Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
4 commentaire(s)
switch
Nintendo s'excuse pour la confusion autour de la version japonaise de Tokyo Mirage Sessions #FE Encore et offre l'annulation de la précommande

 Par klaus,
 le 19/10/2019 à 19H53

Durant le Nintendo Direct du 5 septembre, une version Switch du RPG / crossover Tokyo Mirage Sessions #FE d'Atlus et Intelligent Systems portant le sous-titre Encore a été annoncée pour le 17 janvier 2020 en éditions physique et dématérialisée.

Cette version ultime comprendra tout le contenu du jeu sorti sur Wii U (dont les DLC, qu'il ne faudra donc pas acheter), que nous avions longuement présenté dans de nombreux articles que vous retrouverez à cette adresse, mais aussi des nouveautés, dont des sous-titres en français et en chinois, de nouveaux éléments de scénarios, la possibilité de jouer Maiko, Tiki et Barry pendant les combats, une toute nouvelle chanson intitulée She is... (interprétée par les seiyuu de Tsubasa Oribe et Kiria Kurono, Inori Minase et Yoshino Nanjo) et des tenues inédites pour les personnages montrées dans notre article précédent. Cependant, Nintendo avait fait une petite erreur le mois dernier sur le site officiel japonais du jeu, ce qui a récemment créé la confusion auprès des fans. En effet, du 5 septembre au 10 octobre, une image de Tsubasa Oribe figurait sur le site officiel japonais de Tokyo Mirage Sessions #FE Encore, mais elle provenait de la version Wii U d'origine, Genei Ibun Roku #FE. La voici :

 

 

Le 10 octobre, le site officiel a été mis à jour avec une image différente :

 

 

Les fans japonais ont donc remarqué la tenue modifiée de Tsubasa, et qu'elle correspond à celle de l'héroïne dans la version occidentale du jeu d'origine sur Wii U. L'équipe de développement et Atlus USA, sous la supervision de Nintendo of America, avaient effectué plusieurs modifications pour Tokyo Mirage Sessions #FE sur Wii U (nous avions montré certaines modifications et parlé de la localisation dans plusieurs articles, notamment ici et , et vous trouverez également une liste de tous les changements sur le site spécialisé Persona Central). Elles ont donc été approuvées par les créateurs (nous avions d'ailleurs donné quelques explications sur les localisations de Nintendo dans cet article), et Atlus, Intelligent Systems et Nintendo les ont donc conservées pour Tokyo Mirage Sessions #FE Encore. Toutefois, jusqu'à cette semaine, cela n'avait jamais été évoqué par Nintendo dans sa communication.

La société a donc mis à jour la page officielle d'Encore sur le site japonais de Nintendo cette semaine, en indiquant que le jeu est basé sur la version occidentale du jeu sur Wii U. Les modifications qui avaient été effectuées (tenues, éléments du scénario, âge des personnages...) sont donc bien incluses dans la version japonaise d'Encore, et les développeurs ont également ajouté plusieurs nouveautés (certaines étant détaillées en début d'article). Toutes les versions du jeu seront donc cette fois-ci identiques avec Encore sur Switch. Par la suite, Nintendo a tenu à s'excuser dans un message publié sur son site officiel. Vous trouverez une traduction complète en anglais par BlackKite ici.

Dans son message, Nintendo présente donc ses excuses aux clients pour cette erreur et pour ne pas avoir fourni suffisamment d'informations sur le contenu avant de lancer les précommandes. La société précise qu'Encore sur Switch a été créé avec de nouvelles fonctionnalités, qui ont donc été incluses dans Tokyo Mirage Sessions #FE (sorti en 2016 sur Wii U), la version occidentale de Genei Ibun Roku #FE, qui était sorti sur Wii U au Japon en 2015. Nintendo a souhaité opter pour un développement avec le but de sortir le jeu mondialement en simultané. Les voix japonaises seront toutefois conservées, et il n'y aura pas de doublage anglais.

Au niveau de la communication, Nintendo précise ne pas avoir informé dès le début que la version japonaise d'Encore est en fait basée sur la version occidentale du jeu d'origine. De plus, sur le site officiel japonais, il y avait des images provenant de la version Wii U japonaise (seule l'image de Tsubasa a cependant été remarquée par les fans). Cette situation a donc provoqué un malentendu auprès des fans. Nintendo affirme avoir remplacé les images le 10 octobre, puis avoir effectué une mise à jour de la page du jeu sur l'eShop et le site japonais le 17 octobre. Nintendo poursuit en reconnaissant qu'il n'y a pas eu assez d'informations à ce sujet au début. Ainsi, la société a décidé de proposer aux personnes qui avaient précommandé le jeu sur l'eShop, le site ou My Nintendo Store (en physique ou en dématérialisé donc) d'annuler leur précommande. Pour cela, les procédures seront détaillées plus tard sur la même page du message posté cette semaine. Notez bien que cela concerne uniquement le Japon, et qu'une telle possibilité ne sera pas proposée en Occident.

