Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Si c’est votre premier Sims ou si vous n’avez pas touché à cette série depuis 3 ans, ce nouveau Sims (qui est « Surprise Party » remodelé) est à essayer. Le concept est très prenant et plaira à la majorité des joueurs. Reste une adaptation bâclée et un jeu qui a plus sa place sur PC (vive le disque dur) que sur console. Pour tous ceux qui connaissent bien cette série je leur conseillerais plus volontiers les Sims 2 qui ne devrait plus trop tarder sur PC. La note finale est un mélange de cassage en règle faute à une adaptation bâclé, malaxé avec un réel intérêt pour le concept en lui même. S’il s’agit de votre premier Sims vous pouvez aisément monter la note à 15.
Verdict !

Les +


barre

Les -


0 commentaire(s)
Les Sims : Permis de Sortir
Par Suliven, le 9 Mars 2004

Après un succès colossal sur PC, les Sims se sont décidés à faire un tour sur console. Après un premier épisode sympa mais sans plus, voilà la suite qui arrive. Simple add on ? Jeu novateur ? Voyons tout cela à travers les yeux d’Ersie, jeune Sim fraîchement crée.



Les Sims vus par Ersie (version marionnette)



Salut ! Moi c’est Ersie jeune et jolie Sim fraîchement crée par un pauvre idiot répondant au nom de Suliven…. Idiot un peu pervers d’ailleurs puisqu’au moment de ma création il ne s’est pas gêné pour m’habiller avec les bouts de tissus les plus minimalistes qui existaient… [NDSuliven : faut pas pousser : j’aurais pu choisir encore plus court !) Pourtant il y avait de quoi faire ! Une trentaine de hauts (tee shirt, pull…) autant de bas (pantalon, jupe, short…) et plein de chaussures (j’adooore !) le tout déclinable en de nombreuses couleurs pour bien aller avec mon teint … même si je me demande si l’orange et le bleu vont bien ensemble… il a vraiment des goûts bizarres le type derrière sa manette.

Une fois cette étape terminée je me suis retrouvée chez moi…. Ou plutôt chez ma mère. Nous vivons toutes les deux sous le même toit depuis qu’elle a quitté son mari Christophe (super radin). Ma sœur (Mimi) et mon frère (Julien) ont déjà acquit leur indépendance et moi je ne rêve que de ça ! Pour y arriver il va falloir déjà que je trouve un boulot. Avec mon élégant physique, j’ai décidé de me lancer dans le mannequinât … à vrai dire le choix était assez varié : model, sportif, voleur, mendiant … Bref il y a de quoi faire. Mais mon rêve, comme celui de toutes les jeunes filles qui lisent « Sims et jolie » c’est de devenir top model…. Mais avant d’y arriver il y a de nombreuses étapes à franchir car pour le moment, mon métier dans la mode est loin d’être glorieux (manucure… hum)
Pour être reconnue dans cette société impitoyable et gravir les échelons j’aurai besoin d’améliorer mes aptitudes, en l’occurrence la créativité, le physique et le savoir faire en cuisine pour avoir une promotion… Que celui qui trouve un rapport entre la mode et la cuisine me fasse signe moi j’ai pas compris… c’est peut être parce que je suis blonde.

Mais mes ambitions professionnelles se trouvent vite freinées par les petits soucis quotidiens… comme tout le monde je mange, je dors, j’aime les belle chose, être propre et il faut que j’aille aux toilettes de temps en temps…. Par contre je suis particulièrement stupide et je ne fait que rarement ces choses de moi-même, préférant pisser par terre, dormir dans le jardin et mourir de faim (au sens propre)… en clair : j’ai besoin qu’on s’occupe de ma petite personne. De toute façon je ne chercherais pas à apprendre de nouvelles aptitudes tant que ma jauge de bonheur ne sera pas dans le vert… Bref je perds un temps précieux dans toutes ces futilités et ma carrière avance lentement… trop lentement.

Avec un minimum de patience j’obtiens des promotions et voici venu le temps de quitter le cocon familiale… Enfin presque puisque je vais m’installer chez ma sœur mais ce n’est que le début de ma grande aventure … il faudra que je me fasse plein d’amis car sans eux on ne peut avancer. Je devrai aussi réaliser divers objectifs, investir mon argent pour améliorer les lieux où je vais m’installer (particulièrement chez Lulu… une catastrophe) et puis si le cœur m’en dit : me marier, avoir un enfant, l’éduquer pour finir au top niveau de ma carrière… Mouais c’est pas gagné tout ça.

Au milieu de tout cela je me pose une question existentielle : suis je manipulée ?


