Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Pikmin 3 est un achat indispensable sur Wii U, et pas seulement parce qu'il n'y a rien d'autre à se mettre sous la dent en ce moment sur la console. L'univers pensé par Shigeru Miyamoto garde tout son charme et toute son originalité, et son gameplay n'a pas pris une ride au fil des années. Les quelques nouveautés qui y sont distillées suffisent pour donner envie de se replonger dans l'univers macroscopique et bucolique de la série, magnifié par des graphismes de haute volée qui montrent que la console en a sous le capot. Au milieu de tous ces FPS et jeux d'action que l'on nous sert par cagettes de douze ces derniers temps, Pikmin 3 fait un bien fou, comme un jus de fruits frais dégusté en terrasse dans la chaleur de l'été.
award
Verdict !

Les +


  • Superbe
  • Gameplay original et prenant
  • Le Bingo Battle
  • Le GamePad bien utilisé
barre

Les -


  • Pas toujours précis
  • Mode histoire sans challenge
10 commentaire(s)
Pikmin 3
Par Blayrow, le 22 Jul 2013

Annoncé depuis maintenant des plombes (Shigeru Miyamoto évoquait son existence dès l'E3 2008), Pikmin 3 faisait partie des premiers jeux présentés sur Wii U en 2012, et surtout sa première vraie vitrine technique. Graphismes léchés et confort du jeu sur Gamepad, voilà ce que l'on pouvait au moins espérer du titre de Nintendo. Mais après des heures d'exploration, Pikmin 3 nous a donné bien plus, comme un gros pamplemousse rose riche en jus.

5 fruits et légumes par jour


Les Pikmin attirent-ils tous les boulets de la galaxie ? C'est la question que l'on peut se poser en voyant le scénario de Pikmin 3. Après Louie et Olimar, ce sont au tour de trois nouveaux personnages de se paumer sur la planète de ces petites créatures, et qui vont voir leurs destins être liés pendant quelques dizaines de jours. Dès les premières minutes, même dès l'écran titre en fait, un constat : c'est beau. Dur de croire que c'est Nintendo qui se cache derrière le titre, de loin le plus réussi graphiquement sur Wii U pour le moment. Sur tous les plans, la maîtrise est totale. Les textures des feuillages, des fruits ou même la fourrure de certains ennemis, à chaque fois la case HD est bien cochée et l'aliasing inexistant. Pareil pour certains effets comme l'eau, le flou gaussien qui entoure l'image ou encore les effets de flammes et de transparence, à tomber par terre. Il serait bien trop long de faire tout l'inventaire des moments où Pikmin nous décroche la mâchoire et mieux vaut découvrir tout ça GamePad en main. Associé à une bande son au poil avec toujours autant de sens du détail (au hasard, les cris des Pikmin et leurs chants quand ils s'ennuient), c'est l'émerveillement garanti à chaque session de jeu.

Et le joueur aura justement tout le temps d'admirer le paysage. Contrairement à Pikmin premier du nom, Brittany, Alph et Charlie n'ont aucune limite de jours pour mener à bien leur mission, à savoir collecter le maximum de fruits, la nourriture de leur peuple affamé. Accessoirement, c'est aussi le moyen pour eux de rester en vie dans cet environnement hostile, vu que les trois compères doivent se nourrir quotidiennement d'une fiole de jus de fruit. Si le compteur de jus tombe à zéro à la fin d'une journée, c'est le game over. Dans la pratique, à moins d'être un manche complet, difficile d'être à court de provisions tant les fruits, gros ou petits, abondent dans les niveaux, et l'on finit très vite par avoir une confortable réserve nous permettant de batifoler à loisir. Et le jeu permet quoi qu'il arrive de recommencer une journée si l'on estime l'avoir foirée. Pas de quoi stresser, donc.

