Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
En quelques mots

Sondage


0 commentaires
Tom Clancy's Splinter Cell : Chaos Theory
Par Kiklox, le 28 Octobre 2004

un bon développement suivront ?

On se souvient tous plus ou moins de l'effet qu'avait produit Splinter Cell, premier du nom, dans le domaine du jeu vidéo. Ubisoft ne s'en est d'ailleurs jamais caché, la réussite, que ce soit du point de vue du jeu en lui-même, ou de son record de ventes atteint à travers le monde ne dément pas le risque entrepris pour concurrencer le marché de l'espionnage, déjà fort bien fourni à l'époque. Avec les fameux épisodes de la série Metal Gear Solid, la franchise d'Ubisoft Canada avait de quoi prendre ses précautions... Et pourtant, Sam Fisher est aujourd'hui tout aussi reconnu que Solid Snake.
Bien entendu, il s'agit là tout de même de deux jeux différents, mais comme expliqué dans un dossier comparatif précédent, le fond reste sensiblement identique, bien qu'exploité de façon différente. C'est donc depuis le début de ce siècle que les franchises de Konami et d'Ubisoft s'affrontent. A l'instar du conflit datant de l'époque de la Nintendo 64 pour Perfect Dark et Goldeneye, chacun des deux titres trouve sa part de fans.

Une cellule, et ça repart !


Mais voilà, ici l'ami Sam en arrive à sa troisième aventure sur les consoles de salon (il faut mettre de côté les versions GameBoy Advance qui même si de bonnes factures, s'apparentent plus à des jeux de plate-forme/action qu'à de l'infiltration) , troisième aventure qui a fait ses débuts exactement au même instant que sa seconde... Vous ne suivez plus ? Rien de plus simple : Ubisoft, à la vue du succès du premier Splinter Cell décide alors de créer une suite, en plaçant le développement de celle-ci entre les mains d'une équipe différente, qui n'est pas celle d'Ubisoft Canada, qui elle s'occupe d'un troisième opus, complètement différent dans son fond et sa forme du premier épisode, ou presque. C'est donc toute une stratégie pour faire patienter le joueur, qui aura dû attendre près de trois ans pour voir arriver un « véritable » suite au Splinter Cell d'origine, le second volet n'étant qu'une sorte d'encas, pas très innovant mais tout de même intéressant.

C'est ainsi qu'aujourd'hui, au moment même où vous lisez cet esquisse d'aperçu (puisque peu de choses ont été dévoilées au grand public hormis quelques vidéos par-ci par-là), que les studios au Canada peaufinent et parachèvent ce qui leur aura demandé près de deux ans de travail, à concrétiser des idées, à affiner des aspects totalement nouveaux à la série. Splinter Cell : Chaos Theory s'annonce donc être un jeu plein de surprises, si l'on en croit les développeurs, qui ayant retenu les critiques faites sur les deux épisodes précédents, ont tenté d'apporter le plus de corrections possibles... Qui a dit que le joueur n'était qu'un mouton qui devait suivre le cours du marketing vidéo-ludique ? En tout cas pas Ubisoft Canada.

La théorie du chaos, toute cause a un effet


Mais quoi de réellement nouveau dans ce troisième opus ? Eh bien ! Pour commencer, Sam Fisher sera beaucoup plus agile que dans ses autres aventures, capable entre autre de s'accrocher à n'importe quelle corniche, ou poteau, prêt à tirer par le pied un ennemi et l'envoyer valser dans les airs. Autre mouvement : il pourra également égorger un ennemi à l'aide de son couteau de combat, toujours utile dans les situations délicates, couteau qui servira également à couper certains éléments du décors, comme certains tissus pour passer au travers, en toute discrétion.

Niveau armes et gadgets on nous promet une belle

panoplie, bien plus étoffée et bien plus innovante que dans le Pandora Tomorrow (qui en fait reprenait les armes du premier avec quelques fonctions ajoutées à certaines d'entres-elles, comme des anneaux assommoirs, des rayons électrocutants, des silencieux...), ainsi l'ancien inventaire sera toujours présent, mais comblé par des éléments plus futuristes encore, et plus sophistiqués (le SC-20K pourra cette fois-ci tirer en rafale, mais très peu d'informations ont filtré sur les objets disponibles).



