Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Ce Resident the Umbrella Chronicles s’adresse aux fans et seulement aux fans. N’apportant absolument rien au genre et très peu à la série, cet épisode s’avère malheureusement dispensable malgré toutes les bonnes promesses. Disposant de graphismes datés et d’une difficulté parfois mal dosée, le soft est à consommer avec précaution et en connaissance de cause.
Verdict !

Les +


  • L'ambiance Resident Evil
  • L'histoire approfondie
  • Un jeu au Wii Zapper
barre

Les -


  • Mais qui dit Wii Zapper ne dit pas forcément maniable
  • Difficile, trop difficile
  • Laid
0 commentaire(s)
Resident Evil : The Umbrella Chronicles
Par Draco, le 21 Dec 2007

On avait de quoi s’inquiéter à l’annonce de ce Resident Evil sauce Gun Survivor mais Capcom était bien décidé à nous prouver qu’il savait et pouvait nous faire du grand Resident Evil en mettant en scène tout les lieux et personnages qui ont fait le succès de cette série. Est-ce que la sauce prend ou retombe t-elle comme de la mayonnaise mal agitée ? Est-ce que la qualité de l’opus Dead Aim se retrouve dans ce jeu de shoot en vue subjective ? Tant de questions qui vont trouver réponses et qui vont peut-être vous faire économiser 50€…


Une histoire de réchauffé

Dès les premières minutes, vous ne pourrez vous empêcher de renifler le réchauffé, ça brûlerait même les lèvres par moment mais bon, on ne va pas non plus leur jeter la pierre, Capcom avait annoncé clairement la couleur pour cet épisode-là. L’histoire, et le jeu en définitive, s’adresse clairement aux fans de la saga ou à ceux qui apprécient fortement les Rails-Shooter, ces derniers se seront sans nul doute jetés rapidement sur le soft au vu de l’expérience unique sensée être offerte par le Wii Zapper (qui simule une arme lorsqu’on y insère Wiimote et Nunchuck). Il faudra toutefois le dire avec précaution puisque selon le joueur on pourra trouver ça plus ou moins… révolutionnaire. Quoi qu’il en soit, pour ceux qui joueront simplement, sans Wii Zapper, la prise en main reste simple et efficace pour peu que l’on ne soit pas adepte aux crampes après quelques minutes le bras tendu. Quelques problèmes de précisions peuvent se faire d’ailleurs ressentir, préférez donc pour plus de confort le Wii Zapper.



Mangez-vous Bio par HaZard ?

On a vu que côté, confort de jeu, il fallait préférer le Wii Zapper et que, finalement, ça sentira forcément le réchauffé. Sinon, côté ambiance, ça donne quoi ? On pourrait dire que les mots Capcom et Biohazard associés se suffisent à eux-mêmes pour répondre à cette question mais ce serait peut-être un peu trop facile de notre part. Oui, le jeu est bien rodé coté ambiance, et charmera les fans comme les autres. On (re)vivra avec plaisir les environnements qui ont fait le succès de cette série mais on regrettera fortement le manque d’originalité des différentes embranchements et choix de direction propres à chaque Rail-Shooter. Si dans un jeu tel que House of the Dead, les niveaux regorgent de passages A ou B, ce Resident Evil the Umbrella Chronicles fait les radasses de service et n’offre finalement que peu de solutions. Le voyage est en plus terni par des graphismes d’un autre temps qui nous font d’autant plus mal lorsqu’on se souvient que le maître du graphisme sur les précédentes consoles dont le GameCube avait été Capcom. Ici, le potentiel de la console a très largement été sous-exploité, voir pas exploité du tout. On se retrouve trop souvent face à des passages d’une qualité absurde, beaucoup de jeux Playstation 2 font mieux, beaucoup mieux.

