Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #80
Nintendo Switch & Zelda : questions & réponses
Accueil podcast Télécharger le podcast
Bilan mitigé pour cet Aqua Moto Racing 3D, qui a au moins le mérite d’être le premier du genre sur la portable de Nintendo. S’il lui est difficile de soutenir la comparaison avec un Wave Race, le jeu possède tout de même quelques arguments pour attirer les fans de la discipline pas trop regardants. Pour conclure dans l’humour de haut niveau : un titre correct, mais qui ne fera pas de vagues.
Verdict !

Les +


  • Techniquement honorable
  • Difficulté bien dosée
  • Pas mal de contenu
barre

Les -


  • Manque de sensations
  • Quelques bugs
0 commentaire(s)
Aqua Moto Racing 3D (eShop)
Par Winslow, le 05 Aug 2013

En 1997 sortait Wave Race 64, référence du jeu de course de jet ski, souvent copié, mais jamais égalé, à part peut-être par sa suite Blue Storm sortie en 2002 sur GameCube. Aujourd’hui, le studio Zordix tente sa chance sur 3DS dans ce genre si peu représenté, avec un jeu eShop modeste, mais pas forcément dénué d’intérêt.

Maximum Power !


On ne peut pas dire que les jeux de course de scooters des mers se bousculent, que ce soit sur consoles de salon ou portables. C’est pour cela que lorsqu’un nouveau titre du genre sort, les fans de la discipline l’attendent forcément au tournant, et se sentiront obligés de le comparer au célèbre titre de Nintendo. Et pour cause, on sent bien que Wave Race a été la principale source d’inspiration tant le gameplay s’en rapproche sur de nombreux points.

Mais commençons par le commencement. Une fois dans le menu principal, vous aurez le choix entre le mode multi, jouable jusqu’à six en local, et les deux modes du jeu solo. Le mode Course rapide tout d’abord, qui comme son nom l’indique permet de se lancer sur la course de son choix afin d’essayer de battre son meilleur temps, et le gros morceau du jeu, le mode Championnat. Dans ce dernier, il s’agira de participer à diverses coupes, chacune composée de trois courses, à la difficulté progressive. En tout, 24 courses sont proposées, réparties en trois environnements : Tropiques, Grèce et Égypte. Une fois tout ceci plié, ce n’est pas encore fini puisqu’il faudra se refaire l’intégralité des coupes dans le désormais célèbre mode miroir. Un contenu somme toute satisfaisant pour un jeu proposé à 10€.

Une fois le véhicule enfourché et le départ donné, on reconnait immédiatement la parenté avec Wave Race. Il faudra en effet contourner en permanence des bouées (à droite pour les rouges, à gauche pour les jaunes) afin de remplir un camembert donnant accès à un boost une fois complété. Pas de place pour la tricherie puisque trois bouées ratées signifient une disqualification de la course. La maniabilité très accessible permet cependant d’éviter ce genre de désagréments, et heureusement, car les cinq adversaires vous donneront du fil à retordre une fois arrivé dans les coupes un peu avancées. Ici, pas d’IA à la Mario Kart, et si vous accusez du retard, il faudra trimer pour espérer remonter les concurrents.

Des tremplins sont également placés sur les circuits, et permettent une fois en l’air d’exécuter une voire plusieurs figures d’une simple pression sur l’écran tactile. L’avantage est double : cela permet de remplir la jauge de boost, ainsi que de récupérer un bonus d’argent, plus ou moins élevé suivant la complexité de la figure. Les deniers ainsi obtenus seront à dépenser dans le garage afin d’acheter des bolides plus puissants, indispensable pour parvenir en tête du championnat. La marge de progression s’avère ainsi satisfaisante, et évite la frustration d’un jeu trop simple ou trop difficile.

Peut mieux faire…

Si le challenge est au rendez-vous, le facteur fun est déjà plus en retrait. Le principal intérêt d’un jeu de scooters des mers réside dans la gestion des vagues, et force est de constater qu’à ce niveau-là le jeu reste loin derrière le maître en la matière. Tout juste aura-t-on droit ici à quelques timides vaguelettes n’influant quasiment pas sur la conduite. Même si la prise en main est bonne, les sensations ne sont donc pas vraiment au rendez-vous, et seule l’agressivité des concurrents vous motivera à enchaîner les courses.

D’un point de vue technique, le titre s’en sort avec les honneurs, même s’il n’évite pas quelques bugs sonores et de collision accusant d’un portage fait un peu à la va-vite (il s’agit à la base d’un jeu iPhone). Les environnements sont variés et colorés, l’animation tient la route et le rendu de l’eau est plutôt réussi. Les quelques musiques sont entraînantes, mais leur faible nombre les rend vite répétitives. Enfin, concernant l’effet 3D, il se révèle comme souvent superflu, d’autant qu’il a tendance à faire chuter le frame rate lorsqu’il est activé.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo 3DS
Editeur
  • Zordix
Développeur
  • Zordix
Genre
  • Course
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   27 juin 2013
   2013
   Non prévue

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016