Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
En quelques mots

Sondage


0 commentaires
Heatseeker
Par Manmedaz, le 16 Mar 2007

Vous vous souvenez d’Afterburner, ce jeu d’arcade sorti en 87 ? Pas prise de tête, voici venir un jeu qui semble être son descendant, Heatseeker de Codemasters. Laissez votre check-list au vestiaire et apportez le pop-corn, ça va décoiffer !



La jaquette augure déjà du meilleur...

Nous voici invité en cette fin d’après midi, ainsi que toute la crème du journalisme, par Codemasters, qui effectue une conférence de presse dans Paris pour présenter Le Seigneur des Anneaux Online sur PC. « Mais que fait N-D là-bas ! » ne manquera pas de se dire le lecteur attentif que vous êtes. Sachez que ce même éditeur s’apprête à faire paraître son prochain et premier jeu sur Wii, à savoir Heatseeker, à la fin du mois de mars – maintenant notre présence sur les lieux prend tout son sens.

Vous vous demandez probablement ce qu’est Heatseeker ? C’est tout simplement un jeu d’avion très orienté vers l’arcade et le fun à profusion. Nous avons pu mettre nos mains sur le combo Wiimote Nunchuk pendant assez longtemps pour vous fournir une preview en bonne et due forme, couvrant le jeu de part en part.

Modes de jeu, graphismes, y’en a ?

En démarrant le jeu, vous n’aurez que peu de choix. En effet, il n’y a qu’un mode campagne malheureusement. Ce n’est pas forcement une bonne chose de démarrer une preview par un point négatif, mais ceux-ci sont tellement rares concernant Heatseeker qu’il faut bien leur trouver une place… Au registre des écueils, donc, on commencera par regretter l’absence d’un mode multijoueur ou d’un mode avec des cartes aléatoires, qui permettraient tous deux d’allonger la durée de vie du

soft par exemple.

Le mode principal de jeu se déroule donc au fil de quatre campagnes prenant part à différents endroits du monde (citons notamment l’Antarctique), pendant un total de dix huit missions (dont un tutoriel très bien mené). Vos missions pourront aller de la destruction de bâtiment à l’escorte / la protection de vaisseaux, en passant par de l’infiltration, ce qui est certain c’est que c’est varié un minimum. Pour mener à bien toutes ces missions, vous aurez à votre disposition de très nombreux avions, tous existant, et tous graphiquement très fidèles aux originaux.


Appuyons aussi sur le fait que ces avions sont de toute beauté et que graphiquement, le jeu déchire quand même pas mal ! Le ciel est superbe, et l’eau aussi, tous les avions que vous piloterez sont modélisés de façon très minutieuse. Mais ça ne s’arrête pas là ! Les explosions sont sublimes, terriblement dynamiques, et la sensation de vitesse est carrément euphorisante. Le tout est bien rapide, bien joli, et les seules choses pour lesquelles on aurait graphiquement envie de se plaindre, c’est ce qui est au sol et qui n’a pas bénéficié du même soin que le reste… Ceci dit, un avion est fait pour voler, donc on peut comprendre que l’accent n’ait pas été porté sur ces détails. Au final, on se retrouve devant un jeu pleinement digne d’arriver sur Wii. Que ceux qui pensaient que ce jeu ne serait qu'un portage de la version PS2 se rassurent : ce n’est absolument pas le cas !


Qu’en est-il de la jouabilité ?

Ok, le jeu est beau, mais est-il au moins agréable à prendre en main ? Oui ! C’est même extrêmement aisé à diriger, tout ce qu’on veut on le fait instantanément, à tel point qu’on fini par ne plus y penser. En bougeant le Nunchuk vers la droite on bouge l’avion dans cette direction, en le poussant vers l’avant on fait piquer le nez de l’appareil, remonter en tirant dessus. Il est difficile de s’imaginer comment cela répond bien et pourtant, une fois devant le jeu, c’est saisissant ! Ca l’est d’autant plus qu’il n’y a aucun temps entre le mouvement de votre main et la réaction de l’avion, tout se fait

immédiatement, de la meilleure façon possible.

L'image “http://document.nintendo-difference.com/4814/imgs/heatwiigun%20(11).jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


Par la suite, vous pourrez aussi utiliser bien entendu d’autres boutons. Le joystick du Nunchuk, par exemple, vous servira à accélérer et décélérer, ou encore à tourner légèrement sans faire basculer l’appareil. Vous pourrez vous servir de Z pour tirer avec votre mitrailleuse, avec A vous pourrez locker vos cibles, que vous abattrez d’un missile en appuyant sur B. Enfin la croix multidirectionnelle de la Wiimote vous permettra d’activer différents bonus suivant votre avion (la furtivité du Blackbird par exemple), et de changer de type de missiles sélectionnés. Le gameplay se limite donc à cela, la part belle étant faite à l’accessibilité comme vous pouvez le voir. Vous aurez finalement le choix entre une maniabilité dite «arcade», permettant de mieux gérer son avion car moins sensible, et bridant quelque peu l’avion de telle sorte que vous ne pourrez pas faire de tonneaux, et une seconde dite « professionnelle », très sensible et permettant au joueur de réagir au quart de tour comme bon lui semble.

Arcade ? A la folie !

Attardons nous maintenant sur l’intérêt du jeu. En effet, pourquoi s’intéresser à lui ? Qu’est ce qu’il apporte à la Wii ? Eh bien, Heatseeker n’inaugure pas moins qu’un genre sur la console, celui du jeu d’avion arcade. Qui plus est, il l’inaugure de la meilleure façon qu’il soit, puisque le jeu est extrêmement attirant graphiquement, mais possède aussi un

gameplay à toute épreuve.


Cerise sur le gâteau, le jeu est intensément fun, résolument arcade ! Les directions prises par les développeurs sont pleinement assumées, et on sent que bien du plaisir a été pris à ajouter énormément de détails forçant l’impression de l’arcade. Les explosions sont vraiment bien rendues et sont sublimées par la caméra lors de l’utilisation de l’Impact Cam, qui suit votre missile jusqu’à ce qu’il aille détruire votre ennemi. Les impressions de vitesse et d’accélération sont excellemment rendues, donnant envie d’écraser le champignon à la moindre occasion et d’enchaîner tonneaux et loopings sans s’arrêter. Malgré tout, un coté simulation n’est pas non plus abandonné, la physique est très crédible, les réactions des appareils aussi. On ne se retrouve pas devant de l’arcade pour de l’arcade, tout est très justifié dans sa démarche, et la foule de détails déployés fait vraiment plaisir à voir, immergeant le joueur plus que jamais.
Les missions sont découpées de façon très arcade. En effet, à chaque fois que vous détruisez une salve ennemi, une nouvelle salve arrive et un compte à rebours compte trois secondes apparaît avant que vous ne repreniez le contrôle de votre appareil de nouveau. Cela permet de souffler un peu, puisque ces salves peuvent être nombreuses. On peut d’ailleurs craindre quelque peu la répétitivité de ce soft, mais c’est un point sur lequel il vaudrait mieux s’attarder au cours d’un test plus approfondi.

Pour conclure, on se retrouve donc devant un soft qui s’annonce solide, et qui fera certainement parti des meilleurs jeux éditeur tiers de ce mois de mars, un mois très chargé en nouveautés sur Wii. Le test arrivera très bientôt, en attendant, gardez un œil sur Heatseeker, il en vaut assurément le coup !

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Wii
Editeur
  • Codemasters
Développeur
  • IRGurus
Genre
  • Action
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   29 mars 2007
   1 avril 2007
  

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016