Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #89
Switch, OS, Online, le bilan deux ans après !
Accueil podcast Télécharger le podcast
L'aigle de Guerre est un très bon wargame pour le GBA. Il en est un beaucoup moins bien si on le compare à ce qu'il se fait de mieux à l'heure actuelle (c'est-à-dire sur PC). Les capacités techniques de la portable étant ce qu'elles sont, on obtient tout de même un wargame de valeur !
Verdict !

Les +


barre

Les -


  • Il est sorti au Japon depuis très lon
0 commentaire(s)
L'Aigle de Guerre
Par Goonpay, le 03 Juin 2003

Depuis le temps qu'on l'attendait celui-là. Sorti au Japon il y a belle lurette sous le nom de Napoléon, il ne devait jamais voir le jour sur le sol européen et pourtant le voilà, en exclusivité pour les petits français ! Alors, l'attente sera t'elle justifiée ?


L'histoire de la France


L'aigle de guerre est une sorte de biographie interactive du "Petit caporal" et donc par extension, un condensé de l'histoire de la France du XVIII è siècle.

Le jeu débute donc avec la Révolution en 1789. Une petite intro vous explique les événements, la chute du roi, sa décapitation au nom de l'égalité des citoyens. Bonaparte fait alors son entrée en scène face à l'armée royaliste qui s'est établie en Vendée. Ensuite, c'est l'Europe qui vous attend avec de nombreuses batailles contre l'armée anglaise dirigée par le général Nelson, la bataille des Pyramides...



Un peu simpliste


L'aigle de Guerre est donc un wargame, c'est même le premier wargame en temps réel sur GBA (quoique Mech Platoon...) mais il manque un peu de finition. Graphiquement, le titre ne s'en sort pas trop mal. Pour vous donner un exemple, c'est moins coloré qu'un Advance Wars, les troupes sont un peu petites mais l'aspect réel est largement favorisé. On a un peu de mal à distinguer les commandants des cavaliers mais à part ce petit détail, c'est plutôt agréable à regarder sans fasciner les rétines non plus :-). Les décors sont assez bien travaillés, les textures sont assez proches du réel mais la sensation de jouer sur une surface plate se fait toujours sentir. Par exemple, en Egypte, alors que l'on évolue sur le sable qui est parsemé par-ci par-là de dunes, les soldats avancent comme sur une surface plate. Bien entendu, tout ceci n'est que détail.

L'animation est très bonne puisqu' aucun ralentissements ne sont perceptibles même avec de grosses troupes. La vitesse de déplacement des différentes troupes est bien rendue. Ainsi, l'artillerie lourde se déplacera plus lentement que la cavalerie, etc...

Néanmoins, les collisions sont assez mal gérées. Lorsque vous ordonnez à un soldat d'aller envahir un camp ennemi et que celui-ci rencontre sur son chemin une de vos troupes, le perso a du mal à se frayer un chemin et il faut bien souvent rappeler à l'ordre le soldat ou la troupe pour qu'il puisse effectuer son action. Il en est de même pour les formations, ou plutôt la formation. Vous pouvez placer vos persos sous la tutelle d'un commandant mais si ce dernier ne peut pas se placer à cause d'un mur ou d'un autre personnage, alors on ressent ce problème de collisions ! Dommage ...

Pour le reste (les dialogues, les cartes...), le design est vraiment très soigné, la majesté de l'Empereur est fidèlement retranscrite lui donnant un caractère prestigieux. Les dialogues ont eu droit à une jolie traduction qui reflète assez bien la façon de parler de cette époque. Du bon travail à ce niveau !

Traitons rapidement de l'aspect sonore du soft. Lors des missions sur le territoire français, vous avez droit à une magnifique Marseillaise en fond sonore et dans les autres pays, les musiques varient tout en restant militairement prenantes :-). Les bruitages sont eux aussi très réalistes : bruits de canons, explosions de joies lors d'une victoire, hurlements des hommes morts au combat, etc...



A vos ordres !


Habituellement, les wargames se jouent à l'aide du pointeur de la souris à savoir une flèche. Ici, c'est un peu différent. En fait, le pointeur est remplacé par Napoléon lui-même. Cette flèche un peu plus stylée a sa propre barre de vie et aussi une jauge de psychologie. Napoléon est donc assis sur son fidèle destrier et se balade vers ses troupes pour leur donner des ordres ou les soigner. #row_end En règle générale, tout se gouverne grâce à un système hiérarchique. Vous ordonnez à vos fantassins de se placer sous le commandement d'un confrère de Napoléon puis vous ordonnez à ce commandant d'attaquer ou de prendre d'assaut une forteresse.

