Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
Support Développeur Nombre de joueurs Sorties
 Switch  Pyramid, G-mode  1 27/02/2020
27/02/2020
27/02/2020
Editeur Genre Divers
 Degica  RPG     Site officiel
0 commentaire(s)
switch
L'anti-RPG Hero Must Die. again de Shoji Masuda (Linda³, Oreshika) annoncé pour le printemps 2020 sur Nintendo Switch, PS4 et PC

 Par klaus,
 le 15/12/2019 à 00H21

Cette semaine, l'éditeur Degica Games et les développeurs Pyramid et G-mode ont fait une annonce plutôt surprenante : l'anti-RPG Hero Must Die. again sera disponible au printemps 2020 sur Nintendo Switch, PlayStation 4 et PC via Steam mondialement avec une traduction anglaise.

Ce jeu était sorti à l'origine uniquement au Japon sous le nom de Yuusha Shisu sur le service mobile DoCoMO en 2007, puis sur SoftBank et EZweb en 2008, dans une version Director's Cut toujours sur DoCoMO en 2009 avant d'arrêter d'être distribué en 2012, et enfin sous la forme d'un remake complet sur PS Vita en 2016 via Nippon Ichi Software. Toutes les versions du jeu avaient reçu un accueil positif de la part de la presse et des joueurs au Japon.

Pyramid, G-mode et Degica ont adapté ce remake pour la Switch, la PS4 et le PC en haute-définition dans une sorte de remaster, avec en plus une toute nouvelle musique de Kenji Ito (Final Fantasy Legend II, Romancing SaGa, SaGa Frontier, Children, Sword et Rise of Mana, Shadow Hearts : Covenant, Puzzle & Dragons, Terra Battle, Culdcept, SaGa Scarlet Grace : Ambitions...), intitulée Reincarnation, qui servira de thème principal pour le jeu. Kenji Ito s'était aussi occupé de composer entièrement la bande originale de toutes les versions du jeu, et en 2007, c'était d'ailleurs la première fois qu'il avait eu l'occasion de composer pour un jeu mobile.

 

 

Vous pouvez écouter Reincarnation via le lecteur ci-dessous :

 

 

Dans Hero Must Die. again, on incarne un héros dont le dernier souvenir est d'avoir sauvé le monde en combattant le démon Guile. Cependant, ce dont il ne s'est pas rendu compte, c'est qu'il est mort et qu'il a oublié « elle », la personne pour laquelle il est allé combattre, seul, le démon. Mais face à son acte formidable, les dieux ont accepté d'offrir au héros cinq jours de plus pour qu'il puisse visiter son monde une dernière fois et retrouver cette fameuse personne. Le temps finira bien sûr par le rattraper, et au fil des jours, il deviendra de plus en plus faible... 

On comprend donc tout de suite mieux pourquoi Hero Must Die. again est décrit comme un anti-RPG par Degica, étant donné qu'au lieu d'avoir la possibilité de faire devenir le héros encore plus fort au cours de l'aventure, il s'affaiblira petit à petit.

Pour retrouver la personne pour qui il est allé combattre le démon, le héros devra tisser des liens avec plusieurs héroïnes uniques, 8 au total, chacune avec ses propres personnalités et motivations. En fonction de ce que le héros accomplira et de ses relations avec les personnages, il aura droit à différentes funérailles (les fins du jeu). Le jeu en proposera plus de 50 selon les choix effectués au cours de l'aventure. Bien évidemment, le but sera de mener le monde vers le meilleur avenir possible, de résoudre un maximum de problèmes chez les habitants et de percer tous les mystères avant la mort du héros.

