Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #79
Nintendo Switch : nos avis pour un débat enflammé
Accueil podcast Télécharger le podcast
Avalon Code est un jeu à la fois moderne et rétro, qui ne se laisse pas jouer par n'importe qui. Il faut en effet passer outre de nombreuses incohérences de gameplay pour prendre du plaisir. Cependant, il reste doté de sérieux atouts, notamment au niveau de son univers varié et de ses graphismes, et au final l'aventure reste prenante si l'on sait se débrouiller avec ce système de combat plus surprenant que complexe.
Verdict !

Les +


  • Bonne bande-son.
  • Graphismes et cinématiques plutôt jolies.
  • Ambiance rétro qui plaira aux amateur de vieux rpg.
barre

Les -


  • Gameplay lourd, voire très lourd à gérer.
  • Level design et énigmes parfois incohérents.
  • Scénario plus que déjà
  • vu...
0 commentaire(s)
Avalon Code
Par Yâh, le 16 Mar 2010

Le studio Matrix Software commence à sortir de l'ombre peu à peu grâce à la DS. Après avoir développé Alundra sur Playstation, et après bien des aventures qui les ont conduit entre autres à réaliser les remakes de Final Fantasy III et IV et de Dragon Quest IV sur DS, les voici de retour avec Avalon Code. Un action-rpg qui sent déjà bon la nostalgie.


«

And from their ashes a new world will be born »


L'histoire d'Avalon Code est peu commune, c'est du moins ce qu'on ressent dans les premières heures de l'aventure. Le joueur est en effet amené, après avoir choisi son sexe et son nom, à parcourir le monde pour en « sauvegarder » tout ce qu'il jugera bon. Pourquoi cela ? Tout simplement à cause d'une prophétie ancienne qui prévoit la fin du monde, purement et simplement. Le mal ayant en effet envahi le monde, il doit être détruit. Mais avant cela l'élu devra inscrire dans le livre des prophéties tout ce qu'il pense être primordial pour construire le prochain monde. Vous l'aurez sûrement compris, c'est vous que le livre a choisi.

Il est très important de s'arrêter sur ce bouquin, puisque le gameplay et le scénario s'axent entièrement sur lui. En tant qu'élu(e) de la prophétie, vous aurez la lourde tâche de parcourir plaines et donjons à la recherche tout d'abord des quatre esprits de la nature, qui vous conseilleront dans votre nouveau rôle de créateur de monde, et vous emmèneront tranquillement vers la fin de votre aventure.

Changer

le monde avec des milliers de pages


Concrètement, le livre des prophéties, c'est avant tout un menu « option » omniprésent tout au long du jeu, dans lequel vous reviendrez toutes les deux secondes ou presque. Avec plus de 1400 pages (bon ok, on peut réduire ce nombre à 700 puisque deux pages tiennent sur un écran à la fois), le livre des prophéties peut sûrement se targuer d'être l'un des plus gros menus que le monde des jeux vidéo ait connu. Il trône fièrement sur l'écran du bas de la DS, tandis que l'action véritable se situe sur l'écran du haut. Grâce à ce livre, vous aurez la possibilité de consulter un bestiaire complet des créatures rencontrées, ainsi que des PNJ, consulter la liste de vos armes, les cartes des différents lieux du jeu, et il y a même sur la fin des pages consacrées aux options, et au visionnage des cinématiques.

Mais là où tout cela devient intéressant, c'est que ce livre a le pouvoir de changer le monde en temps réel. Imaginez qu'un ogre de métal se frotte à vous, il vous suffira d'inscrire le monstre dans votre livre et de retrouver la page où il se situe, pour tout simplement lui enlever les « fragments » de métal qui le rendaient trop résistant et le retransformer en ogre basique. Mais cela ne s'arrête pas là, puisque les fragments prélevés sur les monstres peuvent resservir, par exemple pour renforcer vos armes. Il vous suffira de trouver la page correspondant à l'arme que vous venez d'équiper, d'y insérer les fragments de métal, et vous repartirez au combat armé d'une lame bien plus puissante. Les fragments en question représente aussi bien des matériaux que des valeurs morales, comme la liberté ou la sagesse, ce qui vous permet de changer parfois le caractère même des personnages à qui vous parlez. Même si ce dernier point reste anecdotique et fait partie intégrante du scénario. Le livre possède aussi ses propres points d'expérience, et les différentes actions du joueur le feront progresser, augmentant ses capacités.

Pour ce qui est du reste, nous avons affaire à un action-RPG des plus classiques. La vue est placée en hauteur, et les environnement découpés en carrés de tailles égales, à la manière d'un Zelda : Link's Awakening (pour ne citer que lui), rien de bien original donc, même si l'habillage 3D flatte la rétine à plus d'une reprise. Un détail du gameplay fort intéressant : vos armes sortent littéralement du livre, vous en aurez donc à volonté. Il vous suffit de posséder une seule essence d'épée par exemple, pour pouvoir équiper une épée à chaque main. Il en résulte des combats pour le moins classique, mais redoutablement prenants. Le fait de choisir précisément quelles armes équiper et à quelles mains représente un plaisir non négligeable.

