Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Toujours aussi zen et agréable à jouer, Art of Balance profite de son arrivée sur 3DS pour étoffer son contenu solo, au détriment du multijoueur. Pas de quoi bouder son plaisir toutefois, car si les contrôles sont peut-être un poil moins naturels que sur Wii, le jeu reste une très bonne pioche pour tous les fans de casse-tête. Les amateurs de multijoueur lui préféreront la version Wii U sortie récemment, mais ceux qui aiment jouer seul ou de manière nomade pourront craquer sans problème. Surtout vu son petit prix !
Verdict !

Les +


  • Gameplay toujours aussi plaisant
  • Moteur physique efficace
  • 100 niveaux supplémentaires
  • L’ajout du mode Endurance
  • Les nouvelles pièces antigravité
barre

Les -


  • Pas de Multijoueur
  • Pas de fonctionnalités en ligne
  • Contrôles un peu moins naturels
0 commentaire(s)
Art of Balance TOUCH!
Par Kayle Joriin, le 17 Octobre 2014

Après un premier épisode WiiWare plutôt convaincant sorti en 2010, la série des Art of Balance a continué son petit bonhomme de chemin sur les consoles Nintendo. En 2012, le studio Shin’en a ainsi proposé une version TOUCH! de son titre sur l’eShop 3DS, puis, le 25 septembre dernier, ce fut au tour de la Wii U d’accueillir ce charmant puzzle game. Et si nous nous intéresserons à cette version HD dans une critique dédiée, il semblait nécessaire de revenir sur le volet portable, afin que les amateurs de réflexion aient une vision d’ensemble de la franchise.

L’art de l’équilibre


Sur le fond, rien n’a changé en deux ans, et cette version 3DS repose donc sur les mêmes bases de gameplay que l’épisode Wii. Il faut toujours empiler des pièces de différentes formes pour créer des structures stables, sachant que l’ensemble repose sur un ou plusieurs supports situés au milieu d’un récipient d’eau, et que le moindre contact avec le liquide est synonyme d’échec. Outre le fait de composer avec un moteur physique réaliste, la subtilité du jeu réside une nouvelle fois dans les petites variantes qui viennent pimenter les niveaux. Temps limité, hauteur minimale à atteindre, supports flottants ou en équilibre précaire, pièces spéciales qui se brisent plus ou moins vite… Les exemples sont nombreux et s’enrichissent, entre autre, sur 3DS d’un nouveau type de pièce qui, une fois posé, inverse carrément la gravité. Une nouveauté bienvenue qui exige de construire des structures parfaitement équilibrées, augmentant la difficulté de manière pertinente.

Pour ne rien gâcher, le titre propose pas moins de cent niveaux inédits qui viennent s’ajouter à ceux du précédent épisode. On se retrouve ainsi avec un total de deux-cent niveaux, répartis entre huit mondes que l’on débloque peu à peu dans le mode Arcade. En outre, si on peut regretter la disparition du mode Versus, et l’absence de multijoueur de manière générale, les développeurs ont eu la très bonne idée d’intégrer une petite dimension scoring avec le mode Endurance. Ce dernier demande d'enchaîner des niveaux aléatoirement afin de marquer un maximum de points, la partie s’arrêtant au bout de trois échecs. De quoi apporter un second souffle au jeu une fois le mode Arcade terminé, même si l’absence de classement en ligne diminue un peu l’intérêt de la chose sur le long terme.

La touche 3DS


Côté réalisation, la transition entre la Wii et la 3DS s’est faite sans problème, et le jeu reste toujours aussi charmant, profitant au passage d’une 3D relief agréable, bien que dispensable. Le changement le plus notable concerne donc plutôt la maniabilité, puisque le pointeur de la version Wii est remplacé ici par des commandes tactiles et analogiques. Concrètement, on peut déplacer les pièces avec le pad circulaire ou le stylet, tandis que leur rotation est désormais assurée par une pression sur les gâchettes. On s’y fait rapidement, et le résultat s’avère assez précis. Toutefois, ces nouveaux contrôles n’égalent pas le feeling très naturel offert en son temps par la Wiimote.

En mode tactile, le simple fait de relâcher la pression sur l’écran laisse par exemple tomber la pièce que l’on manipule, ce qui peut provoquer quelques accidents au début. Un problème ne se pose pas lorsqu’on se sert du pad circulaire, mais c’est alors notre vitesse d’exécution qui est réduite. Or, cela peut s’avérer handicapant lors de certains niveaux au timing très serré. On regrette donc un peu cette bonne vieille Wiimote qui offrait à la fois rapidité et précision. De même qu'on peste parfois contre l’absence d’une option pour contrôler la caméra, celle-ci pouvant s’avérer très agaçante quand elle nous empêche de poser une pièce en haut d’une structure.

Il ne s’agit cependant que de quelques petits défauts qui n’entachent guère la qualité générale de cet épisode 3DS. Le titre de Shin’en reste ainsi un puzzle game accessible, amusant et reposant, qui ne souffre finalement que de la comparaison avec la récente version Wii U. Vendue seulement quatre euros de plus, cette dernière propose en effet le même contenu solo, auquel s’ajoutent plusieurs modes multijoueurs et autres fonctionnalités en ligne. Du coup, si les joueurs nomades et/ou solitaires pourront tout à fait opter pour cette édition portable, les autres auront sans doute meilleure compte de s’orienter vers la version HD.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo 3DS
Editeur
  • Shin'en
Développeur
  • Shin'en
Genre
  • Puzzle
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   24 mai 2012
   7 juin 2012
   24 mars 2013

Site officiel
http://art-of-balance.shinen.com/3ds/
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016