Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
0 commentaire(s)
switch
Nous avons joué aux jeux de l'E3 2019 (Zelda : Link’s Awakening, Luigi’s Mansion 3, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques, Marvel...)

 Par Draco,
 le 27/06/2019 à 09H17

Riches en annonces du côté de Nintendo, cet E3 2019 a été passionnant pour les fans de la compagnie japonaise avec un « one more thing » qui a fait gagner l’E3 à lui tout seul. Si ce dernier – « Breath of the Wild, la suite » pour ne pas le nommer - n’était forcément pas jouable comme il n’est pas à un stade suffisamment avancé de son développement, d’autres gros titres se sont laissés approcher lors de l’événement spécial qu’organise Nintendo à Paris une semaine après l’E3 pour la presse parisienne. Cette année encore, Nintendo-Difference était convié sur place. Voici notre avis sur les jeux présents.


Un reportage réalisé par Inferno.

The Legend of Zelda : Link’s Awakening

Ah, quel plaisir de revenir s’échouer sur l’île Cocolint 26 ans plus tard, de retrouver les insulaires hauts en couleur qui la peuplent dans son nouvel écrin sur Switch. Il faut dire que le caillou brille de mille feux même si un flou autour de l’écran nous a perturbé. Cache-misère ou choix artistique pour appuyer un effet onirique ? Une chose est sûre, le jeu a encore quelques soucis au niveau du framerate. S’il vise les 60 images par secondes, de nombreuses chutes ont été perçues en extérieur. Espérons que Grezzo saura régler ce souci d’ici la sortie du jeu.

La démo présentée durait 15 minutes, durant ce temps il était possible de faire « presque » tout ce que l’on voulait comme aller faire des emplettes à la boutique ou se « servir » sans payer. Mais également pêcher au stand de pêche au nord du village afin de récupérer un flacon pour y mettre des fées, l’une des nouveautés de ce remaster, ou encore s’amuser au mini jeu de grappin qui ressemble enfin aux vrais jeux de gachapon avec une pince un peu lâche (un lot attrapé n’est donc pas forcément gagné). Seulement, le premier donjon était accessible et même en le terminant avant la fin du temps alloué, la démo s’arrêtait net, nous empêchant d’aller plus loin. Étant de gros malins chez Nintendo-Difference, nous avons grugé pour aller voir Igor et son éditeur de donjons, mais malheureusement, il n’était pas prêt...

 


Manette en main, l’expérience d’origine n’est pas altérée, le feeling est étonnamment le même, voire trop. Malgré les graphismes soignés et la carte du monde qui ne se limite plus à des cases fixe que l’on traverse, mais bien à une grande zone que l’on explore, les déplacements - qui gagnent tout de même 4 axes de plus avec les déplacements en diagonale - trahissent le grand âge du jeu. Pas gênant malgré tout, les coups d’épée ont plus d’impact et les petits ajustements, ici et là, font la différence pour rendre le jeu plus digeste pour le joueur de 2019. Disons que c’est surtout au niveau du nombre de touches disponibles que l’original souffrait de son support, plus de soucis sur Switch, l’épée et le bouclier étant assignés d’office, les deux slots pour les objets assignables sont libres pour les autres items. Les combats aussi ont subit une légère refonte, les moblins avec bouclier qu’il fallait contourner pour les toucher par exemple, demandent dorénavant de percer leur défense grâce au bouclier puis contrer à l’épée. Les musiques, avec l’aspect visuel, sont sans doute les deux éléments qui ont subi la plus grosse refonte, un plaisir pour les yeux et les oreilles. Nous avons hâte de pouvoir remettre les mains sur le jeu et le rendez-vous est pris pour le 20 septembre avec un amiibo Link exclusif au jeu.

 

Luigi’s Mansion 3

Invités à passer des vacances dans un hôtel luxueux tel des influenceurs sur les réseaux, Luigi et sa bande se retrouvent piégés par le Roi Boo qui a manigancé pour capturer Mario et ses compagnons. Une fois encore, ce froussard de Luigi devra prendre sur lui pour libérer son frère. Plus proche de l’original que de sa suite dans son découpage, ce Luigi’s Mansion 3 s’est révélé très séduisant manette en main. Assez variée pour nous laisser entrevoir un large éventail de possibilités, la démo d’une durée de 15 minutes consistait à explorer une zone de l’hôtel et à combattre un boss.

Plusieurs nouvelles capacités viennent rejoindre l’arsenal de Luigi, le lance-ventouses par exemple permet d’accrocher certaines surfaces avec une ventouse puis de tirer dessus grâce à l’ectoblast, c’est très utile contre les fantômes cachés derrière un bouclier ou pour détruire des surfaces fragiles. S’il est assailli de fantômes, il peut dorénavant libérer une bourrasque avec son aspirateur pour éloigner tous les ectoplasmes. Plus axé action que les précédents épisodes, Luigi peut également projeter ses adversaires dans tous les sens, voire même taper avec sur les autres fantômes pour réduire leurs barres de vie plus vite.


