Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Accessible et efficace, Dr. Luigi n’apporte malheureusement pas grand-chose à une franchise vieillissante, qui peine à se renouveler. Les fans apprécieront sans doute, à condition de ne pas avoir déjà craqué pour l’épisode WiiWare, car les contenus des deux jeux restent tout de même assez proches. Quant à ceux qui ne connaissent pas la série, cette version Wii U reste l’une des plus complètes, et constitue donc un investissement intéressant, grâce notamment à un mode en ligne qui garantit une durée de vie conséquente. Il faut toutefois se rappeler que Dr. Mario (ou en l'occurence Dr. Luigi) est un Puzzle Game fondamentalement old school qui reste donc bien loin des références actuelles du genre.
Verdict !

Les +


  • Gameplay efficace et addictif...
  • Jeu en ligne...
  • Bactéricide au GamePad...
  • Mode Luigithérapie bienvenu...
barre

Les -


  • … que l’on connaît par cœur
  • … avec un système de score mal fichu
  • … jouable uniquement en solo
  • … mais qui ne révolutionne rien
0 commentaire(s)
Dr. Luigi
Par Kayle Joriin, le 13 Mai 2014

S’il n’est pas forcément le genre auquel on associe le plus souvent Nintendo, le Puzzle Game reste tout de même plutôt bien représenté dans le catalogue du constructeur nippon, avec la franchise Dr. Mario comme principal ambassadeur. Une série au gameplay simple et efficace, qui possède ses aficionados, mais dont le manque flagrant d’évolutions s’avère de plus en plus gênant avec le temps. Et ce n’est pas le fait de surfer sur la fameuse « Année de Luigi », en changeant au passage de nom et de héros, qui empêche ce nouvel épisode Wii U de souffrir d’une terrible impression de déjà-vu.

Quoi de neuf Docteur ?


Depuis sa création en 1990 par le regretté Gunpei Yokoi, Dr. Mario a été porté ou adapté sur toutes les consoles Nintendo, sans exception. Néanmoins, si on fait le bilan, seuls trois ou quatre épisodes ressortent réellement du lot en raison des nouveautés, plus ou moins importantes, qu’ils ont su apporter à la série. Le premier d’entre eux est bien évidemment l’épisode original, sorti à l’époque sur NES et Game Boy. C’est à lui que l’on doit les bases de gameplay toujours en vigueur aujourd’hui, avec ces virus colorés (jaune, bleu ou rouge) qu’il faut éliminer en les associant à des gélules bicolores tombant régulièrement du haut de l’écran. Pour ce faire, le joueur doit déplacer et faire pivoter lesdites gélules afin d’aligner verticalement ou horizontalement quatre éléments de même couleur (virus ou demi-gélule), ce qui permet de les faire disparaître. Dès lors, la difficulté consiste à placer correctement les gélules pour éliminer les virus le plus rapidement possible, créer des enchaînements qui rapportent davantage de points, et éviter que l’écran de jeu se remplisse complètement, ce qui équivaut à un game over.

Second épisode important dans la série, Dr. Mario 64 est la première véritable suite des volets 8-bits. Outre son mode Histoire sympathique, il apporte plusieurs variantes de jeu, dont le mode Flash, consistant à éliminer quelques virus précis parmi tous ceux présents à l’écran. Un mode toujours d’actualité en 2014, ce qui n’est malheureusement pas le cas du jeu à quatre, dont Dr. Mario & Bactéricide, sorti en 2008 sur WiiWare, est le dernier à avoir bénéficié. Ce titre téléchargeable (le second après celui sorti en 1997 sur Satellaview) peut d’ailleurs être considéré comme le troisième volet majeur de la franchise grâce à l’ajout du jeu en ligne. Une option indispensable pour les joueurs solitaires qui en ont marre d’affronter l’ordinateur, et qui contrebalance largement les imprécisions du mode Bactéricide, inspiré d’un mini-jeu du Programme d’Entrainement Avancé du Professeur Kawashima. De plus, il faut bien reconnaître qu’à seulement dix euros (ou 1000 Points Nintendo), cet épisode paraît, à l’époque, relativement bon marché en comparaison de ses aînés vendus en boite au prix fort.