Autre importance à ne pas oublier, cette fois-ci, Sam ne pourra pas échouer une mission par le fait d'avoir oublié de cacher un ou plusieurs cadavres, comme c'était le cas auparavant. Plus de phrases du genre « Encore une alerte comme celle-ci, et j'annule la mission », et d'un certain côté, tant mieux puisque le joueur devra faire davantage preuve de vigilance pour éviter de s'attirer tous les gardes d'un niveau à ses trousses. Les jeux de lumière seront encore plus accentués mais beaucoup plus réalistes (donc plus de TGV sinistre et sombre à souhait, complètement irréaliste), placés à des endroits évidents et bien plus logiques.
Maintenant la question que l'on est en droit de se poser concerne l'intelligence artificielle des ennemis : on ne peut pas dire que ces derniers étaient extrêmement intelligents, réagissant toujours de la même façon répétitive (lancez une canette et forcément l'homme ira voir le bruit du choc au sol, apparaissez devant lui, repartez dans l'ombre un moment, et il vous oublie aussi vite fait qu'il vous a vu). L' « Ambiant AI » si bien mise en avant dans Pandora Tomorrow, qui consistait à un réglage automatique du niveau de difficulté en fonction de votre méthode de jouer, restait encore au stade de prototype (depuis cela existe dans différents jeux, comme FarCry ou Half-Life²), il ne reste plus qu'à espérer que les studios aient sensiblement progressé dans ce domaine.

Par rapport aux autres épisodes, qu'en conclure ?


Graphiquement, le jeu s'annonce grandiose, et même si depuis ces quelques années, le tout premier Splinter Cell ne semble pas avoir trop pris de coup de vieux, il est impressionnant de voir à quel point la technologie se développe. Les graphismes approchent un niveau de réalisme saisissant. De même l'ambiance sonore toujours aussi bien représentée ne sera pas en reste, avec une musique calme ou oppressante selon votre situation. Bref, Ubisoft Canada prépare ce jeu depuis un moment maintenant, Sam Fisher s'impliquera une fois de plus dans des conflits américanisés, « méchants terroristes, gentils américains » , et même si l'originalité de la série n'a jamais résidé dans son scénario, il ne reste plus qu'à prier pour que cette fois-ci la règle ait été bafouée, pour le jeu et le bonheur des joueurs.
Ce Chaos Theory apportera également une nouveauté non-négligeable, celle de la coopération. En effet, deux joueurs espions pourront, à travers un mode en écran splitté, s'aider mutuellement en se servant de nouveaux mouvements inédits, comme faire la courte-échelle, grimper à des murs bien plus élevés... mais aussi en profitant d'un plaisir que seuls quelques rares jeux jusqu'ici ont été capables de procurer en coopération. Ainsi, un joueur pourra s'occuper d'infiltrer un ordinateur tandis que l'autre montera la garde, un peu plus loin dans un endroit sombre. Imaginez aussi un espion débarquant du toit, et un autre par la porte de derrière, de quoi surprendre l'ennemi et l'encercler. Petit à petit la stratégie pourrait donc ressembler à un Rainbow Six 3, dont le mode de coopération est également un facteur indéniable de son succès.

Cependant, Ubisoft étant très discret sur le jeu, rien n'a été confirmé quant à cet éventuel mode coopératif en écran splitté pour ce qui est de la version GameCube, en tout cas. Pour la Xbox, la Playstation 2 et le PC, le on-line sera mis à contribution pour des parties jusqu'à quatre en coopération dans quatre niveaux prévus à cet effet. Bien entendu, il y aura toujours le fameux mode Espions/Mercenaires qui a fait le succès de Pandora Tomorrow.
En attendant le mois de mars 2005, suivez le cours de l'actualité sur Nintendo-Difference !
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • GameCube
Editeur
  • Ubisoft
Développeur
  • Ubisoft
Genre
  • Action
Nombre de joueurs
  • 1 à 2
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   1 avril 2005
   29 mars 2005
   Non prévue

Site officiel
http://www.splintercell.com/fr/splintercellchaostheory/
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016