Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Rogue Squadron 2 fait fort. Il affiche des graphismes parfois plus beaux que le film lui-même. L'ambiance est parfaite et les musiques/bruitages à couper le souffle. Mais le jeu ressemble bien trop à l'opus sur N64 et affiche un niveau de difficulté trop élevé.
award
Verdict !

Les +


  • Une ambiance impressionnante
  • Les musiques originales de John Williams
  • Le son
  • Les graphismes
barre

Les -


  • Une difficulté très élevée
  • Des niveaux qui sentent le déjà vu
0 commentaire(s)
Star Wars Rogue Leader: Rogue Squadron II
Par Draco, le 14 Sep 2006

Après un volet sur Nintendo 64, la série de Factor 5 ne s'est décidément pas arrêtée en si bon chemin, les développeurs ayant eu la bonne idée de proposer au line-up de départ de la GameCube une suite. Suite qui aura surpris son monde et fait son effet en 2002. On en garde tous de bons souvenirs, et reste un jeu de qualité, rarement égalé à ce jour.

Une ambiance hors du commun


La première chose que vous remarquerez, c'est que vous êtes immédiatement mis dans l'ambiance, grâce à un son fabuleusement retransmit. Puis arrive une danse de Storm Trooper, qui forme alors le logo Lucas Arts avec bien entendu l'une des musiques les plus connues de Starwars. Lorsque le premier menu arrive, vous n'avez le choix qu'entre « Start » ou « Option » mais vous n'allez pas cliquer immédiatement, non. On est surpris de voir pour la première fois sur console Nintendo, un film tourner ! En effet on voit derrière l'écran de sélection les scènes les plus connues des trois premiers volets de la série !

A ce moment là, il est inutile de vous dire que vous êtes mystifiés et aucun mot ne saurait troubler votre étonnement, vous commencez à ressentir à ce moment là une envie frénétique de jouer.
Les menus sont bien entendus accompagnés d'un thème de Starwars lui aussi très connu.
Vous lancez alors une partie et à ce moment précis, vous êtes complètement submergés dans l'ambiance du film, submergé au moment ou le « A long time in a galaxy far, far away... » apparaît. C'est alors que la musique balance tout ce qu'elle a dans le ventre et que l'histoire défile. C'est un peu comme si vous étiez entrain de visionner votre film DVD avec un son 5.1. Puis vous apercevez une troupe de X-Wing se préparant à donner l'assaut à l'étoile noire.
Il est inutile de vous dire que c'est l'une des plus belle ambiance jamais retranscrite dans un jeu vidéo.
Passons maintenant aux aspects graphiques et aux animations.


Des graphismes à couper le souffle


Les graphismes dans rogue leader sont d'une qualité irréprochable et c'est une énorme claque d'entrée de jeu. Lors de la sélection des vaisseaux, vous pouvez diriger Luke en vue à la troisième personne et l'ont peut alors demander toute sorte de renseignements sur les vaisseaux du hangar. Les vaisseaux sont somptueusement bien retranscrits et c'est un visuel proche du Film DVD que nous obtenons. L'espace, les météorites, les vaisseaux ainsi que les divers éléments qui composent ce Rogue leader sont d'uneréalité encore jamais atteinte sur une console de salon.
Lorsqu'on se met en vue interne nous pouvons regarder le tableau de bord et ce qui l'entoure en utilisant le stick D, c'est un des petits plus qu'a essayé de nous fournir Factor 5 et ce avec brio. Nous avons aussi le choix d'une caméra se plaçant derrière le vaisseau ce qui rend les sensations beaucoup moins fortes mais une jouabilité néanmoins facilité. La plus belle claque visuelle se situe sans aucun doute lors de la bataille de Hoth. Jamais neige n'a été si bien retranscrite dans un jeu vidéo, c'est parfaitement bien modélisé et d'une réalité déconcertante. L'animation des AT-AT et des AT-ST est incroyable et on s'immerge totalement dans le personnage de Luke Skywalker mais aussi de Wedge Antilles (vous ne jouerez pas que Luke dans les diverses missions du jeu). Lorsque ces gros engins tombent, après leur avoir enroulé des câbles autour des jambes, une petite animation apparaît en les montrant s'écraser lourdement au sol, laissant une traînée de neige fine s'étendre. Il faut dire que ce n'est pas totalement bien animé sur ce coup là et cela prouve bien que ce Starwars n'est pas un jeu parfait. Lorsque vous ferez exploser un vaisseau, vous verrez partir des débris du défunt appareil, la réalisation du feu est au top mais on aurait aimé avoir plus de débris lors de l'explosion.


Au cours de vos différentes missions vous vous rendrez compte d'une chose, ca ne ralentit que très rarement (certains monde ralentissent horriblement) et cela malgré une centaine de lasers en action dans le ciel et des Ties-Fighters par trentaines. Le souci du décor est poussé jusqu'à son paroxysme et jamais une licence à l'effigie de Starwars n'avait fait si haut dans la qualité.

#row_end

La bataille de l'Etoile Noire

Le meilleur son dont vous pouviez rêver


Si il y a bien une chose dont Factor 5 soit expert, c'est bien le son. Et en effet il se trouve que sur leur Rogue leader cet atout est un des plus remarquablement réalisé sur console et nous prouve l'efficacité de la puce sonore de la Gamecube. L'équipe avait fixé un point d'honneur à retransmettre à l'identique les différentes sonorités du film, chose qui a été entièrement bien respectée puisque c'est grâce notamment à ça que l'ambiance est si fortement retranscrite.

