Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
En quelques mots

Sondage


0 commentaires
GoldenEye : Au service du Mal
Par Kiklox, le

Rien qu’à l'écoute de ce nom, ce ne sont pas un, mais de nombreux souvenirs chargés de bonne humeur et de plaisir qui nous reviennent à l'esprit. Cependant, Rareware n’est plus ce qu’il était, la licence James Bond est détenue dorénavant par Electronic Arts. Est-ce que cette fois-ci le titre répondra à l'attente ?
Electronic Arts, grand éditeur et développeur mondial, s’attaque aujourd’hui à un nouveau jeu de tir avec vue à la première personne. La mauvaise aventure de James Bond : Quitte ou Double a déjà été oubliée et c’est donc avec une certaine volonté d’innover que les développeurs se sont tournés vers un titre au plagiat légal : Goldeneye Au Service du mal . Cependant, on nous assure que ce dernier ne reprendra aucun trait des anciens Nightfire et Espion pour Cible, disponibles sur GameCube, avec un tout nouveau moteur graphique à l’appui, et un tout nouveau style…. Qu’en est-il ? My name is Bond, James Bond On peut déjà tous se poser la question du titre opté pour le jeu : pourquoi avoir repris Goldeneye, qui plus est pour une aventure qui n’aura quasiment aucun point commun avec le film ? Certains diront que c’est un moyen d’attirer le maximum de personnes n’ayant jamais goûté à la version de Rareware sur N64, d’autres crieront haro sur tous les toits en blâmant ce plagiat non-justifié, et puis viendront ceux qui finalement ne jugeront pas le jeu sur son titre. Hormis cette fâcheuse et sans réponse question, on apprend que le joueur sera propulsé au devant du mal et du vice, de la perversité et du chaos. Loin, très loin de la violence d’un Gran Theft Auto, il est assuré néanmoins que le but du jeu sera de conquérir le monde. Car oui, on ne jouera plus James Bond, mais bel et bien un méchant en manque de pouvoir. Refoulé par la famille royale qui ne veut plus de vous dans ses services secrets, vous décidez de vous venger de cet acte en rejoignant un énorme groupe terroriste dirigé par le mystérieux Docteur No. Non, il ne s’agit pas là d’un homme habillé en blanc qui secoue la tête de gauche à droite pour faire un signe à l’assistance dû à une impossibilité imprévue, mais d’un être maléfique capable de réduire la Terre en un morceau de caillou pour son propre plaisir. En clair, un FPS différent et qui sort de la norme, ce qui peut s’avérer déjà être un bon point, car quel joueur n’a jamais eu envie de pouvoir trancher du gentil niais en étant dans la peau d’un méchant sans cœur ? (« Mais ! je suis une gentille, et je suis poursuivie par un méchant ! » _ « Un méchant ? Où est-il ? »). 006, Alec Trevelyan, pour l’Angleterre James…. A l'E3 2004, très peu d’images ont été diffusées, cependant une vidéo de qualité a permis à la rédaction de se faire une idée du jeu en lui-même. A première vue, c’est assez beau et fluide, même si apparemment, au premier choc explosif, quelques saccades se font ressentir. Mais ce n’est là qu’une version non-finalisée, et il est clair que l’on peut affirmer avoir en ce titre de quoi faire remuer un peu la soupe. (désolé pour la métaphore à deux munitions de PP7) Graphiquement, même si on est loin d’un FarCry ou d’un Half-Life 2, cela reste honnête pour choyer l’œil. On pourra seulement rester assez stupéfait devant l’utilisation du moteur physique du jeu : les corps s’envolent à la moindre explosion, et à chaque coup de fusil à pompe bien placé. Jouissif, mais un peu abusé par moment, c’est à se demander s’ils ne sont pas gonflés à l’hélium ! Notons que les images de certains personnages qui ont été dévoilées sur Internet il y a de cela quelques jours étaient ahurissantes de réalisme. Mais malheureusement il semblerait que dans le jeu en lui-même, les personnages soient assez basiques, voire même pour certains, très laids. Oddjob, le petit bonhomme au chapeau tranchant, semble tout droit sorti d’une boîte de playmobils par certains moments.... (sur cette image ci-dessus, il est plutôt soigné) Goldeneye, à fond la forme ! Avec un titre pareil, Electronic Arts n’a surtout pas le droit à l’erreur, en tout cas pour éviter de paraître ridicule à l’égard de certains joueurs non-contents de ce choix. Mais après tout, qu’importe le titre, ce n’est pas parce que ce jeu là sera mauvais (ce qui ne s’annonce pas du tout le cas) que forcément cela salira l’ancien grand du genre. Alors niveau gameplay, fond de jeu, rien de spécial n’a été dévoilé, mais on sait a priori que le joueur pourra détenir deux armes en même temps, différentes ou non, et s’en servir d’une manière « innovante » paraît-il…. Outre ceci, on pourra, à l’instar d’Halo sur Xbox, donner des coups de crosse avec toutes les armes du jeu, ou donner un coup de poing de la main gauche alors que dans la main droite on porte une arme légère… ou lourde ? Cela pourrait paraître bizarre de tenir un bazooka d’une seule main ou un fusil à pompe d’une seule main.... La discrétion sera aussi de mise, mais bien trop dans l’ombre de l’action cinématographique que privilégie le jeu. Attendez-vous donc à des détonations de toutes parts, des corps qui volent d’un bout à l’autre de la pièce, des armes qui virevoltent entre vos mains mieux que Clint Eastwood en sa jeunesse Westerienne. Le mode multijoueurs aussi n’aura pas été oublié, mais rien, absolument rien n’a été dévoilé ni expliqué à son égard, on sait seulement que l’on pourra se battre à quatre dans des arènes avec les modes classiques du genre, mais aussi un mode « assaut » et des mini-scénarios possibles. Espérons un mode coopération ! L’œil d’or mais ne s’éveille pas ! Voilà, cet aperçu se termine ici, sur une conclusion plutôt positive. On peut tout attendre de ce Goldeneye Au Service du mal , mais on attend surtout le meilleur. Tout ce que l’on a pu voir ou entendre sur ce titre fort évocateur promet du bon, du nouveau et de l’originalité. Seulement Electronic Arts arrivera-t-il à se surpasser cette fois ? Car Nightfire et Quitte ou Double auront été des jeux non pas mauvais, mais loins d'être bons, malgré leurs nombreux points intéressants. Alors messieurs les développeurs, mettez le paquet, et on se retrouve en cette fin d’année pour le verdict final !

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo DS
Editeur
  • Electronic Arts
Développeur
  • Electronic Arts
Genre
  • FPS
Nombre de joueurs
  • 1 à 8
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   25 aout 2005
   13 juin 2005
   4 aout 2005

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016