Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #87
Nintendo Switch, la réalité virtuelle déploie ses ailes !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Advance Wars 2 est un jeu qui se place aux côtés de son prédécesseur avec brio, sans pour autant le dépasser puisque les innovations sont minimes. On aurait donc aimé plus de nouveautés… Peut-être pour une prochaine fois ou pour un épisode GCN ? Qui sait… Ceci dit, ce jeu est bon, très bon, et conviendra autant aux débutants qu’aux fans de la première heure. Achetez-le les yeux fermés, dès sa sortie en octobre ! L’attente sera longue…
award
Verdict !

Les +


barre

Les -


  • peu d’innovations
  • le même moteur graphique
0 commentaire(s)
Advance Wars 2 : Black Hole Rising
Par Pierre, le 27 Juillet 2003 à 21:07

Un retour fracassant d’un des meilleurs jeux de la GBA ! Advance Wars est LE jeu qui a popularisé les wargames au tour par tour sur consoles en France, alors qu’ils sont si répandus depuis bien longtemps au pays du soleil levant. Profitant de ce succès inattendu, Nintendo nous pond, un an après, un nouvel épisode qui ne manquera pas de plaire aux fans. Mais, y a t-il de réelles innovations ? Test d’une suite qui n’en est pas vraiment une...

Add-on ou réelle suite ?

C’est réellement la question que l’on se pose en jouant à Advance Wars 2. En réalité, il n’y a que très peu d’innovations par rapport au premier opus, elles sont discrètes et ne font pas innover d’un poil le gameplay. C’est un peu regrettable, mais que l’on se rassure, cet Advance Wars 2 reste un jeu qui mérite sa place de leader du genre sur GBA ! Tout d’abord, le scénario prend part quelque temps après la fin du premier épisode. Les développeurs ne se sont pas vraiment cassés la tête et se sont contentés du minimum. L’armée Black Hole, vos ennemis jurés, reprennent le combat et envahissent les contrées libres (nan, pas des Terres du Milieu) de votre petit monde : Orange Star, Blue Moon, Yellow Comet et Green Earth… A vous donc de les défendre contre l’envahisseur ! Bref, tout ceci n’est qu’un prétexte pour moult combats qui vous emmèneront aux quatre coins du monde. Alors, du coup, quelles sont les quelques nouveautés tant attendues ? Tout d’abord, la plus importante est la possibilité de prendre le contrôle de beaucoup plus de COs (Commanding Officers) qu’avant. Ainsi, nous avons toujours Sami, Max et Andy en provenance d’Orange Star, mais également tous les autres COs des autres pays… Vous pourrez donc prendre le contrôle d’Olaf, de Sensei, de Grit, etc… Pour arriver à un total de 12 persos jouables en mode campagne, et 16 dans les autres modes (les persos de Black Hole sont à débloquer). Pour utiliser tous ces persos en dehors du mode campagne, vous devrez faire un tour au magasin, qui vous proposera de les acheter. Bien sûr, vous aurez toujours la possibilité d’acheter des cartes au fur et à mesure de votre progression dans ce même magasin. A noter également la possibilité d’acheter des panoplies de couleurs pour tous vos COs… Cela tient plus du gadget qu’autre chose, mais au moins vous pourrez personnaliser quelque peu votre jeu. Bref, avis mitigé sur cette dernière « innovation ». Toujours en ce qui concerne les COs, Nintendo a eu la riche idée de leur attribuer des Super Pouvoirs en plus de leurs Pouvoirs que tous les fans du premier opus connaissent. Vous pourrez donc faire éclater votre furie après un certain nombre de coups encaissés. Généralement, ces Super Pouvoirs sont un plus non négligeable mais se révèlent parfois assez dévastateurs, mais cela dépend des personnages. Par exemple, le Winter Fury de Olaf est mon préféré : il fait tomber de la neige et blesse TOUTES les unités ennemis de deux points. Très utile dans des combats serrés ! A noter également que dans certaines missions vous aurez la joie de diriger deux ou trois COs contre vos ennemis de Black Hole… Dans le registre des nouveautés, on remarque l’apparition de quelques nouvelles unités, mais c’est très minime puisqu’elles sont en nombre restreint. On les découvre au fur et à mesure de sa progression, donc je ne préfère pas trop dévoiler de choses là-dessus. Ce sont toujours des unités issues des plans de l’ennemi que l’on dérobe au cours de plusieurs missions. Ainsi, au début, vous découvrirez les Neotanks, qui sont des Md Tanks améliorés… et qui se révèlent peu utiles généralement, car ils coûtent pas loin de 22000 ! A propos d’argent, cela fonctionne toujours de la même manière, c'est-à-dire avec les villes capturées. Heureusement, les missions sont quant à elles plus variées qu’auparavant : le challenge se voit donc renouvelé brillamment. En dehors du mode Campagne, beaucoup d’autres s’offrent à vous. Ainsi, vous aurez la possibilité de créer 3 cartes que vous pourrez échanger à l’aide d’un câble Link. Ce mode est un réel atout puisque cela permet de faire perdurer l’intérêt du jeu à l’infini. De plus, les modes multi-joueurs (avec une OU plusieurs cartouches) sont toujours aussi fun et vous tiendront en haleine pendant des heures. Il y a également un mode où vous devrez affronter l’ordinateur afin d’établir des records, que vous pourrez ensuite comparer avec vos amis, etc. Bref, Advance Wars 2 est un jeu extrêmement complet mais qui propose assez peu d’innovations. A mon goût, il faut plutôt le considérer comme un gros add-on plutôt que comme un nouveau jeu.