 

 

 

À noter que peu de temps après la publication du message de Nintendo, la réponse des fans a bien été remarquée au Japon, puisque sur le site japonais d'Amazon, Genei Ibun Roku #FE est passé en tête du classement des meilleures ventes de jeux Wii U. En ce moment, la version standard est toujours le premier jeu du classement, tandis que la Fortissimo Edition est à la troisième place, derrière Super Smash Bros. for Wii U et devant Splatoon

 

 

De plus, alors que Tokyo Mirage Sessions #FE sur Wii U disposait uniquement d'une traduction en anglais, Tokyo Mirage Sessions #FE Encore sur Switch sera traduit aussi en français et en chinois ! Quant au doublage, il restera uniquement en japonais. Pour rappel, Tokyo Mirage Sessions #FE Encore est déjà disponible en précommande sur l'eShop et le site officiel de Nintendo au prix de 59,99 €, l'espace requis pour le téléchargement étant de 11,2 Go


Support
  • Wii U
Genre
  • RPG
Support
  • Switch
Genre
  • RPG

Afficher / Masquer les commentaires

4 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le dimanche 20 octobre 2019 à 10:26

Tant pis, n'ayant pas eu le jeu sur Wii U, je pensais le faire sur Switch et l'acheter Day 1.

Mais là, je préfère ne plus l'acheter pour ne pas heurter la sensibilité de mon porte-monnaie.

Si c'est pour se faire un jeu tronqué, avec des pans entiers de scénario complètement ré-écrits, pas la peine. Déjà que dans un Xenoblade 2, certaines scènes n'ont plus du tout de cohérence (lorsqu'on fout la VO ST), alors dans un univers J-pop / idol comme dans ce titre, cela doit être catastrophique (la vidéo en lien montrant les micohes regardant un magazine a clairement perdu sa signification, c'est désormais devenu une scène complètement débile en version occidentale).

Idem, j'ai vu la censure de la robe de mariée... Faut pas déconner non plus.

Mais d'un autre côté, je me suis peu-être complètement planté. Je pensais qu'il s'agissait d'un JRPG Xeenien. Alors qu'en fait non, c'est un JRPG très grand public.
a dit le dimanche 20 octobre 2019 à 11:18

le fait d'habiller un tout petit peu plus la chanteuse du générique (Tsubasa si j'ai bien suivi ?) ne me choque pas trop.
Voici le comparatif de ce générique pré et post censure
https://www.youtube.com/watch?time_continue...p;v=r2QRlnLNYbs
Bref quand la censure reste assez légère et pas trop intrusive comme c'est le cas ici... j'ai envie de dire "pourquoi pas"... surtout si ça permet à Nintendo de descendre le PEGI

Par contre dans d'autres cas c'est vraiment caca (désolé j'ai été chopper l'image chez un concurrent tongue.gif)

Là c'est typiquement du foutage de gueule ! ça me fait penser aux animés diffusés avec des parties de l'image totalement noircie/flouttée pour censurer les éléments violent / sexuel... non mais sérieux !
Autant je n'ai rien contre l'idée de faire quelque chose de propre (revoir un peu le design dans ce cas pour mettre moins en évidence les seins et globalement la nudité) mais la censure à l'arrache avec une grosse tache noire comme ça non merci....
Une "bonne" censure doit se donner les moyen et retravaillant les assets et certainement pas en nous mettant des taches noires vite fait, pas cher.

Bref je comptais aussi prendre ce jeu day 1... je m'inquiète désormais à l'idée de savoir à quelque point cette censure faite à l'arrache pourrai à de nombreuses occasions me sortir totalement du jeu (un peu comme les multiples censure sur Tokyo ghoul par exemple m'ont fait arrêter l’animé)
a dit le dimanche 20 octobre 2019 à 18:18

Personnellement ça ne va pas changer mon intention d'acquérir le jeu pour profiter du nouveau contenu et avoir une nouvelle chance de le terminer.

D'ailleurs je comprends assez bien que Nintendo ait eu recours à la "censure" dans toutes les parties où il était question de faire poser des lycéennes pour des photos sexy (donc tout le contenu du fameux donjon altéré). On avait beau les faire redoubler, ça restait inacceptable en occident. Je trouve même que la pirouette scénaristique transformant le fait de faire le mannequin érotique en celui de faire le mannequin tout court était plutôt bien trouvée et arrivait à garantir une certaine cohérence dans la mesure où il s'agissait toujours d'une peur de mettre en avant son corps et du jugement allant avec.
Après ils ont clairement fait du zèle sur d'autres éléments.

Reste que Nintendo s'est quand même tiré une balle dans le pied vu le public que le jeu attire.
C'est certain que la version japonaise serait très mal passée en occident auprès des divers organismes de classification, je pense que quoiqu'il arrive il était impossible de la prendre pour base.
Visiblement ils ont voulu faire des économies en proposant la même chose pour tout le monde, et ça leur est un peu revenu dans la figure.

C'est dommage parce que le jeu mérite franchement d'être joué, c'est un très bon dungeon crawler, la DA est très réussie, mais pour la deuxième chance que devait lui promettre ce portage ça semble cuit.
a dit le dimanche 20 octobre 2019 à 19:54

Citation (R.Z. @ dimanche 20 octobre 2019, 18:18)
C'est certain que la version japonaise serait très mal passée en occident auprès des divers organismes de classification, je pense que quoiqu'il arrive il était impossible de la prendre pour base.


Rien ne dit également que la version occidentale ne soit pas encore plus censurée qu'elle ne l'était de base. Ca, c'est aussi un truc à redouter. D'ici janvier, pas mal d'autres trucs peuvent changer sous couvert des "améliorations substantielles" apportées à cette nouvelle version.

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016