#row_end


On se consolera avec l’aspect gore du titre et ses coups critiques qui nous permettront en un ou deux coups de faire exploser la tête de nos ennemis. À chaque fin de niveau, le jeu vous propose de totaliser vos statistiques, celles-ci se doivent d’êtres bonnes voir excellentes pour débloquer certains bonus. Et là, il va falloir vous accrocher parce que la précision de la Wiimote reste à discuter, beaucoup trop d’à-coups… conséquence qui vous empêchera bien souvent de réussir de gros scores notamment avec les coups critiques (les coups critiques sont de minuscules zones sensibles présentes sur chaque ennemi, si vous les touchez, vous augmentez vos stats et vous vous débarrassez de votre ennemi en un rien de temps).  Le jeu vous proposera un mode deux joueurs en coopératif ce qui se révèle vraiment sympa Si vous jouez solo, le second joueur n’interférera pas avec le jeu, il apparaîtra seulement de temps en temps pour vous donner quelques conseils, notamment trouvez les zones sensibles d’un boss. Inutile de préciser que le soft est (très dur) difficile dans certains passages, augmentant ainsi considérablement la durée de vie du jeu. On est ici face à un soft assez impressionnant en termes de durée de vie puisque, habituellement, un rail-shooter ne dure pas plus de 3 ou 4 heures.  Certains fans prendront plaisir à refaire de nombreuses fois les niveaux afin d’améliorer leurs stats de fin. À chaque fois que vous achevez un scénario, le jeu vous attribue un certain nombre de points qui vous serviront à améliorer vos armes. Si vous êtes un adepte du pompe, vous pourrez choisir d’améliorer plus cette arme qu’une autre (durée de recharge moins longue, capacité du chargeur etc …).

Faisons une aparté sur la difficulté, pour prévenir les novices qu’ils devront se préparer à quelques crises d'hystérie sur certains boss et lieux. Le jeu n’est pas facile et ne vous propose au cours des niveaux que très peu d’herbe verte ou de Spray à ramasser. Difficulté renforcée par le fait que la Wiimote part bien souvent en sucre mais ça ce n’est pas du ressort de Capcom, malheureusement.

Inutile de vous le cacher plus longtemps : le jeu n’apporte réellement pas les réponses que l’on était en droit d’attendre. Capcom nous promettait des scénarios inédits, des révélations fracassantes sur la chute d'Umbrella mais il n’en est finalement presque rien. Presque, parce que, effectivement, il y a quelques révélations mais qui n’ont rien d’extraordinaire, d’autant plus que certaines sont déjà détaillées dans les livres vendus sur le marché. Le fan de la série se laissera toutefois tenter facilement par ces quelques bribes de nouveauté. Le soft vous proposera de jouer avec des personnages tels que Rebecca Chambers, Billy Coen, Chris Redfield, Jill Valentine ou encore Carlos Oliveira, tous dans leurs propres lieux et époques.

Plus Robert que Redford ?

Si ce Resident The Umbrella Chronicles part d’une bonne intention, tout du moins pour les fans de la série, le jeu se retrouve très rapidement limité. Entre des graphismes sans saveur et datant d’une époque oubliée, une maniabilité sabotée par des à-coups de Wiimote et une utilisation éprouvante, une difficulté trop mal dosée et un rythme mollasson, le jeu ne parvient clairement pas à convaincre. Le soft ne tient également pas ses promesses au niveau de l’histoire, on y apprend finalement que peu de choses mais tout est très bien compilé, permettant de se remettre d’aplomb pour celui qui souhaitait parfaire sa connaissance du parapluie.  Heureusement, le jeu est sauvé par une durée de vie conséquente, un système d’upgrade des armes et une ambiance respectée mais le tableau suffit à peine à convaincre les fans. Moralité : si vous n’appréciez pas plus que cela la série ou ne vous considérez en tout cas pas comme un fan, nous vous conseillons clairement de garder votre argent, achetez des chocolats, faites des cadeaux à vos proches mais gardez vos 49,00 € ! Pour les autres, les fans purs et durs, il nous serait difficile de ne pas vous conseiller l’achat de ce jeu même si nous vous prévenons d’avance que vous ne vivrez pas là une expérience unique, tout juste une expérience de plus et quelques bons moments.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Wii
Editeur
  • Capcom
Développeur
  • Cavia
Genre
  • Survival-Horror
Nombre de joueurs
  • 1 à 2
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   30 novembre 2007
   13 novembre 2007
   15 novembre 2007

Site officiel
http://www.residentevil.com/home.php
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016