Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
En quelques mots

Sondage


0 commentaires
Rebelstar : Tactical Command
Par Pierre, le 12 Mai 2005

l est temps de faire le point.

« Reuhbayle Stare, c koa sa ? »


Non, ne vous inquiétez pas, je n’ai pas cédé à la tendance kikoololesque actuelle ((c) Ziell 2005). Néanmoins, je vais tenter de répondre à la question posée. Rebelstar – Tactical Command est en quelques sorte un « OVNI », sans aucun jeu de mot (vous comprendrez plus tard), puisque sorti de nulle part, tout comme Sigma Star Saga, lui aussi annoncé récemment par Namco. Il est également intéressant de noter que la société japonaise semble apprécier fortement le mot Star. Pourquoi ? Mystère...
Trève de bêtises, commençons par le scénario de Rebelstar – Tactical Command, qui, une fois n’est pas coutume, est vraiment très original… L’action se déroule en l’an de grâce 2117. Depuis 70 ans, l’empire extraterrestre Arelian a pris le contrôle de la planète Terre. Au départ, les petits hommes verts (plutôt gris en fait si on en croit les images du jeu, et si on en croit mon pote Fox Mulder également) étaient pacifiques et apportèrent grandeur et prospérité à la planète, mais depuis lors, la situation évolua, et les ET commencèrent à contrôler la population grâce à leur peur des représailles. De plus, les Zorn, ‘hommes’ de main des envahisseurs, commencèrent à enlever toutes les personnes atteignant l’âge des 30 ans. Mais ce temps est bientôt révolu puisque vous, tel Luke Skywalker chevauchant son mammouth des neiges, vous n’êtes pas une gonzesse, et allez rétablir l’ordre sur Terre en chassant ces maudits communistes… Hein ? Ce n’est pas comme dans les ¾ des jeux américains ? Ah, pardon, je pensais encore tâter du bolchevique...
Bref, mis à part mon humour foireux, vous aurez bien compris que la phrase précédant mon speech sur le scénario était ironique, puisque l’on a ENCORE affaire à un scénario complètement bateau, à mi-chemin entre Independence Day et Star Wars (v’la les références…), qui ne risque pas de révolutionner grand chose. Bref, on a eu le tactical moyen-âgeux, le tactical napoléonien, le tactical anticipateur, maintenant on a le tactical futuriste. Reste à savoir si Namco nous réserve des surprises autre part. C’est tout ce que l’on souhaite...

« Je voudrais un zeste d’originalité, s’il vous plaît. Merci. »


Fort heureusement, Rebelstar ne se limite pas à son scénario pourrave, puisqu’il arrive à proposer quelque chose en plus par rapport aux autres jeux existant sur la console, la plupart étant des grosses pointures du genre. Ainsi, au menu, des combats urbains entre forces rebelles et extra-terrestres,
mettant en scène votre petite troupe de soldats, dirigée par un certain Jorel (nan, pas le padre de Superman, un autre).
La recette n’est pas non plus nouvelle, puisque cela rappelle un plat américain appelé X-Com, sorti sur PC il y a une trouzaine d’années.
Néanmoins, on leur pardonnera, puisque c’est encore inédit sur GBA, et puis les fans apprécieront sans doute de retrouver un jeu similaire.
Là où Rebelstar se révèle plus intéressant, c’est qu’il propose des maps et autres décors destructibles, et donc que cela promet des combats assez dynamiques, puisqu’il faudra utiliser les éléments présents à son avantage, pour se cacher, surprendre l’ennemi, etc. Des techniques plutôt originales cette fois-ci pour un tactical font leur apparition, à savoir par exemple les grenades à fumée, ou encore la possibilité de tirer même durant le tour de l’adversaire si un ennemi apparaît dans votre champ de visée. De par certains côtés, Rebelstar rappelle des jeux tels que Rainbow Six, de par son petit côté infiltration. On espère que c’est ce qui lui permettra de se démarquer des autres productions.
 Mis à part cela, Rebelstar reprend des éléments très classiques du Tactical RPG : combat au tour par tour, expérience, déplacement et attaques par cases, etc. De ce côté-là, les fans de ce genre ne seront certainement pas déroutés. De toute façon, c’est pas bien de trop innover, ça fait fuir le client. Le jeu proposera apparemment 4 modes : Campagne, ‘Skirmish’ (me demandez pas à quoi cela correspond, j’en sais rien), et deux modes multijoueurs, à savoir le mode Hotseat, dans lequel une seule GBA pourra suffire et le traditionnel mode Link. Rien de bien transcendant à ce niveau là non plus.

« A défaut, auriez-vous de beaux graphismes ? QUOI ? NON ? »


Bien, on a vu précédemment qu’à défaut de proposer un mode de jeu très original, Rebelstar s’annonce plutôt classique, avec un petit aspect infiltration, ce qui pourra se révéler sympathique, sans être révolutionnaire. Cependant, qu’en est-il de la réalisation ?
Ici, on ne peut se baser que sur les quelques images fournies par le développeur. Les graphismes sont assez ‘ronds’, avec des persos en SD, et des décors avec une vue aérienne de ¾. Première chose à remarquer, c’est que les personnages se ressemblent tous, sans exceptions. En gros, il y a deux personnages : le gentil et le méchant. Pas franchement ragoûtant. Mis à part cela, les décors sont assez simplistes, toutes les maisons se ressemblent, et il ne semble pas y avoir de grandes variations, avec par exemple des immeubles, des architectures plus variées, etc. Espérons que cela soit corrigé sur la version définitive et que les images dévoilées ne constituent qu’une petite partie du jeu.
On se plaît à imaginer un jeu plus complet, avec des missions de nuit, des bâtiments variés, et différents types d’armes et d’unités. Croisons les doigts.
Graphiquement, on dirait en gros de la SNES, et encore Rebelstar fait pâle figure face à ce qui se faisait de mieux à l’époque. Malgré quelques effets d’explosion rendus possibles grâce aux spécificités 3D de la console, tout cela manque cruellement… d’assaisonnement !

« L’addition, s’il vous plaît ! »


Prévu pour le mois d’août, Rebelstar s’annonce comme un jeu sympathique, mais qui ne révolutionnera certainement en rien le genre. Tout d’abord, l’ambiance sent le réchauffé et le scénario est mauvais. Ensuite, le gameplay s’annonce trop classique, malgré un côté infiltration qui pourra se révéler plaisant. Enfin, les graphismes laissent à désirer. Rebelstar – Tactical Command pourrait être une bonne surprise si la version définitive ne se résume pas à ce que l’on a déjà vu, mais toujours est-il que le jeu n’est pour l’instant pas assez pimenté. Ca me donne envie de pleurer tout ça (vite, de l’oignon !)...

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Game Boy Advance
Editeur
  • Namco
Développeur
  • Codo Technologies, Ltd.
Genre
  • Tactical-RPG
Nombre de joueurs
  • 1 à 2
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   30 juin 2006
   6 septembre 2005
   Non prévue

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016