Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
Support Développeur Nombre de joueurs Sorties
 Switch  Atlus  1 17/01/2020
17/01/2020
17/01/2020
Editeur Genre Divers
 Nintendo  RPG     Site officiel
14 commentaire(s)
switch
Tokyo Mirage Sessions #FE Encore sur Nintendo Switch : de nouvelles informations concernant les nouveautés

 Par klaus,
 le 23/11/2019 à 03H50

Après avoir mis en place une procédure pour annuler la précommande de Tokyo Mirage Sessions #FE Encore sur Switch qui a duré jusqu'au 15 novembre (voir nos explications dans notre article précédent), Nintendo a repris la communication autour du jeu en fournissant au magazine Famitsu quelques informations supplémentaires sur les nouveautés qui ont été apportées à cette version ultime du RPG sorti à l'origine sur Wii U.

 

 

Tout d'abord, rappelons que Tokyo Mirage Sessions #FE Encore sortira mondialement le 17 janvier 2020 en Europe, aux États-Unis et au Japon. Le jeu est disponible en précommande sur le site officiel de Nintendo (ici pour l'Europe) au prix de 59,99 €, l'espace requis pour le téléchargement étant de 11,2 Go. Comme nous le savions déjà, il y aura tout le contenu de la version occidentale du jeu sortie sur Wii U (dont les DLC, qu'il ne faudra donc pas acheter), que nous avions longuement présenté dans de nombreux articles que vous retrouverez à cette adresse, mais aussi des nouveautés, dont des sous-titres en français et en chinois, de nouveaux éléments de scénarios, la possibilité de jouer Maiko, Tiki et Barry pendant les combats, une toute nouvelle chanson intitulée She is... (interprétée par Tsubasa Oribe et Kiria Kurono, doublées respectivement par Inori Minase et Yoshino Nanjo) et des tenues inédites pour les personnages, dont certaines peuvent être aperçues dans cet article.

Grâce à Famitsu, nous apprenons qu'il y aura en fait plusieurs chansons inédites, accompagnées de leurs vidéos. Toutes ces chansons ont bien sûr été produites par la société Avex, comme ce fut le cas pour celles du jeu d'origine. Le magazine reconfirme qu'il y aura de nouveaux costumes, et précise également qu'il y aura une option permettant de mettre et enlever les lunettes de Tsubasa à tout moment.

Concernant les personnages qui n'étaient pas jouables auparavant, à savoir Maiko Shimazaki (doublée par Ami Koshimizu), la présidente de Fortuna Entertainment, et Tiki (doublée par Sumire Morohoshi), elles pourront désormais participer aux combats sous la forme de Sessions, avec un costume inédit. Elles ne seront donc pas totalement jouables, contrairement aux autres héros. Concernant Barry Goodman (doublé par Yuichi Nakamura), Famitsu ne précise rien à son sujet, mais il pourra bien être joué pendant les batailles. En ce qui concerne Tiki en particulier, l'histoire autour d'elle sera aussi plus poussée. Enfin, Famitsu indique qu'il y aura un donjon additionnel accompagné avec une nouvelle aventure pour les protagonistes. À noter également que certaines illustrations du character designer toi8 ont été remaniées, notamment celle de Kiria Kurono.

 

 

Note au sujet de la traduction française : sur son site officiel, Nintendo of Europe précise qu'une infime partie du jeu est en anglais, et qu'un niveau de lecture basique en anglais est nécessaire pour apprécier pleinement ce le jeu. La société renvoie vers le mode d'emploi français de la version Wii U qui peut être téléchargé ici.

 

Source

 



Afficher / Masquer les commentaires

14 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le samedi 23 novembre 2019 à 12:30

Nintendo s'est quand même bien mangé avec ce portage et a raté une belle occasion de remettre cet excellent jeu en valeur.
a dit le lundi 25 novembre 2019 à 19:09

Pourquoi tu dis ça R.Z?

Sinon Klaus, super article (comme d'habitude), mais petit problème de lien : celui qui est supposé mener à l'article présentant les différents costumes nous envoie vers un article sur Xenoblade Chronicles 2.

