision de la gestuelle, le jeu modifie substantiellement sa cible et s'adresse ainsi autant aux enfants en manque de fun durant les soirées d'hiver que les fans hardcore de danse prêts à mouiller la chemise. Le plaisir de jeu se voit également multiplié grâce à la taille des manettes. Oui les Joy-Con sont petits, légers, et c'est très bien ainsi, en tout cas pour ce jeu en particulier. La liberté d'action est bien plus enthousiasmante qu'avec des Wiimote. Ici le Joy-Con s'oublie vite. On se retrouve en fait devant la meilleure version du jeu sur consoles Nintendo. Pour autant, on aurait apprécié un peu plus de récompenses intéressantes et motivantes, car en dehors de nouveaux avatars et thèmes, rien à l'horizon : c'est un peu chiche.

SWITCH NOW IN THE FIRE

Visuellement, le titre s'en sort avec les honneurs. La navigation est facilitée par une présentation générale colorée et un menu principal assez lisse. Malheureusement, il va falloir se passer des clips officiels pendant les sessions de danse. Ce manque est toutefois compensé par des environnements simples mais efficaces et lisibles, et des effets visuels explosifs à chaque série de gestes correctement chorégraphiés. Ce qui permet au joueur de se concentrer sur le personnage à copier, en mode télévision en tout cas... L'effet miroir avec le personnage dépourvu de visage et d'expression peut paraître étrange au premier abord, mais c'est bien la meilleure des manières pour que le joueur s'identifie à ce personnage et profite de l'immersion dans le concept du jeu.

Et la musique dans tout ça ? Bien que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, il faut avouer que la sélection de base se focalise essentiellement sur la pop et la dance, avec des soubresauts de R'n'B, de hip-hop, de samba ou de J-pop. Le morceau « Don't stop me now » de Queen demeure l'une des rares expériences résolument rock de l'offre de départ et surtout l'un des rares morceaux que l'on pourrait qualifier de « classique ». Le choix s'avère tout de même assez festif et animera facilement les soirées entre amis qui n'ont pas peur de se ridiculiser.

Enfin, bien sûr, si l'expérience peut se vivre seul, c'est à plusieurs que l'amusement est à son paroxysme, que ce soit en mode coopératif ou en compétition. Surtout que tout exigeant que soit le jeu, le fait de danser comme un manche ne fera pas perdre la partie et stopper la chanson en plein milieu comme c'est le cas pour la série Guitar Hero, par exemple. Mis à part un score faiblard, aucune punition n'est prévue pour le perdant.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Switch
Editeur
  • Ubisoft
Développeur
  • Ubisoft
Genre
  • Musique
Nombre de joueurs
  • 1 - 6
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   vendredi 03 mars 2017
   vendredi 03 mars 2017
   Non prévue

Site officiel
http://just-dance.ubisoft.com/fr-FR/home/
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016