La seule vraie contrainte du jeu, finalement, c'est toujours la durée d'une journée en elle-même. Durant chaque jour virtuel de Pikmin 3, le joueur n'a qu'une vingtaine de minutes pour défricher la zone jusqu'au coucher du soleil, moment à partir duquel les Pikmin doivent obligatoirement rejoindre leur oignon. Ceux qui sont oubliés dans le niveau nourriront l'écosystème local, autrement dit seront dévorés sans pitié par les créatures nocturnes. Une limite qui fait en fait tout le sel de Pikmin, et qui oblige le joueur à avoir le sens de l'organisation et des priorités. Au tout début, ces vingt minutes paraîtront forcément frustrante. La frustration de devoir remballer ses Pikmin sans avoir pu construire ce pont à temps, ou ramener cette prune juteuse qui attendra donc le jour suivant pour être trainée jusqu'au vaisseau. Sans compter les quelques Pikmin que l'on oublie toujours dans le niveau et qui sont souvent sacrifiés sur l'autel de la productivité. Mais très vite, après quelques journées à faire un peu n'importe quoi, on finit par prendre ses marques, acquérir des automatismes. Typiquement, le premier jour dans un nouveau niveau va servir à repérer le terrain, construire des ponts et dégommer des barrières pour mieux circuler. Le deuxième va déjà servir à aller chercher quelques fruits tout en continuant à s'enfoncer dans de nouvelles zones. Puis les jours suivants servent à ouvrir la voie jusqu'au boss du niveau, qui une fois à terre nous offrira l'objet nécessaire pour avancer dans le scénario. Ainsi que quelques fruits, on ne sait jamais. Comme pour les précédents épisodes, tout l'art de Pikmin 3 est donc dans l'organisation de son temps et de ses ressources. Un peu comme dans un jeu de stratégie temps réel type Starcraft 2, finalement, sentiment encore plus renforcé par la présence de trois leaders sur le terrain.

Ménage à trois


Car ce sont désormais trois personnages principaux qui serviront à guider nos petits Pikmin dans la nature et à résoudre des casse-têtes tordus dans les feuillages, soit un de plus que Pikmin 2 qui proposait déjà d'alterner entre Louie et Olimar. L'intérêt ? D'une simple pression d'un bouton, il est possible de passer d'un leader à un autre peu importe leur position sur la carte, et ainsi créer plusieurs groupes de Pikmin voués à différentes tâches. Par exemple, l'un des leaders explore des zones inconnues, l'autre détruit un mur à coups de Pikmin rouges et le troisième va à l'assaut d'ennemis locaux, dont les carcasses, une fois rapportées à l'oignon, serviront à garnir sa horde de Pikmin. Sympa en théorie, mais dans la pratique on se rend vite compte qu'à moins d'être un PGM coréen de Starcraft 2, difficile de gérer trois leaders séparément sur le terrain, et c'est plus souvent deux groupes qui seront constitués spontanément.

Le principal intérêt, c'est en fait de pouvoir se balancer entre camarades comme on lancerait un Pikmin, la petite nouveauté de Pikmin 3. Lorsqu'une plate-forme un peu surélevée bloque la progression, l'un des leaders peut lancer son ou ses coéquipiers sur ladite plate-forme, avec pourquoi pas un lot de Pikmin pour que ces derniers puissent poursuivre l'exploration dans une nouvelle zone. Un cas de figure fréquemment rencontré dans Pikmin 3, certaines énigmes tordues requérant même la présence des trois leaders se balançant à tour de rôle pour atteindre une partie du terrain avec un gros fruit bien planqué. Le contrecoup, c'est qu'on se retrouvera parfois bloqué dans une zone, tout seul, alors que l'on a besoin de nos camarades occupés à faire autre chose ailleurs. Heureusement, Nintendo a inclus une fonction de guidage automatique d'un personnage. Depuis la carte du niveau, il est possible de désigner un point d'arrivée à un leader et à son groupe de Pikmin, qui atteindront leur destination sans qu'on ait besoin de bouger le petit doigt. Très pratique lorsque l'on veut regrouper ses leaders, ou tout simplement les faire se déplacer pendant que l'on gère autre chose.

Bourre-moi l'oignon


Les Pikmin, eux, sont toujours divisés en cinq races. En plus des traditionnels Pikmin rouges, bleus et jaunes, deux nouvelles variétés viennent remplacer les Pikmin blancs et violets, absents du mode Histoire. Les Pikmin rocs, solides comme la roche, sont à double-emploi. Lancés sur les ennemis, ce sont eux qui font le plus de dégâts à l'impact, idéal donc pour commencer un assaut contre une bestiole belliqueuse. Côté exploration, ils servent tout simplement à briser certaines parois qui bloquent le chemin ou à détruire des cristaux qui cachent des fruits. Les Pikmin ailés, eux, volent, et sont très pratiques pour les assauts de bêtes aériennes. Mais vu leur constitution faiblarde, leur principal usage sera de soulever des barrières et racines enterrées, en plus de pouvoir ramener des fruits au vaisseau rapidement en volant au dessus d'obstacles comme l'eau.
Les Pikmin, rouges, jaunes et bleus sont eux toujours là, et bien qu'on ne les possède pas tous dès le début du jeu, on se retrouve très vite à devoir jongler entre plusieurs races et à savoir en un clin d’œil lesquels utiliser sous peine de génocide. Si une bestiole a tendance à souffler des flammes, mieux vaut envoyer ses Pikmin rouges, insensibles à la chaleur, pour lui donner une correction. Certains ennemis possèdent aussi une carapace que quelques jets de Pikmin roche briseront facilement. Quant aux créatures sous-marines, pas la peine d'espérer les atteindre sans Pikmin bleus. Chaque niveau regorge ainsi de situations ou certains Pikmin sont plus adaptés que d'autres et le joueur doit veiller à se constituer une armée suffisamment diversifiée et équilibrée, sachant qu'elle est limitée à 100 créatures sur le terrain. À ce titre, les boss sont de véritables tests pour tout chef d'escouade, les seuls vrais moments de stress dans Pikmin 3 ou un seul faux pas peut vous coûter cher. Ces batailles requièrent toutes de trouver le point faible de la créature puis de lancer l'assaut au bon moment avec les bons Pikmin. Le premier boss par exemple est un gros scolopendre à carapace, qu'il faudra briser avec des Pikmin roc pour ensuite lui entamer sa barre de vie avec des Pikmin rouge. Quant au boss final et le niveau qui le précède, ils constituent la quintessence du gameplay de Pikmin 3. Mais là encore, Nintendo a préféré jouer la carte de l'accessibilité à celle de la difficulté, vu que tous les boss peuvent être battus en plusieurs journées, leur barre de vie ne se régénérant pas d'un jour à l'autre.