#row_end

Graphiquement similaire

Advance Wars 2 utilise le même moteur graphique que son prédécesseur, sans améliorations notables. Ainsi, les petites scénettes de combat sont toujours aussi réussies, avec une animation exemplaire et des couleurs très vives. Les décors sont jolis, bien qu’assez répétitifs, et les personnages sont bourrés de détails ; fort heureusement, chaque armée possède des unités aux graphismes différents. Il est ainsi amusant de les comparer : Black Hole et son aspect futuriste, Yellow Comet quant à eux sont plus bercés dans les années 20 tandis que les Orange Star sont, je dirais, ‘actuels’. A noter cependant qu’au bout de quelques heures de jeu vous aurez vite envie de supprimer les scénettes, qui sont tout compte fait assez inutiles pour le gameplay (chose que l’on peut heureusement réaliser). A part cela, les cartes de combats ne sont en aucun cas un exploit graphique, et ce n’est pas le but. Elles sont justes claires et précises, comme elles se doivent de l’être. A noter tout de même que la présentation générale du soft, avec des menus hyper fonctionnels, des artworks charmants et une dynamique de folie, mérite de nombreux applaudissements. Un grand effort a été fourni pour proposer un jeu très facile d’accès, avec de nombreuses aides, et c’est réellement un bon point. On reconnaît là le savoir-faire de Nintendo et de Intelligent Systems (déjà à l’origine du premier épisode et de Fire Emblem sur GBA). Un mot sur les musiques, qui sont tout à fait satisfaisantes, sans pour autant casser la baraque. Chaque personnage possède sa musique, qui correspond à son caractère ou à son apparence, ce qui est fort sympathique. Les bruitages sont également réussis, mais un peu trop rébarbatifs.

Toujours aussi long et jouable

La durée de vie d’Advance Wars 2 est à l’image de celle de son prédécesseur : monumentale !! Le mode Campagne, à lui seul, est suffisamment long pour vous tenir en haleine une bonne vingtaine d’heures, avec plusieurs dizaines de missions très passionnantes et variées. La difficulté est très progressive pour ne pas prendre au dépourvu le joueur 'newbie'. Ceci dit, certaines missions sont réellement très dures et demanderont pas mal de temps avant d’être bouclées. Ce n’est pas plus mal : le jeu énerve par sa difficulté mais on prend toujours plus de plaisir à essayer de « réussir cette put***’ de mission » !
En dehors du mode Campagne, les autres modes sont un énorme plus. Le mode multi-joueurs est très bien fait et sa durée de vie est quasiment illimitée. De plus, avant de finir toutes les cartes, qui sont (largement) plus d’une centaine, il va vous falloir du temps devant vous !
La possibilité de s’échanger des cartes en link rajoute également un plus : vos amis prendront un malin plaisir à vous pondre des cartes plus difficiles les unes que les autres. Cependant, on ne peut conserver que trois cartes ‘home made’, c’est dommage.  Au niveau de la jouabilité, pas trop de soucis. Tout est fait pour que l’on prenne le jeu en main rapidement, autant pour les débutants que pour les joueurs aguerris. De toute façon, dans ce genre de jeu, pas besoin d’un gameplay sensationnel, c’est comme pour les jeux de rôles, du moment que les menus sont fonctionnels, tout va bien. Et dans Advance Wars 2 c’est à peu près le cas, donc pas grand chose à redire, à part des menus de combats pas toujours très explicites, mais une fois qu’on est habitué, il n’y a plus aucune barrière.

Conclusion

Advance Wars 2 n’est pas une réelle suite, c’est plutôt un gros add-on, qui plaira autant aux débutants qui souhaitent découvrir le meilleur jeu de stratégie de la GBA qu’aux fans de la première heure qui attendent impatiemment de pouvoir découvrir de nouvelles missions. Un très bon jeu qui mérite de figurer à la droite d’Advance Wars premier du nom et aux côtés de Fire Emblem (qui se fait toujours attendre en France).

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Game Boy Advance
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Intelligent Systems
Genre
  • Stratégie
Nombre de joueurs
  • 1 à 4
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   3 octobre 2003
   24 juin 2003
   Non prévue

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016