Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #80
Nintendo Switch & Zelda : questions & réponses
Accueil podcast Télécharger le podcast
Avec un concept de camouflage original, Canvaleon avait toutes les chances de marquer les esprits. Malheureusement, ce système de gameplay trop exploité finit par lasser le joueur. Un challenge de taille est assuré aux possesseurs de ce jeu d’infiltration qui s’adresse davantage aux hardcore gamers. Ils devront faire preuve de patience pour manipuler Canvas à travers les trente niveaux piégés du jeu, et redoubler d’efforts pour éviter un découragement causé par la mort répétitive du héros.
Verdict !

Les +


  • Concept de camouflage original
  • Diversité des environnement
barre

Les -


  • La difficulté trop élevée
  • Le gameplay hasardeux 
  • Les décors trompeurs
0 commentaire(s)
Canvaleon
Par Baube-Bomb, le samedi 1 août 2015

Le petit studio hispanique OXiAB travaille depuis plusieurs mois sur un jeu de plates-formes et d’infiltration original. Ce premier épisode nommé Canvaleon est sorti le 23 juillet 2015 sur l’eShop de la Wii U. Avec son univers enfantin et ses couleurs chatoyantes, Canvaleon cache bien son jeu. Qui a-t-il réellement derrière cette apparence trompeuse ?

Un héros immaculé

Comme bien souvent, le scénario sert de prétexte pour introduire le concept principal du jeu. Canvaleon n’échappe pas à la règle et présente le héros Canvas, rejeté par son groupe puisqu’il est le seul de son espèce à être dépourvu de couleur, il demeure totalement blanc. Voici un appel à la tolérance, car ce caméléon différent deviendra le sauveur des habitants de son village natal dévasté par une attaque extra-terrestre. Il utilisera la peinture pour changer de teinte de manière à passer inaperçu à proximité des ennemis, ce qui l’aidera à survivre dans le monde cruel qui l’entoure.

Les ennemis qu’il rencontre sont emplis de haine envers notre héros et tentent sans relâche de le stopper. Ils détectent tous les mouvements de Canvas et n’hésitent pas à lui balancer des projectiles à vive allure en anticipant ses gestes… un combat perdu d’avance. C’est pourquoi le camouflage devient rapidement indispensable.

La garde-robe de Canvas

L’atelier peinture se trouve en dehors des niveaux, il est donc nécessaire de faire un repérage au préalable dans le prochain niveau de manière à choisir la bonne configuration de couleurs pour notre camouflage. En effet, la teinte doit être choisie en fonction des décors du niveau. Par exemple, le bleu foncé et le bleu clair peuvent se fondre dans un environnement aquatique. Cependant, la création de ces combinaisons n’est pas gratuite, il faut récupérer un maximum de papillons disséminés dans les niveaux, en extraire leur couleur de manière à en faire de la peinture. Il est possible d’échanger ces papillons contre des camouflages déjà peints, ou de les créer soi-même grâce au GamePad qui y trouve son unique utilité. La configuration de cet atelier virtuel est très intuitive et offre un beau panel de possibilités. Malheureusement, il faut faire le choix de 5 panoplies à garder dans l’équipement pour être utilisées dans un niveau, il est donc nécessaire de prévoir judicieusement sa garde-robe. De plus, il ne faut pas oublier que ces combinaisons ne sont pas illimitées et disparaissent lorsque la jauge est vide, la chasse aux papillons devient alors primordiale.

Un périple semé d’embûches

Après s’être préparé comme il se doit dans l’atelier, le héros peut s’avancer sans encombre dans le niveau… enfin, pas tout à fait. Malgré le déguisement, les ennemis ne sont pas dupes et reconnaissent Canvas lorsqu’il bouge dans le décor. Il faut donc avancer lorsque l’ennemi est de dos et passer derrière lui au moment où il se retourne. Cette approche compliquée peut en décourager certains puisque les ennemis sont nombreux. Le moindre faux pas peut renvoyer au début du niveau. En effet, Canvas n’est pas très résistant, il ne possède qu’un point de vie et peut le perdre rapidement lorsque les ennemis s’acharnent sur lui, dans ce cas il devra recommencer depuis le début. De plus, il est inutile de perdre son temps à chercher un checkpoint puisqu’il n’y en a pas.

Les environnements à traverser sont variés, Canvas passe par les grottes, la ville, le désert, l’océan, les montagnes… Les niveaux sont souvent labyrinthiques et envahis d’ennemis vifs. Le level design s’apparente à un dessin animé parfois très détaillé, mais qui laisse place à la confusion. Certains petits ennemis peuvent être assimilés à des éléments du décor, d’autres peuvent faire penser à des plates-formes alors qu’il s’agit de l’arrière-plan. Cette mauvaise interprétation est due au manque de clarté des niveaux et à l’encombrement des décors souvent trop remplis.

Cet aspect peut handicaper le joueur dans certains niveaux, surtout lorsque l’on y ajoute le gameplay hasardeux de notre personnage. En effet, Canvas se révèle être un personnage glissant, particulièrement sur les petites plates-formes. Il a également la possibilité de tirer la langue comme Yoshi pour attraper les papillons à distance. Il est tout de même dommage que cette faculté ne serve qu’à cela. La musique, quant à elle,  ne se démarque pas de l’univers graphique, mais s’englobe logiquement à l’ambiance souvent stressante des lieux.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Wii U
Editeur
  • OXiAB Game Studio
Développeur
  • OXiAB Game Studio
Genre
  • Plate-formes - Aventure
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   jeudi 23 juillet 2015
   jeudi 23 juillet 2015
   NR

Site officiel
http://www.oxiab.com/projects_canvaleonEN.php
En lien avec l'article
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016