En parlant de réalisme des sonorités je peux vous garantir qu'ils ont fait fort chez Factor 5, puisqu'ils ont réussi à faire signer un contrat a Denis Lawson le réel Wedges Antilles, pour qu'il puisse faire la voix-off de son propre personnage. C'est une grande idée et les fans n'auront pas de mal à le reconnaître lorsque celui-ci parlera à l'écran et lâchera des phrases cultes.
Lorsque des Ties-Fighters s'approchent de vous, le son et si bien retransmit que vous en êtes presque à croire que le vaisseau est passé dans le salon. Le bruit des tirs est différent pour chacun des vaisseaux et chacun aura ses armes secondaires avec ses bruits propres. En testant les capacités de la clarté de la puce j'ai poussé fortement le niveau de volume de ma télévision, et le son apparaît toujours autant clair sans grésillements (Le test ne peut s'effectuer sur des télés trop anciennes)

La difficulté, l'originalité et compagnie


Pour ceux qui se souviennent de Rogue Squadron sur « Nintendo 64 », ils se souviendront sans doute de la dureté du jeu. Non pas qu'il soit extrêmement dur de finir les missions mais c'était surtout le fait d'avoir toutes les médailles d'or qui rendait le challenge si difficile.

Avec ce rogue leader, séchez vos larmes de perdant, car là c'est du deux fois plus dur (j'aime l'ironie). Les missions sont de difficultés inégales et vous tombez trop rapidement sur des missions difficiles. « Prisons of the Maw » sera le niveau qui commence le bal au niveau dureté mais au final on se rend compte que la réelle difficulté sera d'obtenir la médaille d'or. Puis après cette mission vient celle de « Razor Rendez-vous », serrez bien vos ceintures car la mission va être quelque peu chaotique (je vous laisserai le soin d'en jugez par vous-mêmes). Les missions qui suivent sont soit trop dures, soit trop faciles, mais le juste milieu n'existe pas et c'est cela qui fait la durée de vie de ce jeu.

Une nébuleuse, une partie de cache-cache

Les niveaux de médailles sont respectivement, Bronze qui vaut 3 points, argent qui elle vaut 6 points et enfin la médaille d'or qui comptabilise 10 points . Obtenir celles d'or ne sera pas de tout repos et lorsque vous obtiendrez un nombre suffisant de point ou de même médailles vous pourrez débloquer des vaisseaux et autre bonus. Justement en parlant de bonus vous allez en avoir des intéressants, allez dans la section option et tapez à mot de passe : « ?insider » vous débloquerez alors un reportage avec interview des créateurs du jeu. C'est une première et un superbe Bonus.
Le jeu est composé de « 10 missions » (plus des missions bonus), toutes plus vastes et plus belles les unes que les autres et qui regroupent les moments les plus cultes des trois premiers volets de la saga. Selon les missions que vous effectuerez vous vous mettrez aux commandes de X-Wing, Y-Wing, B-Wing, A-Wing et bien d'avantages encore, mais votre personnage changera selon la forme des missions, c'est pourquoi vous incarnez aussi le célèbre Wedges Antilles.

Malgré tout, cet opus ressemble bien trop à son prédécesseur. Les missions bien qu'elles soient variées au possible se rapprochent trop du premier Rogue Squadron et malgré un son et des visuels flambants neufs c'est une impression de déjà vu qui plane au-dessus du soft, un déjà vu au niveau des concepts de mission. Mais ce n'est qu'une ombre qui est quelque peu estompée par l'intérêt général que dégage le jeu. Pour repérer vos ennemis et vos cibles vous pourrez passer le célèbre écran que possèdent les vaisseaux de l'alliance, un écran qui permet de repérer et de mettre en évidence les vaisseaux ennemis. Vous passez à ce moment là en vue intérieure, pour ce faire, cliquez sur le bouton Y, situé juste au-dessus de gros bouton A.



Starwars Rogue leader : Rogue squadron 2 s'avère être le premier Hit en puissance de la Gamecube. Affichant des visuels proche de la qualité DVD et parfois même plus beau que le film lui-même, ce Starwars a tout d'une réussite vidéo ludique. Muni d'une bande Son en béton et d'un gameplay inépuisable, le jeu est à classer parmi les meilleurs jeux réalisés tous formats confondus. Le jeu dispose de niveaux bien trop difficiles qui viennent gâcher notre plaisir et obtenir toutes les médailles ne sera pas une mince affaire. Mais sans cela la durée de vie en serait gravement atteinte, alors on accepte et on recommence parfois 15 fois la même mission. Aux écrans de sélections des menus on peut apercevoir les meilleurs moments de la trilogie tourner, d'une qualité DVD. C'est un réel bond en avant et le premier jeu à nous proposer des cinématiques d'aussi bonnes qualités.

Un jeu qui ne s'adresse pas aux plus jeunes de part sa dureté mais a un public adolescent et aguerri.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • GameCube
Editeur
  • LucasArts
Développeur
  • Factor 5
Genre
  • Action
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   3 mai 2002
   18 novembre 2001
   22 mars 2002

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016