À part ça, difficile de trouver un quelconque défaut au gameplay de Pikmin 3. On pourra toujours pinailler sur quelques imprécisions dans la maniabilité au Gamepad, lorsque l'on souhaite lancer ses Pikmin avec précision sur le point faible d'un boss ou sur un ennemi en vol par exemple. Pour peu qu'ils soient également en mouvement et que la caméra soit mal placée, on finit très vite par balancer ses Pikmin partout sauf au bon endroit. Passer à un combo Wiimote-Nunchuk et viser sa cible à l'écran réduit le problème. Le GamePad apporte lui un confort de jeu optimal, qu'il soit utilisé en manette principale (le jeu est même entièrement jouable uniquement sur son écran) ou en appoint, posé sur ses genoux, juste pour consulter la carte. D'un coup d'œil, on peut y voir une vue d'ensemble du niveau, les fruits qui nous manquent, l'emplacement des leaders et des Pikmin. Une carte qu'il est possible de consulter avant même le début d'une mission, idéal donc pour préparer son plan d'action.

28 jours plus tard

Même 9 ans après le dernier épisode (Pikmin 2 date tout de même de 2004), le gameplay de Pikmin 3 est toujours aussi bien rodé, en plus de conserver cette originalité et cette fraîcheur qui fait tout son charme. Les quelques nouveautés qui ont été distillées dans Pikmin 3 suffise pour que le plaisir de parcourir l'univers pensé par Shigeru Miyamoto soit toujours intact. On se surprend même à revisiter des niveaux déjà parcourus pour les explorer à fond avec nos nouveaux Pikmin et y chercher les derniers secrets qu'ils recèlent. En ligne droite, le jeu se termine en environ dix heures, mais il en faut facilement une quinzaine pour récolter tous les fruits cachés dans les niveaux. Certes, une fois arrivé devant l'écran de fin, on se dit qu'on en aurait aimé un peu plus. Plus de niveaux, plus de boss, pourquoi pas un "new game +" avec plus de challenge et moins de fruits. Mais cela reste une durée de vie très correcte, surtout si l'on ajoute les à-côtés comme le mode mission, très fun. Avec une limite de temps, un ou deux joueurs doivent soit récupérer le plus de fruits dans un niveau, soit tuer le plus de monstres, soit venir à bout d'un boss le plus rapidement possible. C'est là ou le skill pur et dur est mis à l'épreuve. Dans chaque défi, si obtenir la médaille de bronze s'avère relativement abordable, obtenir des scores plus élevés et notamment la précieuse médaille d'or demandera de connaître parfaitement le terrain et d'optimiser la moindre seconde du temps imparti, surtout si l'on tente les défis en solo. Reste le Bingo Battle, où deux joueurs s'affrontent dans un niveau en devant chercher des objets avec leurs Pikmin respectifs pour compléter une grille. Simple mais très bien pensé, ce mode devrait assurer quelques fous rires entre amis.

Afficher / Masquer les commentaires
10 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le lundi 22 juillet 2013 à 20:38

Si vous avez des questions à poser au testeur avant d'acheter le jeu n'hésitez pas mais tout est dit dans le test ! mario.gif
a dit le lundi 22 juillet 2013 à 20:38

Le premier jeu de la Wii U, il était temps hibouc.gif
a dit le lundi 22 juillet 2013 à 20:43

Le pire c'est que c'est même pas un troll

Sinon ça sera mon premier Pikmin, ayant volontairement fait l'impasse sur les rééditions Wii histoire de garder l'effet de surprise pour ce troisième opus.