Je comprends que ça soit un jeu cher à ton coeur, mais tout de même biggrin.gif
a dit le lundi 25 novembre 2019 à 19:19

Citation (Timinou @ lundi 25 novembre 2019, 19:09)
Pourquoi tu dis ça R.Z?


Je dis ça parce qu'à chaque nouvelle info sur le jeu tout ce dont on parle dans les sections commentaires (pas forcément ici, mais je crois que c'est surtout dû à la fréquentation en baisse ... whistle.gif ) c'est du fait que le portage soit basé sur la version occidentale "censurée".
Il n'est jamais question des ajouts ou quoi que ce soit de positif, juste des bikinis et des scènes de bains publics qui n'apparaîtront plus dans le jeu.
Et vu que c'est déjà un jeu de niche dédié aux otaks et autres geeks qui sont plutôt du genre à se tenir informés, les chances de succès sont vraiment compromises.
a dit le mardi 26 novembre 2019 à 10:33

Citation (R.Z. @ lundi 25 novembre 2019, 20:19)
Il n'est jamais question des ajouts ou quoi que ce soit de positif, juste des bikinis et des scènes de bains publics qui n'apparaîtront plus dans le jeu.



Ouaip, enfin, tu rajoutes du contenu d'un côté, mais t'en vires de l'autre (les maillots / bikinis ; le DLC sur les sources d'eau chaude), tu censures des éléments de façon stupide (filtres dégueux, body painting, augmentation de l'âge des persos), tu modifies un chapitre en termes de scénar. Donc, pour une version complète, bof.

C'est un peu comme le cas de P5 Royal. Effectivement, il y a un paquet de chose en plus, mais cela aurait été pas mal d'avoir une version complète et pas en kit, pour laquelle :
- Le contenu des DLCs de la version originale n'est pas inclus de base. Et si tu as acheté les DLCs pour le P5 de base, faut quand même que tu repasses une seconde fois à la caisse pour cette version Royal.
- Il y a également des DLCs propres à cette version, du cosmétique (genre les tenues de P5 Dancing), et des éléments de gameplay (comme la quasi totalité des matchs du Colysée de la Velvet Room).
Ca gueule un peu d'ailleurs à ce sujet.

Encore heureux que cette version n'est pas censurée pour se conformer au standard occidentaux comme Tokyo Mirage, autrement, je ne l'aurais pas acheté. Je tourverais con par exemple d'habiller de la tête au pied les héros quand ils sont en maillot et bikini lors de leur voyage à Hawaï, et qu'ils traînent sur la plage. Au contraire, Royal est plus sombre que l'original; et pas mal de chose ont été modifiées sur le scénario de base (genre de la bromance entre le héros et Ryuji, qui est plus hot et tactile que dans l'original).

En plus, on te censure des maillots sur TM pour des ados de 17 ans, mais d'un autre côté, on les laisse dans XenoBlade, 2 avec un Rex torse-poil alors qu'il a quoi, 12-13 ans. Bizarre du coup comme censure.

En tout cas, je fais l'impasse sur Tokyo Mirage. Disons que le censure ne m'incite pas à l'acheter d'une part, mais aussi à y consacrer du temps quand des titres comme P5R ou Death Stranding m'en consomment énormément. Et l'actu xeenienne import en ce moment bouge (genre cette semaine avec la sortie de 13 Sentinels, le nouveau Vanillaware).
a dit le mardi 26 novembre 2019 à 18:13

Citation (R.Z. @ lundi 25 novembre 2019, 19:19)
Citation (Timinou @ lundi 25 novembre 2019, 19:09)
Pourquoi tu dis ça R.Z?


Je dis ça parce qu'à chaque nouvelle info sur le jeu tout ce dont on parle dans les sections commentaires (pas forcément ici, mais je crois que c'est surtout dû à la fréquentation en baisse ... whistle.gif ) c'est du fait que le portage soit basé sur la version occidentale "censurée".
Il n'est jamais question des ajouts ou quoi que ce soit de positif, juste des bikinis et des scènes de bains publics qui n'apparaîtront plus dans le jeu.
Et vu que c'est déjà un jeu de niche dédié aux otaks et autres geeks qui sont plutôt du genre à se tenir informés, les chances de succès sont vraiment compromises.