Enfin, on en arrive à Dr. Luigi, le dernier volet en date, qui pourrait donc être éventuellement considéré comme le quatrième épisode « important » de la série. En effet, s’il reprend tout le contenu de l’épisode Wii, il propose également un mode de jeu inédit appelé Luigithérapie, ainsi qu’une version revue et corrigée du mode Bactéricide tirant parti du GamePad. Des ajouts sympathiques, loin d’être négligeables au regard des évolutions plus que timides de la série, mais dont on peut sérieusement se demander s’ils justifient la quinzaine d’euros demandée sur l’eShop. Et c’est bien là que se trouve le coeur du problème, car malgré ses quelques nouveautés, Dr. Luigi n’offre rien de fondamentalement original pour quiconque a déjà tâté au moins une fois la série.

Résistance bactérienne


Le mode Traitement Rétro reprend par exemple le gameplay ancestral de la série avec la possibilité de jouer seul, contre l’ordinateur, ou contre un joueur humain. Quant au mode en ligne, toujours très agréable, il reste identique à celui de l’épisode WiiWare. Malheureusement, le système de score mal fichu retire tout intérêt au classement mondial, puisque la limite maximale est rapidement atteinte et qu’une vingtaine de joueurs se partagent déjà la première place. Le mode Bactéricide, en revanche, s’avère beaucoup plus agréable que par le passé grâce à l’utilisation de l’écran tactile du GamePad qui, pour ce genre d’applications, est bien plus précis que le pointeur de la Wiimote. Pour mémoire, ce mode permet de diriger plus librement les gélules via un système de glisser-déposer, mais la grille de jeu est alors nettement plus réduite, et on doit assez rapidement gérer la chute de plusieurs gélules en même temps. L’ensemble fonctionne cela dit plutôt bien, malgré une maniabilité un peu moins carrée, un affichage sur le GamePad qui souffre d’un zoom assez prononcé, et surtout la disparition (logique) du jeu à quatre.

Quant au mode Luigithérapie, qui constitue clairement la grosse nouveauté de cet épisode, il ne fait que reprendre le principe du mode Traitement Rétro en remplaçant les gélules habituelles par des gélules plus grandes en forme de « L » (qui ne sont en fait que deux gélules classiques accolées). Autant dire que si cela change en effet la manière dont on place ses gélules, les sensations de jeu restent, elles, très proches de ce qu’on connaît, et ce nouveau mode fleure donc un peu la fausse bonne idée. De manière assez ironique, on pourrait d’ailleurs appliquer à la série Dr. Mario le fameux slogan de l’assurance maladie concernant les antibiotiques : utilisée à tort, elle devient moins forte. Un constat valable également pour d’autres licences Nintendo, mais qui prend un sens tout particulier avec ce Dr. Luigi, dont les quelques petites nouveautés ne peuvent masquer le côté éminemment opportuniste. Alors bien sûr, le manque d’originalité flagrant du titre ne change rien au fait qu’il propose toujours une expérience de jeu fort sympathique. Simplement, seuls ceux qui ne possèdent pas déjà l’épisode WiiWare et qui n’ont pas touché à la série depuis longtemps pourront investir sans crainte dans cette version Wii U. Les autres devront en revanche sérieusement réfléchir à la question.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Wii U
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Arika
Genre
  • Puzzle
Nombre de joueurs
  • 1 à 2
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   mercredi 15 janvier 2014
   mardi 31 d?cembre 2013
   mercredi 15 janvier 2014

Site officiel
https://www.nintendo.fr/Jeux/Jeux-a-telecharger-sur-Wii-U/Dr-Luigi-845519.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016