Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
En quelques mots

Sondage


0 commentaires
Donkey Kong Jungle Beat
Par Kiklox, le 30 Juin 2004

Nintendo aura su nous surprendre l'année passée avec Donkey Konga, un titre original, qui bien que loin d'être novateur apportait tout de même son lot de bonnes idées et un accessoire délirant (et bruyant, pardon aux voisins, tout ça...) qu'est ce fameux couple de tambourins, aussi appelés Conga's.
Il n'est pas utile de s'étendre plus longuement sur ce dernier jeu, mais il fallait le citer rien que pour cet accessoire, vous comprendrez pourquoi. Si vous voulez plus d'informations sur Donkey Konga, n'hésitez pas à relire le test qui lui est consacré, en cliquant ici.

Nintendo et le savoir d'innover


Présenté à l'E3 dernier, et malheureusement un peu étouffé par l'actualité débordante lors de cet événement, Donkey Kong : Jungle Beat c'est d'abord la naissance d'un nouveau type de jeu, un genre encore jamais exploité jusque là, la naissance d'une manière de jouer qui marque et ancre bien la Nintendo Différence. Car avec ce jeu, c'est en premier la manette qu'il vous faudra débrancher de votre console, pour la remplacer par les sus-dits Conga's. Mais attention, attention ! Il ne s'agit aucunement d'un jeu de musique, ni d'un dérivé musical, mais purement et simplement d'un jeu de plate-forme. Car Donkey Kong : Jungle Beat, c'est aussi la renaissance d'un mythe oublié du passé, qui nous ramène à l'ère de la Super Nintendo (Super Famicom) et des jeux 16 bits, à l'air humide de la jungle où régnait en maître Donkey Kong dans ses trois aventures Country.

Nintendo déterre un ancien genre et le mêle à un tout nouveau concept, étrange mais ô combien rafraîchissant dans ce monde de plus en plus axé sur la conformité. Ainsi, une nouvelle fois aux commandes de Donkey Kong il faudra partir à l'aventure à l'aide de ses mains et de rien d'autres ! Pour diriger le singe il suffira alors de taper des mains ou de frapper furieusement les tambours à un rythme effréné, parfois même enchaîner différentes combinaisons pour permettre au personnage de sauter, grimper ou encore attaquer un adversaire.

Un singe poilant et toujours au poil !


A l'instar des autres jeux de plate-formes, Donkey Kong devra se confronter à des niveaux très variés, allant de la jungle à une zone polaire, en passant par les fonds marins, mais aussi à des ennemis coriaces et des pièges en tous genres. Ainsi, en tapant dans vos mains, le singe se prendra pour Tarzan et se frappera la poitrine, ce qui pourra enclencher un mécanisme ; aussi, vous pourrez sauter pour éviter des trous en frappant les deux tambours à la fois, frappez en un seul et Donkey se dirigera dans sa direction.
Pour les plus grands fans, il sera facile de remarquer le régime minceur suivi par le gorille qui semble avoir perdu quelques kilos depuis, et pris quelques poils de-ci de-là, notamment au niveau des bras, mais ce n'est que simple détail face au style graphique entrepris par le jeu. Les développeurs semblent avoir opté pour une 3D à mi-chemin entre de la 3D basique et du cell-shading, et le tout ressort comme un vrai dessin animé de synthèse de toute beauté.

Les décors semblent bien travaillés (à ce stade peu avancé du développement), le rendu de l'eau par exemple fait penser à la mer de The Legend of Zelda : The Wind Waker, alors que la flore se démarque avec un style cartoon bienvenu, ce qui forme un tout assez peu ordinaire et plein de charisme.
Il est important de noter aussi que la caméra ne fixera pas nécessairement Donkey mais plus souvent l'action qui se déroule à l'écran, c'est donc lorsqu'un énorme poisson vous pourchassera que celle-ci s'éloignera conséquemment pour une meilleure lisibilité. Un système bien pensé qui évite ainsi le piège des caméras embarrassantes et qui gâchent le plaisir de jeu.

On attend de tout comme il faut s'attendre à tout


Pour le moment rares sont les informations qui ont filtré sur le jeu, seules quelques images et de pauvres vidéos peuvent nous dire à quel point il s'annonce prometteur. Nintendo a encore une fois prouvé son talent qui le différencie des autres producteurs de consoles et de jeux : son savoir faire et son imagination. Donkey Kong : Jungle Beat peut-être la révolution attendue depuis un bail dans le domaine des jeux-vidéo, mais peut-être également un jeu divertissant, sans réel plus qui mériterait son achat, (car comprendre aussi l'achat des accessoires, les Conga's). On reste donc perplexe, si la durée de vie, l'intérêt et le gameplay suivent, il n'y alors aucun soucis à se faire, mais sait-on jamais, toutes les récentes tentatives d'innovations ont apporté un vent de fraîcheur court mais rapidement abattu par l'ennui, la lassitude.

On compte sur Nintendo pour offrir aux joueurs une nouvelle expérience inoubliable, et Donkey Kong restera à tout jamais la première mascotte poilue du monde... ce qui est déjà le cas ? Certes, mais qui sait, Diddy n'est plus très loin derrière et qui vous dit qu'il n'a pas lu lui aussi Iznogoud ? La réponse en 2005, eh oui, si loin !

Les impressions concrètes du staff ND !


DONKEY KONG JUNGLE BEAT fait parti de ces jeux particuliers qui savent donner un nouveau goût au jeu-vidéo. Avec vos Congas, vous vous retrouvez dans un Donkey Kong Country's like de haut niveau. Les graphismes sont en fausse 2D, très soignés, et l'animation est irréprochable. Coté maniabilité, elle est très spéciale puisque la manette est remplacée par les Kongas ! Tappez à droite et votre singe ira a droite, à gauche et il ira à gauche, un claquement de main pour frapper et les 2 Kongas à la fois pour sauter.
Ce jeu d'aventure est bien ficelé bien que dans la betâ à laquelle nous avons eu accès, la difficulté était dérisoire.
Les singes courent, sautent et volent dans tous les sens et apprennent de nouveaux mouvements au fur et à mesure de notre progression, on peut ainsi piloter le rhinocéros ou s'acrocher à la queue du péroquet comme dans les opus SNES.
On regrettera l'abscence de combos à faire pour tuer les boss....

Malgré tout, Donkey Kong Jungle Beat est un jeu tout à fait désirable pour tout possésseur de Kongas, il sera également un moyen d'allonger leur durée de vie.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • GameCube
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Nintendo
Genre
  • Action
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   4 février 2005
   14 mars 2005
   16 décembre 2004

Site officiel
http://dkjunglebeat.nintendo.fr
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016