Je ne suis pas sûr qu'il soit forcément pertinent d'estimer le succès d'un jeu Wii U ressortant sur Switch en s'appuyant sur les critiques de weebos et d'otaks pleurant leur fan service disparu.
D'autant qu'une partie non négligeable des acheteurs de la version originale l'avaient déjà choppé en censuré.

La question est sans doute davantage de savoir si le titre avait touché la majorité de son public potentiel sur Wii U et si ceux qui le possèdent déjà trouveront un intérêt à le refaire sur Switch.
J'imagine que cela dépendra aussi de comment le jeu sera marketé.
a dit le mardi 26 novembre 2019 à 19:32

Citation (Kayle Joriin @ mardi 26 novembre 2019, 19:13)
Je ne suis pas sûr qu'il soit forcément pertinent d'estimer le succès d'un jeu Wii U ressortant sur Switch en s'appuyant sur les critiques de weebos et d'otaks pleurant leur fan service disparu.
D'autant qu'une partie non négligeable des acheteurs de la version originale l'avaient déjà choppé en censuré.


C'est un peu cela.

Perso, j'étais pas au courant que la version Wii U occidentale était censurée, n'ayant pas la console. Et si j'avais vraiment eu l'envie d'acheter une Wii U pour, je me serais renseigner et tourner vers la version japonaise.

Là, effectivement, sa sortie sur Switch était l'occasion de le faire. Sauf que ben, version censurée, pas intéressé. C'est sûr, pour des gens ayant fait la version occidentale vanilla, il n'y aura que des ajouts.

Mais de ma perspective, c'est un titre non complet qui a été amputé et modifié.

Donc, ouaip, le titre ne s'adresse fondamentalement pas à un joueur comme moi qui me fait des jeux type Persona, Caligula, etc... mais au public n'ayant pas été touché par cette version censurée lors de sa sortie sur Wii U, et ceux qui souhaitent le refaire dans sa version + censurée.
a dit le mardi 26 novembre 2019 à 22:12

Citation (Kayle Joriin @ mardi 26 novembre 2019, 18:13)
Je ne suis pas sûr qu'il soit forcément pertinent d'estimer le succès d'un jeu Wii U ressortant sur Switch en s'appuyant sur les critiques de weebos et d'otaks pleurant leur fan service disparu.
D'autant qu'une partie non négligeable des acheteurs de la version originale l'avaient déjà choppé en censuré.

La question est sans doute davantage de savoir si le titre avait touché la majorité de son public potentiel sur Wii U et si ceux qui le possèdent déjà trouveront un intérêt à le refaire sur Switch.
J'imagine que cela dépendra aussi de comment le jeu sera marketé.


Ben justement, le jeu a commencé à être marketé puisqu'il est apparu dans le dernier direct. Depuis qu'il a été confirmé (assez rapidement) qu'il est basé sur la version occidentale chaque nouvelle info et article qui va avec n'est plus qu'une chambre de résonance pour les "activistes anti-censure" sur les réseaux sociaux et autres sections de commentaires.
Quand on voit que Nintendo a dû sortir des excuses sur Twitter et permettre l'annulation des précommandes sur l'e-shop c'est que c'est mal parti.
Et je pense qu'il ne faut pas se leurrer, pour un jeu comme celui-ci le marketing passe essentiellement par les sites d'info et les réseaux sociaux et de ce côté c'est cuit. Il n'y aura pas un grand public qui va être sensible à des pubs sur les arrêts de bus et à la télé comme pour Pokémon.
À mon avis Xeen illustre assez bien dans son commentaire l'attitude du public cible.

Là où le jeu aurait pu bénéficier d'une base installée beaucoup plus importante que sur WiiU pour toucher une niche potentiellement démultipliée, les réactions négatives rendent la communication inaudible et agissent comme un repoussoir pour ses potentiels acheteurs, qui en plus ont un choix assez large dans le genre sur Switch où la sortie de ce jeu peut devenjr tout à fait anecdotique.