Une étrange technique dans le jeu permet aussi de projeter son adversaire, en passant dans son dos et en appuyant sur A. S'enclenche alors ce que l'on appelle un « judgement battle », concrètement vous devrez frapper votre ennemi pour qu'il s'envole dans les airs, et continuer de le frapper jusqu'à ce qu'il prenne de plus en plus d'altitude, pour finalement le faire exploser dans l'espace, si vous êtes assez doué. Un tel élément de gameplay surprend toujours, mais il permet de #row_endgrandes choses. Tout d'abord l'ennemi frappé ne réagit pas, il est donc facile de l'achever, et si le combo réalisé est assez haut, son cadavre laissera des objet qui renforceront vos HP et vos MP, ce qui s'avère plus qu'utile tant ce genre d'item manquent dans le jeu.

The world is yours


Un RPG, quel qu'il soit, se doit d'avoir un univers bien pensé, auquel cas le joueur n'aura pas envie de pousser l'aventure jusqu'au bout. Heureusement de ce coté là le monde d'Avalon code est une réussite. Si les lieux parcourus manquent quelque peu de diversité, il n'en est pas de même pour les différents personnages de l'aventure qui arrivent à donner vie aux plaines de Grana et à ses environs. De la jeune et frêle jeune fille à la sorcière perverse, en passant par le guerrier du désert ou le maître des arts martiaux, tout ce petit monde vit et interagit avec vous à merveille. L'aspect relationnel est très important tout au long de l'aventure, car à chaque PNJ correspond bien souvent une quête, obligatoire ou non. Le fait de devoir constamment parler à ces personnages donne au joueur l'envie de continuer à progresser, de s'intéresser au monde qui l'entoure, et de le protéger de la destruction.

Voilà donc pour ce qui est du monde amical, mais évidemment Avalon Code recèle aussi de nombreux donjons, et une fois encore l'expérience de jeu est assez déroutante. Si certains décors paraissent « naturels », la plupart des donjons est divisé en salles, jusque là rien de choquant... sauf que chaque salle pour propose un challenge, comme par exemple de tuer les ennemis en n'utilisant que des arme de fer. Le fait de réaliser ces challenges augmentent les points d'expérience du livre, mais en règle générale il suffit de tuer les ennemis pour pouvoir passer à la salle suivante, et arriver au boss de la zone.



Tout ce qui brille n'est pas or...


Malheureusement le concept de base d'Avalon Code, pourtant bien exploité, souffre de nombreuses lacunes. La faute notamment au livre des prophéties, très complexe à utiliser. Il n'existe par exemple aucune page pour stocker tous ses fragments, et le joueur ne peut en mettre en transporter que quatre en dehors des pages où ils sont implantés. Cela nous force à mettre des fragments de partout, à les « ranger » comme on peut, dans les grilles des différents PNJ et monstres du jeu. Le problème, c'est que ses fameuse grilles à fragments sont très petites, et lorsque l'on cherche un fragment de tel type, encore faut-il qu'il ait la bonne forme et la bonne taille pour s'insérer au bon endroit. En clair, il vous arrivera souvent de passer 20 minutes à régler votre équipement en plein combat contre un boss, tout ça parce que vous ne retrouvez plus le seul fragment d'une unité de sagesse en votre possession... rageant, et même décourageant pour pas mal de joueurs. Pour ne rien arranger, chaque échange de fragment vous coûte des points de magie, et pas moyen d'en récupérer, mis à part sur les ennemis en judgement battle. Le véritable problème se pose lorsque vous arrivez dans une salle à énigme, que cette énigme vous demande d'appuyer sur un levier avec un sort de feu, et que vous n'avez plus assez de points pour en lancer un. Il arrive même parfois que vous soyez obligés de marcher dans de la lave, sans pouvoir sauter par dessus, et de devoir ainsi sacrifier 90% de votre vie ne serait-ce que pour atteindre un levier. Il faut le dire, parfois Avalon Code vous fera souffrir par son manque de cohérence au niveau du level design.

On pourra aussi noter comme défaut le fait que le monde soit divisé en carré, avec entre chaque un mini temps de chargement, ce qui alourdit un peu plus l'exploration rendue déjà chaotique par le fait qu'il n'existe pas de plan général du monde, mais seulement un plan de chaque carte que l'on peut faire défiler page après page sans pouvoir les rapprocher pour avoir une vision d'ensemble. Dommage pour un jeu qui se veut doté d'un univers vaste à parcourir.


...mais tout ce qui

n'est pas or n'est pas forcément à jeter.


Il est clair qu'Avalon Code n'est pas le jeu de l'année, ne serait-ce qu'à cause de son scénario au raz des pâquerettes et de son manque d'ergonomie flagrant, mais il n'en a pas non plus cette prétention. Au final il reste un jeu à la fois original et bourré de tous les clichés du genre. Vous aurez droit tout au long de l'aventure à la copine du héros, au grand copain du héros, à la quête initiatique, à la fin du monde, au méchant démoniaque et cruel et à son sbire fourbe et traître... bref, un vrai bon RPG à l'ancienne, qui se dote d'une bonne réalisation graphique, de cinématiques nombreuses et plutôt bien réalisées, de musiques très agréable à l'écoute, et d'un gameplay exigeant mais tout de même intéressant, ne serait-ce que par la grande importance accordée à l'exploration et au « do it youself ».
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo DS
Editeur
  • Rising Star Games Limited
Développeur
  • Matrix Software
Genre
  • A-RPG
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   19 mars 2010
   10 mars 2009
   1 novembre 2008

Site officiel
http://www.avaloncode.jp
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016