Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
Support Développeur Nombre de joueurs Sorties
 Switch  Nintendo  Non renseigné 18/10/2019
18/10/2019
18/10/2019
Editeur Genre Divers
 Nintendo  Aventure - A-RPG     Site officiel
0 commentaire(s)
switch
On a testé le Ring-Con et son jeu Ring Fit Adventure, nos premières impressions avant le test final

 Par Draco,
 le 15/10/2019 à 13H11

Nintendo semble toujours garder un œil sur l’univers sport-santé. Bien que ce soit risqué, un jeu bien pensé avec un gros potentiel marketing dans ce secteur peut ramener un nouveau public sur une console, et même permettre de vendre des accessoires en masse. Tout le monde se souvient de l’époque bénie du jeu Wii Fit, qui en 2009 a réussi à convaincre les mamans et ainsi à attirer une population très familiale vers la Wii tout en permettant de vendre plus de 42 millions de Wii Balance Board. Surprenant tout le monde, Nintendo a profité du Tokyo Game Show de 2019 pour annoncer une nouvelle franchise sportive : Ring Fit Adventure, se jouant à l’aide d’un curieux anneau de plastique nommé Ring-Con, ainsi que d’une sangle à la cuisse. Cette fois-ci, au-delà de simples exercices, Nintendo semble proposer une véritable aventure, avec des éléments de gameplay style RPG. Cette nouvelle création est-elle complètement gadget ou a-t-elle réellement un potentiel pour faire bouger toute la famille (ainsi que les geeks) ? Quel public pourrait plébisciter de genre de contenu ? On vous donne notre ressenti après un peu plus d’une heure de jeu.


Une preview réalisée (dans la sueur) par Skyward.

 

Une prise en main facilitée

Dès que le jeu est lancé, un tutoriel se met en route pour aider le joueur à installer le matériel, à savoir glisser le Joy-Con gauche dans une sangle que l’on fixe au milieu de sa cuisse gauche, et insérer le Joy-Con droit dans le Ring-Con. Les explications sont détaillées, permettant même aux plus grands débutants de comprendre le démarrage du jeu. Il est même possible de mettre la vidéo en pause le temps d’effectuer ces manœuvres. La sangle est évidemment ajustable et élastique pour convenir à quasiment toute taille de cuisse. Le port de cette sangle n’est pas désagréable, mais celle-ci a tendance à glisser un peu si on porte un jogging, il y a donc intérêt à la serrer assez fort, et on recommandera plutôt de se mettre en short. Le Ring-Con, une fois en main, donne une impression de bonne qualité. Il a l’air vraiment solide, et est très agréable au toucher.


On peut préciser que les deux poignées principales sur les côtés du Ring-Con sont amovibles, ce qui permet de les laver une fois qu’elles sont imbibées de sueur. Une idée plutôt maline. Il est possible de naviguer dans le menu à l’aide de mouvements et pressions du Ring-Con, ou directement à l’aide des boutons du Joy-Con inséré dans le Ring-Con. La précision du Ring-Con étant bonne, la navigation avec l’aide de celui-ci est très fluide, mais il est toujours bien d’avoir accès à un système de navigation plus classique. On nous présente également Posie, figure féminine neutre qui pour chaque posture montre le bon mouvement à effectuer (à l’instar du coach Wii Fit).

Calibrage et difficulté

Une fois le matériel installé, Ring Fit Adventure propose une phase de calibrage, essentielle puisqu’elle permet tout simplement d’adapter automatiquement la difficulté du jeu à la personne qui l’utilise. Âge, sexe et poids sont demandés au joueur qui est ensuite soumis à des tests d’efforts de compression, extension et course à pied. Il est également possible de choisir l’intensité générale des efforts que l’on souhaite effectuer. Ainsi, tout joueur, de l’enfant assez jeune au sportif confirmé, aura une aventure adaptée à son niveau. Le Ring-Con étant souple et très sensible à l’intensité des efforts, il est possible de l’utiliser avec de très légères pressions ou comme un gros bourrin. Le joueur peut modifier les paramètres à volonté entre les niveaux et réajuster la difficulté si besoin.

 

Rien ne va au paradis du fitness

Le mode phare de Ring Fit Adventure est le mode aventure solo. L’histoire est gentillette et semble surtout être un prétexte pour se lancer à l’aventure. L’héroïne ou le héros (au passage customisables de manière très basique : sexe, couleur de peau, couleur des yeux) libère accidentellement Drago, un dragon bodybuilder maléfique qui détruit le monde en abusant de la muscu. L’anneau qui scellait ce dragon devient le compagnon d’aventure du joueur en lui attribuant un certain nombre de pouvoirs. L’univers est globalement très coloré, avec des musiques assez énergisantes et on se surprend à admirer les environnements au cours d’une partie.

Panique et course à pied

Le jeu démarre alors sur un niveau classique. Le héros parcourt un trajet linéaire, ce qui nécessite de trottiner sur place. La vitesse à laquelle on court dans la vraie vie est liée à la vitesse à l’écran. En mode silencieux, la course est remplacée par des flexions de genou tout aussi épuisantes. Pendant la course, il est possible d’utiliser le canon à air en comprimant le Ring-Con, ce qui permet de détruire des caisses contenant des ingrédients permettant de concocter des smoothies de soin. En étirant le Ring-Con, le joueur peut aspirer des objets comme des pièces de jeu. Enfin, baisser et comprimer le Ring-Con permet de sauter et de se maintenir en l’air. Arrivé au bout du niveau, il faut effectuer une pose de victoire permettant de s’étirer et de convertir les efforts en points d’expérience. Comme dans un RPG, le héros voit sa défense et son attaque augmenter lorsqu’il monte de niveau. Au bout d’un certain nombre de chapitres, des véhicules sont introduits dans les niveaux (par exemple des planches de surf), dont l’utilisation fait travailler d’autres sets de muscles que la simple course à pied. Après un peu plus d’une heure de jeu et quelques niveaux parcourus, on a surtout hâte de voir si les niveaux évoluent beaucoup par la suite et permettent donc d’éviter l’ennui et la monotonie. On admettra ne pas encore avoir pu voir à ce stade l’étendue de la richesse du mode aventure et notamment les villages.