Enfin bon, à mon avis ça va être une catastrophe, même si j'espère bien me tromper.
On peut toujours rêver d'un monde où les joueurs potentiels auraient conscience du côté tout à fait anecdotique de cette "censure".
a dit le mardi 26 novembre 2019 à 22:51

Je crois que tu accordes surtout beaucoup trop d'importance aux chouineurs. La communication autour du titre a été relativement sage pour le moment, donc prétendre que chaque nouvelle info et article qui va avec n'est plus qu'une chambre de résonance pour la critique, c'est un brin catastrophiste. Quant au fait que Nintendo ait dû sortir des excuses et permettre l'annulation des précommandes, faut-il préciser que cela ne concerne que le Japon ?

Il y a donc peut-être un mini-psychodrame au pays du soleil levant (ce qui est drôle vu que le jeu n'avait pas franchement fonctionné là bas), mais il n'y a rien d'inaudible dans la communication de Nintendo pour le moment. Sauf évidemment si on s'acharne à n'écouter que le négatif et à croire que les commentaires de quelques râleurs représentent l'avis de la majorité (ou que les joueurs sont tous des moutons abrutis qui vont automatiquement adhérer aux critiques des dits râleurs).

Factuellement, en revanche, on va avoir un jeu qui ressort sur une console autrement plus populaire que la Switch, bénéficiant de l'avantage de la portabilité, avec un peu de contenu en plus, un degré de censure vraisemblablement inchangé en Occident et qui va en plus profiter d'une localisation (au moins en France). Rien ne garantit évidemment qu'il se vend bien, mais cela reste une belle seconde chance. La polémique sur la censure a même relancé les ventes de la version Wii U. Si ça, ce n'est pas une belle remise en valeur. damnerd.gif

Après, je ne vois pas en quoi Xeen illustre spécialement plus le public cible que toi, moi ou Suliven. Or, nous n'en avons strictement rien à foutre de la censure.
a dit le mercredi 27 novembre 2019 à 13:50

Comme indiqué sur un précédent topic je n'ai rien contre la censure du moment qu'elle est bien mise en forme.
Un perso qui prend 2 ans par magie pour être majeur chez nous ca me va.
Idem pour un redesign pour habiller un peu plus un perso je m'en moque
Je coince plus sur les taches noires /flou pour masquer de la violence ou de la nudité... ça fait de la censure bâclée à pas cher.
J'ai aussi une petite crainte sur la future trad française mais c'est trop tôt pour attaquer ce point

Et puis c'est le seul jeu début d'année 2020 qui me tente pour le moment... donc il est archi probable que je le prenne quelque soit la censure.
a dit le mercredi 27 novembre 2019 à 17:20

Sauf qu'à un moment donné, si incarner des ados peut te mettre mal à l'aise, il ne faut pas jouer à des jeux les mettant en scène aussi, surtout si le scénario peut aller sur de thématiques adultes. Parce que dès lors qu'il est question de rapport au corps, de relations amoureuses, d'exploitation, ou autres, fan service ou pas, tu as de gros risques de te retrouver avec des ados torse-poil, en maillot, plsu ou moins séxualisés, etc.

Alors peut-être que dans le cas de TM on est plus dans le domaine du fan service (et encore, on est dans un univers idol), mais dans le cas de P5, du fan service, j'en vois pas des masses. Pour moi, il est normal de voir des ados en maillot lorsqu'ils sont à la plage, et pas en combi ninja. Je ne trouve rien de choquant, c'est logique. Pour moi, il y avait rien de choquant au chapitre censuré vu ce qui semblait être son sujet.

En plus, on peut certes parler de culture otaku / geek, de base, vu les thématiques abordées, ces jeux type Persona, Caligula... ne sont pas tout public. P5 l'est pas des masses, et c'est encore moins le cas dans la version Royal. Tu colles 18+ à ce jeu, et il se vendra quand même au public intéressé. En même temps, je peux comprendre que TM choque quand Kingdom Hearts est jugé chez nous comme violent et déconseillé aux enfants.

Là effectivement, vu le public, ça parle plus pour ce qui est du JV et des animés japonais, mais cela concerne aussi bien le comic, la BD et roman graphique français, le cinéma et les séries. Et pourtant, on est pas là à censurer à tout va dans ces cas là. Et si dans les films et séries les acteurs sont à la fin de l'adolescence ou de jeunes adultes, les personnages qu'ils incarnent sont jeunes, on augmente pas leur âge à 20 piges.



Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016