Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
Support Développeur Nombre de joueurs Sorties
 Switch  Ludosity  1 19/03/2020
19/03/2020
Non prévue
Editeur Genre Divers
 Nicalis  Action - Aventure     Site officiel
1 commentaire(s)
switch
Ittle Dew 2 supprimé de l'eShop par Nicalis contre le gré de ses développeurs, de nombreuses plaintes dénonçant les agissements du studio

 Par Chozo,
 le 25/09/2019 à 13H20

Très bon petit Zelda-like publié fin 2017 sur Nintendo Switch (notre test ici), Ittle Dew 2+ semble faire aujourd'hui les frais d'un drama entre son éditeur, Nicalis et ses développeurs de chez Ludosity. Déjà disparu des radars américains, le jeu devrait rapidement également prochainement ne plus apparaître sur l'eShop européen (l'éditeur indiqué étant toujours Nicalis), ainsi que sur l'ensemble des plateformes en ligne. Cette nouvelle a été partagée par le PDG de Ludosity, Joel Nyström, sur Twitter, un tantinet exaspéré par cette disparition opérée par Nicalis, sans l'aval de ses développeurs. Le Tweet bien fleuri, désormais supprimé, témoigne de toute la colère du dirigeant du studio :

« Je peux définitivement confirmer que Nicalis est un éditeur de merde. J'étais surpris de découvrir, en consultant ma boîte de réception, qu'à la suite de l'annulation de leur licence de publication il y a six mois, ils ont dans un premier temps accepté de nous transférer le jeu et les droits s'y appliquant. Après quelques semaines de rémanence classique, je me suis rendu compte qu'ils ne se sont pas gêné pour supprimer Ittle Dew 2 de l'ensemble des boutiques en ligne sur consoles. C'est une autre promesse non tenue de leur part, mais surtout une attitude merdique contre les joueurs. Je vais immédiatement voir si j'ai la possibilité d'annuler la suppression ou s'il faut passer par une réédition. »

 

 

Pour résumer, aux dires du PDG de la société de développement, il a été demandé à Nicalis (et accepté) de céder les droits d'édition au créateur du jeu, Ludocity. Au lieu d'honorer sa promesse, le studio a préféré directement effacer Ittle Dew 2 de l'ensemble des boutiques, laissant ainsi les créateurs dans la mouise. Ce n'est malheureusement pas la première fois qu'une équipe pointe les agissements de Nicalis. Entre autres, Lizardcube et Omar Cornut ont dénoncé le manque de communication du studio lors de la publication de Monster Boy : The Dragon's Trap en 2017, ignorant les mises en ligne des patchs et évitant de rendre des comptes quant aux chiffres de vente. L'ensemble de ces plaintes sont recensées dans un article de Kotaku, évoquant l'habituel ghosting de Nicalis, mais aussi des cas d'exploitation abusive qu'ont subi certaines équipes, tout comme d'obscures discussions sur Skype à caractère raciste et homophobe de la part du fondateur de Nicalis, Tyrone Rodriguez.

Cependant, l'éditeur a pu s'expliquer hier auprès du site USGamer, mais uniquement sur l'affaire en cours avec Ludocity et reste silencieux par rapport aux autres dénonciations :

« Notre contrat de publication avec Ludocity concernant Ittle Dew 2+ a pris fin. Nous sommes restés en contact avec les développeurs et les boutiques en ligne lors de cette transition et avons tenté de transférer les droits d'édition vers Ludocity. Cela a été opéré avec succès sur Steam. Malheureusement, toutes les boutiques ne disposent pas de fonctionnalités permettant de passer directement d'un éditeur à un autre. Afin de respecter les termes du contrat initial et la doléance de Ludosity, il était donc nécessaire de retirer le jeu de l'ensemble des plateformes. »

 

 

Gros éditeur de nombreux jeux à succès, Nicalis aurait peut-être tout à gagner à s'expliquer quant à sa tendance à ignorer les studios avec lesquels ils travaillent, quitte à assumer ces agissements sous formes d'excuses. Pour le moment, cela ne prend pas le bon chemin, mis à part pour les discussions nauséabondes sur Skype.

 



Afficher / Masquer les commentaires

1 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le mercredi 25 septembre 2019 à 16:18

C'est dommage de voir cet éditeur, que je voyais jusque là comme une sorte de champion des productions indépendantes et de défenseur de l'édition "en boîte" (avec manuel ), impliqué dans autant d'affaires douteuses.
J'espère que ça les poussera à changer leurs pratiques et leur attitude à l'avenir et que ça ne nuira pas excessivement à leurs affaires, vu que malgré tout ils produisent et éditent des choses très sympathiques.

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016