Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
En quelques mots

Sondage


0 commentaires
True Crime: New York City
Par Kiklox, le 09 Octobre 2005

t d'une autre paire de manches...



Qui n'a jamais tâté Grand Theft Auto, que ce soit sur PC, Playstation ou Xbox, qui n'a jamais mis le pied ne serait-ce qu'une seule fois dans cet univers à la fois réaliste mais à la morale ô combien décriée ? Malgré les nombreux procès et problèmes du genre, la série de Take Two s'en sort grâce aux joueurs depuis une dizaine d'années maintenant. En sera-t-il de même pour le simili du genre qu'Activision nous propose depuis désormais plus d'un an, avec sa série True Crime ? Parlons « série » puisque le deuxième épisode à venir sur lequel cet aperçu repose ouvre la voie à une filière qui ne demande qu'à être exploitée... à condition de tenir compte de l'expérience et des échecs passés.

Adieu Los Angeles, te voilà New York !


Rentrons directement dans le vif du sujet. Il y a quelques mois Activision présentait pour la première fois son jeu en images, rien de bien transcendant, graphiquement légèrement revu à la hausse, la première chose qui choquait n'importe quel spectateur était la ville dans laquelle se déroulait l'intrigue, si intrigue il y a car peu de choses ont filtré la dessus. En effet, loin du soleil de la ville des Anges du premier volet, cette fois-ci le joueur sera transporté de l'autre côté des Etats-Unis, et c'est donc direction les côtes atlantiques que l'action prendra place. New York, la ville aux champs de gratte-ciels. D'où le titre annoncé en août dernier True Crime 2 : New York City... Il est donc logique que le terrain offert sera bien plus important que celui que proposait le premier opus, et qui dit plus grands espaces, dit plus grande liberté. Tout du moins en théorie, mais sur le papier, ce que les développeurs promettent semble réalisable, à la vue des quelques vidéos tournant sur le net, mais aussi grâce aux démos auxquelles on a pu assister.



Loin de Los Angeles, et donc loin de Nick Kang, l'ancien héros. Cette fois-ci, il sera possible d'incarner un agent de la police de New York, répondant au doux nom de Marcus Reed. Un agent au passé trouble et douteux cependant. Son père ayant été le chef d'un gang du Bronx, quartier chaud de la ville, mais très vite emprisonné pour ses trafics de drogues, Marcus a suivi une carrière en totale contradiction avec celle de son père. Pour le pire ou pour le meilleur, cela reste à confirmer le pad en main, car c'est au joueur de décider de faire régner le bien ou le mal. Mais même si les personnages et le décors diffèrent, dans le fond le système reste inchangé : accomplir diverses missions au compte de la police à travers courses-poursuites endiablées en véhicules, fusillades de folie en intérieur ou combats à mains nues dignes des plus grands films du genre. Que du bon en perspective, avec un peu de repompe par-ci par-là concernant le gameplay, variant entre GTA ou The Gateway pour la liberté d'action, Enter The Matrix ou Shenmue pour le système de combat et les meilleures séries télévisées du genre pour le scénario. Et qui dit nouvelle ville, annonce de nouvelles possibilités...

Une suite sans l'être


Mais le problème qui sévit généralement dans ce genre de jeu, c'est l'innovation. En quoi cette suite, bien que différente dans la forme, méritera-t-elle d'attirer notre attention une fois de plus, sachant que le premier True Crime n'était pas exempt de défauts ?

Qu'en sera-t-il des chargements, tellement longs comparés à ceux offerts par un GTA ? C'est à peine si on avait le temps de boire un coca et d'aller pisser un coup lors du passage d'une mission à une autre. Apparemment ce contretemps semble avoir été légèrement modifié, amélioré si l'on peut dire. Espérons seulement que cela tienne toujours pour la version finale du jeu. D'autres défauts sont à citer, comme une liberté très bridée, coinçant le joueur dans les missions et ne lui permettant pas de voguer autant qu'il voudrait au volant de sa voiture dans les rues de la ville. Et en résultait alors une certaine linéarité de l'action, mais semblerait-il aussi que les développeurs ont tenu compte des critiques, car à première vue, le jeu serait divisé en deux parties : les missions et le libre service. Ce qui signifie qu'en plus de décider de faire les missions comme à l'accoutumé, il sera possible de se balader des heures durant dans la Grosse Pomme, en quête de sa future bonne action. Ou au contraire, décider de mettre sans dessus dessous les quartiers fréquentés pour s'attirer des ennuis. Les gangs

n'hésitant pas à tirer sur Marcus à la première occasion venue.