S’il se retrouve bloqué, l’aide de son alter-ego tout vert, Gluigi est capital pour continuer à avancer, ce dernier pouvant traverser les obstacles comme les pics par exemple. Il faudra néanmoins faire attention à ne pas l’exposer à son point faible, l’eau. Les pièces de l’hôtel regorgent d’ailleurs d’une multitude de secrets et de petites énigmes à résoudre, de collectibles à récupérer et de pièces secrètes. Très malin et visuellement charmant, le jeu est annoncé pour 2019 sans plus de précisions.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

 Si Nintendo et Sega ont manqué le rendez-vous des Jeux olympiques d’hiver l’an dernier, il était impensable pour eux de manquer ceux de Tokyo l’an prochain. Mario et Sonic ainsi que leurs amis sont donc de retour pour s’affronter dans de nombreuses disciplines comme le tir à l’arc, le karaté ou bien le skateboard. Vous l’avez compris, toutes les disciplines ne sont pas homologuées, mais ce n’est pas plus mal si cela permet d’avoir des épreuves plus fun.


En général, trois types de commandes sont proposés, motion gaming avec un ou deux Joy-Con ou avec les boutons d’un. Suivant les disciplines, l’une des trois configurations est plus adéquate. Au tir à l’arc par exemple, l’une des épreuves les plus convaincante que nous avons pu essayer en motion gaming, il faut mimer le geste avec les manettes et viser au gyroscope tout en prenant en compte la distance et le vent. Assez précis et amusant à plusieurs, il fait partie du haut du tableau avec le karaté. Jouable avec les boutons, le but est de réussir à obtenir 10 points en touchant l’adversaire. Coup de poing, coup de pied et projection… La panoplie complète du karatéka est représentée. Même si le bourrinage peut sembler payant de premier abord, parer les coups de l’adversaire pour ensuite contre-attaquer fait de gros dégâts. 

Malheureusement, toutes les disciplines ne se valent pas et la question est de savoir si la majorité des épreuves seront aussi réussie que le tir à l’arc ou le karaté, voire le 110 mètre haie qui rappelle l’époque des jeux Track and Field quand il fallait matraquer une touche. Le skate ou le surf qui se jouent à une manette avec le gyroscope ont été par exemple moins convaincants. Ils donnaient l’impression de bêtement secouer la manette et de rester en équilibre sur un grind ou dans un tube.


La démo ne proposant que cinq épreuves, il faudra attendre le test complet en novembre sur Nintendo-Difference pour avoir une réponse. 

Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order

Avec le succès des Avengers, Marvel a le vent en poupe et comme l’adaptation en jeu du film sur PS4 par Crystal Dynamics fort des succès du reboot de la franchise Tomb Raider a eu de mauvais retours sur le salon tant sur les modélisations des héros que sur le gameplay. Ce Marvel Ultimate Alliance 3, qui a moins de prétentions, est développé par la talentueuse Team Ninja. Il pourrait donc largement trouver son public au sein des fans de comics ou des productions antérieures du studio. D’ailleurs, c’est le design des romans graphiques qui est repris ici.


Comme dans la série des films, Thanos menace de détruire la moitié de l’univers, c’est ainsi que l’alliance ultime des personnages Marvel entre en jeu pour contrecarrer son plan. Avec un choix pléthorique allant de Miles Morales aka Spider-Man à Captain Marvel, en passant par Wolverine ou Hulk, il est possible de composer son équipe de quatre personnages comme bon vous semble. Taillé pour la coopération, il est néanmoins possible de jouer seul et de switcher de personnage à la volée. Jeu d’action où il faut défourailler des ennemis, la coopération est encouragée par les attaques ultimes que l’on lance en groupe et l’intérêt du jeu seul semble limité. Nous aurons l’occasion de vous en reparler très bientôt puisque le jeu est prévu le 19 juillet prochain.

Dead by Daylight

Jeu exclusivement multijoueur qui devrait parler aux fans du mini-jeu Mario Chaser sur Nintendo Land. Dead by Daylight est un jeu de survie en coopération et à la troisième personne si on est du côté des survivants et un jeu d’horreur à la première si on est le tueur, le but étant de tuer tout le monde grâce aux pouvoirs des nombreux tueurs dont Mike Myers ou Freddy Krueger. En tant que survivant, la tension est palpable, forcément quand on a des détraqués aux trousses ou quand on voit un camarade se faire embrocher par les griffes de la nuit. Pour s’en sortir, il faut réparer des générateurs pour rétablir le courant au niveau des portes de sortie. Il faudra s’entraider pour y arriver. Autre solution, si tout le monde se fait tuer, une trappe de secours apparaît et il faudra réussir à éviter le tueur pour y entrer.


Techniquement assez laid sur PC ou sur les consoles concurrentes, c’est un désastre visuel sur Switch. Même si ce n’est pas l’aspect le plus important pour ce jeu indépendant, en mode portable, les survivants étaient flous sur l’écran de sélection. En jeu, on n’y fait pas vraiment attention dans le feu de l’action et la fluidité était au rendez-vous. Assez fun, il pourrait trouver son public suivant le prix et si bien sûr vous ne possédez pas d’autre support à part la Switch. Le jeu est prévu pour l’automne 2019 avec l’intégralité des DLC déjà disponibles.

Les grands absents

Malgré la qualité des jeux présentés, il y avait de grands absents. Si quelques présentations en « hands off » étaient prévues, notamment pour Astral Chain dont nous avons pu voir que la fin, nous aurions aimé pouvoir essayer les autres grosses sorties de cette fin d’année comme Fire Emblem : Three Houses ou encore Daemon X Machina (ou même Animal Crossing : New Horizons même s'il ne sort que début 2020) à quelques mois de leurs sorties respectives.


Support
  • Switch
Genre
  • Action - Aventure
Support
  • Switch
Genre
  • Action - Aventure
Support
  • Switch
Genre
  • Action
Support
  • Switch
Genre
  • Sport - Jeu de société

Afficher / Masquer les commentaires

0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016