Les Sims vus par Suliven (version méchant)



Ben oui idiote tu n’as pas compris que sans moi tu ne servirais à rien ? Allez lâche mon clavier et retourne dans ma télé ça me fera des vacances (j’ai toujours su y faire avec les filles moi…. Humm depuis quand je suis seul déjà ?)
Bref revenons au sujet du jour : Les Sims Permis de sortir. Encore un jeu d’EA pour ne pas changer, sauf que là il s’agit tout simplement de la plus grosse licence PC qui débarque sur console. #row_endOn est en droit de se méfier de l’adaptation d’un jeu qui se joue (à la base) essentiellement à la souris et on a raison : avec le pad Gamecube on s’en sort tant bien que mal mais c’est loin d’être instinctif ! Il faut constamment se servir du stick directionnel, du stick C et de la croix, la plupart du temps il faut en combiner deux… Une horreur surtout dans les menus accessibles avec la croix qu’on aura vite fait d’oublier tellement c’est galère d’y accéder.

Pour continuer avec les horreurs, la première intervient dès le lancement du jeu avec une petite phrase anodine « « Pour créer un fichier de sauvegarde il vous faut une carte mémoire avec 161 blocs disponibles » … heuuu 161 ? Vous êtes sur ? Pour quoi faire ? Il est évident qu’il y a des tonnes de choses à sauvegarder dans ce jeu, puisque vous pourrez à votre guise refaire tout le mobilier d’une maison en choisissant parmi un très large éventail les objets qui vous conviennent le mieux. Vous allez aussi rencontrer de nombreuses personnes, interagir avec, vous lier d’amitié… le jeu garde tout ça en mémoire (heureusement !) mais 161 blocs ça sent quand même l’adaptation bâclée.

Pour continuer dans le bâclage parlons des temps de chargement. Comme l’annonce fièrement le titre du jeu « vous avez la permission de sortir » oui mais non finalement, on va rester tranquillement chez soit puisque pour rendre visite a des amis vous pouvez compter sur une minute de chargement… pourquoi tant de chargement ? Je n’en sais strictement rien… Les zones chargées sont minimalistes puisqu’il n’y a qu’une maison et son jardin à chaque fois. Heureusement les maisons Sims sont modernes et peuvent accueillir un téléphone : outil indispensable pour inviter vos amis : au final ça revient au même (faire des connaissances, monter son niveau « social ») et ça évite les chargements.

Pour continuer dans le cassage en règle : graphiquement c’est… moche et le pire c’est que ça rame comme jamais ! La console cherche toujours à faire des accès disque (on se demande encore pourquoi) et les saccades entraînées sont nombreuses. Niveau sons et musiques c’est le néant (sauf quand on allume la chaîne hifi), les voix font pitié et le pire c’est qu’on ne peut pas couper le son puisqu’il faut pouvoir entendre les sonneries de téléphone et les personnes qui sonnent à notre porte.

Et si on parlait des bugs ? On note les objets qui refusent de retrouver la place qu’ils avaient pourtant à la base, l’attitude très stupide des Sims qui ont facilement tendance à oublier ce qu’on leur dit, leur incapacité notoire à trouver le plus court chemin entre un point A et un point B... quitte à se retrouver bloqués comme des idiots dans une pièce parce qu’ils ne retrouvent pas la porte qui leur permettraient d’aller à côté… On a droit à un patch ? Ha non j’oubliais nous ne sommes pas sur PC.

Techniquement ça ne tient pas la route, l’adaptation est bâclée comme jamais, je jeu n’est à vrai dire qu’un simple add on du précédent volet vendu au prix fort… y a t’il quelque chose pour le sauver ?

Les Sims vus par Suliven (version gentil)



Le concept du jeu sera là pour le sauver car malgré tout le bruit qu’on entend autour des Sims, le matraquage marketing incessant… il y a une très bonne idée bien exploitée derrière tout ça. En quelque sorte on pourrait faire le même constat que pour les Pokemon : le jeu à la base est très bon, malheureusement délivré sous 36 formes pour en vendre encore plus, mais pour peu que l’on se limite uniquement aux épisodes vraiment novateur on en a vraiment pour notre argent.
Les Sims c’est pareil et pour ceux qui n’ont jamais été tentés par l’expérience c’est l’occasion d’y aller.
Le concept tient la route et on prend un réel plaisir à faire évoluer son Sim dans ce monde. Au final on arrive à être scotché au jeu pendant une cinquantaine d’heures sans trop s’en plaindre, d’ailleurs pour finir le jeu à fond oubliez votre vie sociale pendant quelques mois : ce jeu à une durée de vie phénoménale ! Et même si vous bouclez le mode « permis de sortir » avec sa centaine d’objectifs vous pourrez jeter un œil au mode « libre » qui vous promet encore de nombreuses surprises.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • GameCube
Editeur
  • Electronic Arts
Développeur
  • Maxis
Genre
  • Simulateur de vie
Nombre de joueurs
  • 1 à 2
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   18 décembre 2003
   16 décembre 2003
   22 janvier 2004

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016