 

 

Hero Must Die a été imaginé par le scénariste et designer Shoji Masuda, notamment connu pour avoir œuvré sur les RPG Linda³ et Oreshika, ou encore les premiers Metal Max, Momotaro Densetsu et Patapon, avec les producteurs Kyoko Kawakami et Jun Meishi (ainsi que Moto Suganuma sur PS Vita), le manager de la production Junichi Kashiwagi et le réalisateur Hiroki Sonoda. Shoji Masuda s'est basé sur sa vie personnelle, alors qu'il voyait l'état de son père se détériorer à cause de sa cirrhose, jusqu'à son décès en 2005. Les idées ont commencé à lui venir en 1995, alors que son père avait subi une intervention chirurgicale et qu'il avait appris qu'il lui restait seulement dix ans à vivre. En voyant son père s'affaiblir lentement et en assistant à ses funérailles en 2005, il s'est rendu compte qu'il n'avait pas eu le temps de faire tout ce qu'il voulait avec son père à cause de plusieurs circonstances.

Ses expériences ont forgé le tout premier concept de Hero Must Die : choisir ce que l'on veut faire dans un laps de temps limité avant la mort. Selon Shoji Masuda, ce thème avait déjà été utilisé dans le cinéma et la télévision, mais il ne l'avait jamais vu dans les jeux vidéo. Il a donc voulu être le premier à créer un jeu avec ce thème, et il s'est donc imposé plusieurs limites. Tout d'abord, la durée de vie devait être courte, environ six à huit heures, afin que de nombreux joueurs puissent en profiter pendant des trajets sur une semaine par exemple. Autre élément important, le héros du jeu devait offrir des cadeaux aux personnes dans le besoin, mais à son propre détriment, ce que Shoji Masuda a comparé au conte du Prince heureux d'Oscar Wilde, bien que ses inspirations ont été éprouvantes pour lui.

C'est en 1999 qu'il a finalisé son premier concept, alors qu'il travaillait sur le tout premier Oreshika, mais sa proposition avait été rejetée par plusieurs développeurs. Toutefois, le créateur n'a pas abandonné, et après avoir mis en ligne sur son site web une sorte de blague avec son concept, il a été remarqué par Jun Meishi et ils ont commencé à travailler sur la production. Compte tenu de la durée de vie courte que Shoji Masuda voulait imposer à son jeu, des difficultés liées au budget et à la production qui devait se faire sur une courte durée, il a été décidé de développer le jeu sur mobile.

 

 

Face au succès du jeu sur mobile, Nippon Ichi Software et Pyramid ont donc travaillé ensemble sur un remake complet. Tout d'abord, alors qu'à l'origine, les personnages avaient été conçus par Shunya Yamashita (qui avait dernièrement conçu la Lame rare Kora pour Xenoblade Chronicles 2, voir notre présentation de l'artiste à cette adresse), Tetsuro Kurosawa (Demon Gaze) s'est occupé de les refaire, tandis que Kenji Ito est resté dans l'équipe pour réarranger ses musiques et en composer des nouvelles. Tout a été refait par rapport au jeu de base. Alors qu'il était à l'origine en 2D, l'équipe a décidé de le redévelopper en full 3D avec de la technologie moderne, et la durée de vie, qui avoisinait les 10 heures, a été augmentée jusqu'à 50-60 heures. De nouveaux scénarios ont été créés et des personnages inédits ont été également conçus, et tous ont été doublés (le héros par Tsubasa Yonaga, l'ange Yuria par Asami Imai par exemple), ce qui n'était pas le cas pour les versions sur mobile.

Concernant les versions Switch, PS4 et PC, Shoji Masuda a affirmé sur son compte Twitter qu'elles seront plus faciles à jouer que sur PS Vita grâce à plusieurs nouveautés. Il conseille de visiter le site officiel de la version PS Vita pour découvrir le jeu plus en détail, notamment en ce qui concerne le doublage. On devrait pouvoir également le découvrir sur le site du remaster sur Switch, PS4 et PC (qui est pour le moment vide en dehors de la bande-annonce et de la nouvelle musique de Kenji Ito).

 



Afficher / Masquer les commentaires

0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016