Le problème est qu'il y a très peu de possibilités. Seuls les fantassins et les navires de siège ont 2 utilités : se battre ou envahir les camps ennemis. Les autres ne sont là que pour se battre ou construire, etc... Au cours du jeu, de nouvelles troupes feront leur apparition comme les porte-étendard, l'artillerie lourde.

De nouveaux commandants s'allieront également à vous en cours de partie : Murat, Lannes, Davout, etc ... pour un total de 7 auxquels il faut prêter toute son attention. Après chaque mission, vous gagnez des points, en fonction du barème pré-défini, qu'il faut redistribuer à vos commandants. Cette distribution de points influe sur leur moral et leurs capacités (force, vitesse, résistance). Avant chaque mission, il vous faut sélectionner l'un d'entre eux (2 maximum) sachant qu'ils ont chacun un pouvoir bien spécifique (l'argent, la popularité, etc...). A vous donc d'être le plus fin des stratèges.

Pour finir, on peut dire que la maniabilité ne pose aucun problème, toutes les actions possibles vous sont expliquées au tout début du jeu dans une sorte de "mission-tutorial".



Conquérir de nouveaux territoires


A l'instar de "l'Aigle" qui a conquit l'Europe, votre but est de conquérir la cartouche :-) ! Au fur et à mesure de votre avancée, de nouveaux modes s'activent puis les cartes à l'intérieur de ces modes se débloquent. Ainsi, 4 modes s'offriront à vous : Campagne, Versus, Combat et Mini-jeux.
Le mode Campagne est le seul disponible dès le début. Comme son nom l'indique, c'est le mode le plus classique, celui qui propose de revivre les grandes étapes de l'épopée napoléonienne. Les missions sont de plus en plus difficiles, l'histoire est agrémentée de flash-back qui sont là pour présenter vos commandants.
Le mode Vs. nécessite le Link et 2 cartouches.
Le mode Combat est assez intéressant, il vous demande d'user habilement de vos finances tout en employant les meilleures stratégies pour vaincre. Vous êtes sur une mini-carte immobile qui n'a pour décors que le strict minimum, puis vous sélectionnez et placez vos pions comme bon vous semble. Une fois votre stratagème en place, vous lancez l'offensive en pressant Start. Pour corser le tout, vous devrez remplir votre objectif en un certain temps.
Le mode Mini-jeux est assez simple à comprendre. Là encore, vous avez certaines missions à accomplir en fonction de critères pré-déterminés comme par exemples, tuez 100 ennemis en quelques minutes, etc...

Tous ces modes contribuent fortement à la durée de vie du soft qui s'avère être assez intéressante. En campagne, les missions sont de plus en plus ardues et vous devrez réellement employer des stratégies de guerre comme la charge massive, la prise à revers, la diversion, etc... Seul regret, les objectifs sont souvent les mêmes, c'est-à-dire prendre le camp ennemi, ce qui n'est pas non plus surprenant puisque l'Empereur avait pour but de conquérir l'Europe. Malgré cela, la diversité est tout de même présente grâce à l'architecture des niveaux ou aux style et placements des troupes sur la carte. Jeanne d'Arc fait même son apparition dans le jeu et on peut dire que la pucelle d'Orléans dirige des troupes assez solides.
La durée de vie est donc plus qu'honnête avec un mode Campagne très intéressant mais plus facile que celui d'Advance Wars. Les 3 autres modes qui gravitent autour de ce mode principal sont autant de défis à relever. Le Versus donne au soft une durée de vie quasi illimité !



Conclusion


L'aigle de Guerre est un titre qui s'en sort avec les honneurs. Il permet de s'imprégner de l'atmosphère de l'époque et de ne pas tomber dans le wargame stéréotypé qui met en oeuvre des armées futuristes. Ici, on retrouve bien plus la sensation de "faire la guerre" !

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Game Boy Advance
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Nintendo
Genre
  • Stratégie
Nombre de joueurs
  • 1 à 2
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   22 novembre 2002
   Non prévue
   21 mars 2001

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016