Mais les nouveautés sont là, soyons sans crainte. Par exemple pour les missions, bien que les objectifs ne varient pas selon l'équilibre « mental » du personnage (bon ou mauvais), un choix s'offre à lui quant à qui iront les biens récoltés. Alors au choix, rendre les preuves d'un crime au commissariat dans lequel Marcus travaille, ou laisser les malfrats s'en emparer. L'aspect du bien et du mal reste très limité (et manichéen dans sa représentation), mais c'est une chose bienvenue qui apporte de la fraîcheur à cette nouvelle série. Autre nouveauté, les véhicules et les armes, bien plus nombreux, les motos font désormais leur apparition, et en fonction de son penchant pour la police ou les gangs, les types d'armes disponibles diffèreront. Un AK-47 ou un bon vieux Desert Eagle marqué du fer de la police de New York ? Sinon restent les mains et les pieds, qui remplissent parfaitement leurs rôles, à noter que le joueur peut aider Marcus à se développer physiquement et à peaufiner ses techniques de self-defense. Un peu comme dans le tout dernier GTA : San Andreas, mais en bien plus poussé, c'est ce qui fait la force de True Crime face à son célèbre homologue.
Parlons-en d'ailleurs de ce système de combat (bastooooon !!!). Plusieurs arts martiaux sont représentés et utilisables, tels que le karaté ou la boxe thaï, bien qu'il est possible de se battre à la façon « Street Fighting », utilisant tout ce qui est bon pour se sortir d'une mauvaise passe, éléments du décors compris. Les combos sont donc des techniques à maîtriser au fur et à mesure que le personnage progressera, comme dans le premier True Crime. A noter que le sabre fait son apparition et devient une méthode d'attaque à part entière. Mais on ne change pas une formule qui marche (et qui se vend bien, de surcroît), et les phases d'infiltration sont toujours présentes, on se demande bien pourquoi vu leur piètre qualité. Heureusement que les combats dynamiques sont toujours là, mais peu de choses ont changé de ce côté-là.

Dans le fond, au final...


Ce qui est regrettable, c'est que les nouveautés ne sauvent pas les premières impressions qui viennent à notre cerveau à la vue de cette suite : on a plus l'impression d'un copier/coller dans une nouvelle ville modélisée quasiment à l'identique que dans la réalité, avec des graphismes plus fins et plus détaillés, avec une histoire, une trame, légèrement différente de l'ancienne. Alors oui, il sera possible d'entrer dans davantage de bâtiments, et à la façon d'un Shenmue encore, d'aller se nourrir ou se vêtir comme on le ferait dans la vraie vie, mais tout cela sent bon le réchauffé, et ce ne sont pas les célèbres voix anglaises de Laurence Fishburne (The Matrix), Cristopher Walken (Spider-Man) ou Avery Waddell pour le personnage de Marcus Reed qui sauveront le tout. Le jeu se doit d'offrir une véritable expérience, car face à la concurrence actuelle, l'échec n'est pas, ou plus toléré, et Activision n'a pas le droit à l'erreur. Que les défauts du premier épisode soient corrigés, que la durée de vie soit rallongée, la difficulté mieux dosée, et peut-être aurons-nous là un vrai jeu, digne de figurer dans la ludothèque de la GameCube, comme étant le seul véritable jeu du genre sur cette console... la réponse au mois de novembre 2005 !



Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • GameCube
Editeur
  • Activision
Développeur
  • Luxoflux
Genre
  • Action
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   25 novembre 2005
   16 novembre 2005
   Non prévue

Site officiel
http://www.truecrime.com
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016