Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #82
E3 2018 : Le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Les possesseurs de Wii peuvent être satisfaits : Konami est à leur écoute et livre une nouvelle fournée de Pro Evolution Soccer qui, forte de ses améliorations, constitue toujours une référence. Maniabilité ajustée, gameplay finement rééquilibré et modes de jeu à foison font à nouveau de PES sur Wii la meilleure version toutes consoles confondues. Conscients de sa sortie à seulement huit mois de PES 2009, Konami tente même de faire suivre son rythme avec un prix un peu plus attractif. Un décrassage un peu rapide donc, mais qui vaut le coût de rechausser les crampons.
Verdict !

Les +


  • Prise en main améliorée à la Wiimote
  • Moins d’abus en attaque
  • Une vraie bande-son
  • Un prix réduit …
barre

Les -


  • …pour un intervalle de sortie réduit
  • Un peu trop de lag en ligne
  • Toujours pas de mode « Vers une Légende »
0 commentaire(s)
Pro Evolution Soccer 2010
Par Blayrow, le 19 Janvier 2010

Comme la grippe chaque année, PES revient contaminer les consoles et PC pour le plus grand bonheur des fans de foot, et pour le plus grand malheur de leurs ami(e)s et copines condamnés à supporter ces trois lettres maudites qui résonnent dans toutes les têtes à l’approche de l’hiver. Même la Wii n’y échappe pas, et accueille avec PES 2010 sa troisième version.


Forcément, après 10 années de Pro Evolution Soccer, la première question qui vient à l’esprit des joueurs est : quoi de neuf ? Question totalement légitime, surtout que cette fois le PES nouveau est dépêché pour arriver à l’heure en automne et non plus en début d’année. Les changements peuvent donc paraître minimes aux yeux des néophytes tant le jeu arbore le même emballage depuis mars, menus et terrains confondus. Pourtant, ils sont bien là, planqués parmi quelques passements de jambe et passes en profondeur lobées. Si l’on ne devait retenir qu’une seule évolution marquante, il s’agirait sans aucun doute de l’apparition d’une deuxième barre d’endurance pour tous les joueurs, qui se vide lors du sprint et se remplit à nouveau au repos. Traduction : finies les chevauchées sauvages interminables avec un Messi ou un Ronaldo au galop, celles-ci se finissant désormais avec une jauge vide et un joueur haletant. Cet ajout, qui paraît anodin mais qui soulage considérablement la défense, est étonnamment absent des autres versions PSP et HD, qui en auraient pourtant bien besoin. C’est d’ailleurs la seule amélioration vraiment visible du gameplay. Les contacts entre joueurs sont eux subtilement rééquilibrés de manière à ce que le gabarit soit pris en compte : les moucherons ont désormais plus de difficultés à tenir tête à deux défenseurs bien charpentés lancé à leurs trousses, ce qui suit somme toute la logique de la nature. Déjà si bien rôdé par les soins experts de Konami, le football façon PES se voit donc encore une fois assez justement équilibré, particulièrement sur Wii.#row_endPetites retouches aussi du côté des contrôles à la Wiimote et au Nunchuk, qui année après année tentent d’apporter une expérience de jeu la plus convaincante possible aux réfractaires de la manette classique. Alors que jusque là la course se déclenchait en « tirant » laborieusement son joueur à la Wiimote sur l’écran, cette fonction est dorénavant aussi attribuée au bouton Z, ce qui permet de diriger ses joueurs avec précision tout en ayant la vue plus dégagée pour préparer ses actions. Les coups francs directs quant à eux ne se limitent plus à une trop simple secousse de Nunchuk. Il est maintenant possible de « viser » directement la lucarne à la Wiimote et même d’imprimer un effet en la tournant dans un sens ou dans l’autre. Classe. Des tutoriaux très complets viennent de toute manière rappeler aux néophytes comme aux confirmés l’ensemble des manipulations pour profiter du jeu armé de cette prise en main assez unique.

Rien à signaler en revanche du côté des modes de jeux, similaires à l’épisode précédent. Cette année encore, le mode « Vers une Légende » ne répond donc pas à l’appel, pour de probables raisons d’incompatibilité avec le jeu à la Wiimote/Nunchuk. Heureusement, le reste fait le gros du boulot. Est toujours présente l’incontournable ligue des Masters, un mode Carrière de haute qualité qui bouffera des heures et des heures de jeu à qui osera s’y aventurer. Le mode Route des Champions, toujours exclusif à la Wii, répond encore à l’appel, ainsi que les différentes Coupes et Ligues et bien sûr le jeu en ligne, qui souffre toujours d’un léger lag même en limitant les rencontres aux joueurs les plus proches géographiquement. Difficile donc de s’ennuyer dans les menus de ce PES 2010, qui bénéficie au passage d’une véritable bande-son avec de vrais artistes, et non des musiques affreuses comme dans les deux précédents épisodes. Ouf !

Mais malgré tout cet optimisme débordant, quid de l’achat du PES nouveau, de surcroît huit mois après la sortie de l’épisode précédent ? L’investissement pourra paraître alléchant aux fans de la première heure, mais il le sera probablement moins pour ceux qui ont achetés, crédules, PES 2009, qui représentait en plus une vraie avancée sur Wii. Konami, en bon gentleman, en est bien conscient et vend donc son dernier bébé à prix réduit, soit environ 40 euros chez la plupart des bonnes crèmeries.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Wii
Editeur
  • Konami
Développeur
  • Konami
Genre
  • Sport
Nombre de joueurs
  • 1 à 4
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   19 novembre 2009
   3 novembre 2009
   Automne 2009

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016