Quand les combats deviennent réellement physiques

Les niveaux sont régulièrement ponctués d’ennemis qu’il faut battre pour continuer à avancer. Le héros possède un set d’attaques qu’il est possible de modifier au fur et à mesure de l’aventure. Chaque attaque possède une couleur en fonction des muscles qu’elle fait travailler (abdos, bras, jambes, posture de yoga, etc…). Les ennemis (représentant souvent des ustensiles de fitness et au design un peu simpliste) possèdent également une couleur représentant leur faiblesse principale. Les attaques possèdent une puissance, un temps de rechargement, ainsi qu’une aire d’efficacité (certaines permettant de toucher un seul ennemi, d’autres plusieurs et d’autres tous les ennemis). Certaines attaques permettent aussi de régénérer de la vie. Il faut donc sélectionner astucieusement son set pour éliminer les ennemis de la manière la plus efficace. Ce qui est amusant, c’est le fait qu’au bout d’un certain temps de jeu, la souffrance au niveau de certains muscles prend le dessus, et on est tenté de choisir un coup moins efficace, mais moins douloureux, un critère de gameplay à ne pas négliger.

Les attaques dans la pratique

Lorsqu'on lance une attaque, on doit effectuer une série de mouvements. La qualité de la posture a une incidence sur la puissance. Au milieu de la série, la cadence s’accélère rapidement. Les poses de yoga sont un peu différentes, puisque l’idée est au contraire de les effectuer le plus lentement possible. Lorsque l’ennemi attaque, il faut plaquer le Ring-Con sur ses abdos et les contracter au maximum pour se défendre et limiter les dégâts. Certains niveaux contiennent principalement des ennemis d’une certaine couleur pour inciter à utiliser plus certains groupes de muscles.

Dans l’ensemble, on transpire quand même pas mal ! Après chaque niveau, il est possible de mesurer sa fréquence cardiaque au moyen des capteurs infrarouges du Joy-Con et on constate que le pouls augmente bien avec les efforts. Bien sûr, cela ne remplacera pas de la fonte pour gagner du muscle, en revanche on a les mêmes sensations qu’après une grosse séance de fitness coachée avec cardio et renforcement musculaire. On a donc hâte de voir comment la difficulté augmente et s’ajuste au fur et à mesure que l’histoire avance. On précise qu’il est possible de partager ses performances en ligne.

 

Modes additionnels

Le jeu contient d’autres modes que l’on a pu essayer très brièvement. Il existe un mode rapide, permettant de faire travailler rapidement et à l’aide de défis certains groupes spécifiques de muscles. Ce mode contient également un ensemble de mini-jeux, très rigolos, mais a priori un peu gadget (tape-taupe, saut en parachute, etc…).

Il y a aussi un mode à la carte, permettant de créer ses propres sessions d’entraînement mêlant séries d’exercices et mini-jeux. Cela pourrait être intéressant que les joueurs puissent partager leurs programmes customisés en ligne, afin que les autres puissent profiter de séries conçues par des joueurs plus experts.

Enfin, il existe un mode multi-tâche, permettant de gagner des points une fois la console et le jeu en veille. Pour cela il suffit de prendre le Ring-Con et de le comprimer jusqu’à 500 fois en faisant autre chose, pour gagner des points supplémentaires une fois la partie reprise.


Ring Fit Adventure permet de mettre en valeur le concentré de technologie que sont les petits Joy-Con. De la lecture du pouls à l’aide du capteur, au stockage de données même lorsque la console est en veille en passant par une précision fantastique en termes de motion control, ils semblent pleins de surprises. Nintendo risque encore de surprendre les joueurs à l’avenir avec des capacités cachées.

 

Conclusion en attendant le test complet dans quelques semaines...

Dès le démarrage, Ring Fit Adventure est un jeu très prenant et amusant, au point que l’on oublie parfois que l’on est en train de faire du sport (la sueur ramène cependant vite le joueur à la réalité). Les séances peuvent être très intenses, et si elles ne remplacent pas le bodybuilding, elles peuvent presque se substituer à des cours de fitness. La difficulté étant modulable pour tout type de profil, on peut même envisager un usage dans un contexte de rééducation. Quelques réserves cependant, qu’il faudra valider ou non par la suite : des craintes vis-à-vis de la répétitivité du jeu, et un manque de rejouabilité (Nintendo promet 3 mois pour le mode aventure à raison de 30 minutes par jour, mais ensuite ?). On a également du mal à déterminer précisément le public cible à qui ce jeu est destiné.

Précisons que nous ne publierons de test que lorsque l'intégralité du jeu aura été passée au peigne fin, chose impossible actuellement à raison d'une séance d'1h30 par jour. Le jeu étant intensif, il est assez compliqué d'aller au-dela de 2h/jour, le test arrivera donc une fois l'intégralité des possibilités offertes par le jeu et le Ring-Con découverte.



Afficher / Masquer les commentaires

0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016