Visiblement j'ai bien fait.
a dit le mardi 23 juillet 2013 à 11:17

ben moi je vais me faire le 2 version wii du coup, tout ce hype autour de pikmin m'a donné envie mrgreen.gif
a dit le mardi 23 juillet 2013 à 13:42

Ouais enfin non ce n’est pas le premier gros jeu de la Wii U, il y a quand même eu Mario et ZombiU en exclusivité ainsi que quelques autres titres qui valent le détour. En fin d'année, entre le remake de Zelda et les quelques titres à venir la Wii U devrait relever la tête même si il manquera encore trop de jeux à fort impact pour passer de belles fêtes de fin d'année... il aurait fallut un Mario Kart et un Smash Bros pour Novembre/début décembre selon moi.
a dit le mardi 23 juillet 2013 à 14:45

Citation (Draco @ mardi 23 juillet 2013, 13:42)
Ouais enfin non ce n’est pas le premier gros jeu de la Wii U, il y a quand même eu Mario et ZombiU en exclusivité ainsi que quelques autres titres qui valent le détour. En fin d'année, entre le remake de Zelda et les quelques titres à venir la Wii U devrait relever la tête même si il manquera encore trop de jeux à fort impact pour passer de belles fêtes de fin d'année... il aurait fallut un Mario Kart et un Smash Bros pour Novembre/début décembre selon moi.

Le mario est tellement anecdotique que tout le monde l'a déja oublié, zombi U pareil, donc pikmin est le premier jeu qui marquera l'histoire de la console. Et ceux en fin d'année ne sont pas sortis, par définition nerd.gif
a dit le mardi 23 juillet 2013 à 16:06

Citation (Darque @ mardi 23 juillet 2013, 14:45)
Citation (Draco @ mardi 23 juillet 2013, 13:42)
Ouais enfin non ce n’est pas le premier gros jeu de la Wii U, il y a quand même eu Mario et ZombiU en exclusivité ainsi que quelques autres titres qui valent le détour. En fin d'année, entre le remake de Zelda et les quelques titres à venir la Wii U devrait relever la tête même si il manquera encore trop de jeux à fort impact pour passer de belles fêtes de fin d'année... il aurait fallut un Mario Kart et un Smash Bros pour Novembre/début décembre selon moi.

Le mario est tellement anecdotique que tout le monde l'a déja oublié, zombi U pareil, donc pikmin est le premier jeu qui marquera l'histoire de la console. Et ceux en fin d'année ne sont pas sortis, par définition nerd.gif


Bizarrement, la majorité des gens qui considèrent ce Mario comme anecdotique n'y ont pas joué. Parce que okay, c'est ENCORE un NSMB, mais il reste le meilleur des 4. Et un excellent jeu avec une excellente durée de vie...
a dit le mardi 23 juillet 2013 à 16:11

Le Mario était tellement anecdotique qu'il a presque supporté à lui seul le lancement de la Wii U. Et les chiffres de lancement étaient loin d'être dégueulasses (ils se sont cassés la gueule en janvier car il n'y avait plus aucune sortie d'envergure). Et puis on oublie juste Nintendo Land qui est un excellent jeu multi et l'un des rares à vraiment montrer le potentiel du gameplay asymétrique.

Coté tiers, Zombi U était un bon jeu de lancement, même s'il était destiné à une niche de joueurs. Et depuis, on a eu Monster Hunter 3 (visant également un public très ciblé) et Lego City Undercover qui n'a pas forcément eu le succès qu'il méritait (car c'est franchement un bon GTA-like grand public).

Pikmin 3, c'est surtout la première grosse sortie Wii U depuis fin mars.
a dit le samedi 27 juillet 2013 à 11:25

Perso j'ai commander le jeux sur amazon le 24 en livraison le jour de la sortie et ma commande est partie le 24 même et depuis elle est bloqué dans le vaucluse et amazon me dit qu'ils on un problème technique et qu'il ne peuvent pas avoir de traçabilité??? Mais qu'est que c'est que ce bordel! Quelqu'un a t'il le même problème avec amazon? Bon jeu a toutes quand même.
a dit le samedi 27 juillet 2013 à 11:48

Jamais vu un tel soucis chez Amazon, à mon avis les postiers du sud sont tous en vacances, déjà que c'est pas la joie dans le courant de l'année avec eux mrgreen.gif

Support
  • Wii U
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Nintendo
Genre
  • Aventure - Gestion
Nombre de joueurs
  • 1 à 2
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   26 juillet 2013
   4 aout 2013
   13 juillet 2013

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016