Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #90
En route vers l'E3 2019
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
6 commentaire(s)
Nouveau podcast Nintendo-Difference, une heure de folie !

 Par Draco,
 le 07/04/2019 à 10H47

Nouvelle émission avec, au sommaire, en introduction, les jeux qui nous ont surpris lors du Nindies Showcase Spring 2019 (et il y en a) ainsi que les rumeurs de plus en plus crédibles de l'arrivée de nouvelles versions pour la Nintendo Switch, et ce qu'elles pourraient changer de fondamental pour les joueurs, mais aussi pour Nintendo. En seconde partie, un gros débat sur le bouleversement provoqué par le business-model des jeux physiques et dématérialisés, puis nous enchainerons par l'habituel combat de gladiateurs avec notre quiz fait à la fois d'anecdotes sur le jeu vidéo et de questions absurdes. Nous fermerons l'émission par l'habituel « le staff y joue à quoi ? » dans lequel les chroniqueurs vous dévoileront les jeux qui tournent actuellement sur leurs consoles !

Une émission animée par Draco et ses deux chroniqueurs : Chozo et Kayle Joriin. Montage : Mr Godjira.



Afficher / Masquer les commentaires

6 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le dimanche 07 avril 2019 à 23:23

C'était chouette.

Concernant le démat' et les éditions physiques, bien que je sois d'accord avec KJ sur l'élargissement de la gamme de prix et le fait que ce soit intéressant pour la production, je ne le suis pas vraiment dans ses interrogations sur le problème des versions physiques qui feraient que le jeu "monterait en gamme".
Je ne trouve pas que les jeux indés proposés en boîte soient de moindre qualité que les jeux à bas prix que l'on trouvait à l'époque du tout-physique (en dehors des éditions bradées du genre Nintendo selects et autres). Alors certes ces jeux qui étaient pour la plupart du shovelware en bonne et due forme avaient peut être l'air plus ou moins à jour graphiquement (à l'époque ou quelques polygones impressionnaient tout le monde) contrairement à beaucoup d'indés qui vont taper dans le look 8-16 bits, par contre niveau qualité c'était souvent hyper court, truffé de bugs et parfois carrément injouable.
Donc voilà, pour trente/quarante euros la cartouche entre les indés d'aujourd'hui, même ceux qui se bouclent en trois heures, qui sont quand même sélectionnés parmis les meilleurs pour avoir droit à ce privilège (d'ailleurs c'est une honte que Night in the Woods ne soit jamais sorti sur cartouche ) et les shovelware d'hier, je trouve qu'on est plutôt mieux lotis question rapport qualité-prix, surtout si on est attaché au support physique et au packaging et qu'on est prêt à y mettre un certain prix.
D'autant plus que comme c'est évoqué dans le podcast ces jeux sortent souvent en édition limitée et ne "perturbent le marché" que sur une courte période.

Sinon concernant le décalage entre le prix des "gros" jeux en démat' et en physique, en théorie Nintendo s'aligne sur les prix de la distribution pour des questions de concurrence, mais en pratique à moins de tout acheter au Micromania du coin (beurk) et d'avoir la phobie des achats via internet, les jeux vendus sur e-shop sont systématiquement 5 à 25 euros plus chers que ceux achetés en ligne auprès de la Fnac, d'Auchan, D'amazon, de CDiscount et j'en passe.
Pour un Français de la métropole (toute ma compassion pour nos amis de DOM-TOM et leurs taxes et autres frais de transport sur ces produits "de luxe"), il faut vraiment le vouloir pour choisir d'acheter sur l'e-shop, même avec des bonus points or.

Enfin je suis à peu près sûr qu'il est confirmé quelque part dans un DKC (ou peut être DK64) que Cranky Kong est bien le DK originel qui se frittait avec Mario. Au minimum il parle de Donkey Kong comme de "son jeu" dans un manuel.

Quoiqu'il en soit vivement la semaine prochaine, et mes salutations à Ornicar, je lui souhaite de se trouver un logement salubre un de ces jours. mrgreen.gif
a dit le lundi 08 avril 2019 à 00:45

Citation (R.Z. @ dimanche 07 avril 2019, 23:23)
Je ne trouve pas que les jeux indés proposés en boîte soient de moindre qualité que les jeux à bas prix que l'on trouvait à l'époque du tout-physique (en dehors des éditions bradées du genre Nintendo selects et autres).

Ah, mais ce n'est pas du tout ce que je dis. Le dématérialisé a permis à de nombreux développeurs indépendants de se développer en supprimant les intermédiaires du marché physique et les contraintes que cela impliquait. Du coup, on a vu apparaître toute une gamme d'expériences nouvelles avec des prix adaptés. Aujourd'hui, on trouve donc des jeux à 10, 20, 30, 40, 50 et 60 €. Mais quand un jeu à 10 € en démat est proposé à 30 € en physique, il entre en concurrence avec les jeux qui sont vendus de base à 30 €. Et je parle de jeux actuels, pas ceux de l'époque du tout-physique.

En fait, ce qui m'interpelle, c'est qu'aujourd'hui, pour 30 €, un joueur peut soit décider d'acheter Old Man's Journey en boite, soit opter pour la version eShop et se prendre en plus Bloodstained : Curse of the Moon et Master Blaster ZERO 2. Le fait de proposer un tel jeu en boite, pour trois fois son prix initial, a donc un impact potentiel sur le marché. Et je me demande si c'est forcément une bonne chose.
a dit le lundi 08 avril 2019 à 11:59

Ben concernant les jeux qui sortent aujourd'hui à 30-40 euros et qui ne sont pas des indés, en général c'est soit des remaster/remake qui seraient donc plutôt l'équivalent des gammes best-of, soit des jeux de petite envergure qui auraient pu passer pour des indés s'il n'y avait pas d'éditeur derrière, donc fondamentalement, je ne trouve pas que le prix des indés en boîte pose problème ou soit injuste et leur présence éventuelle en magasin ne me semble pas de nature à tromper le consommateur.
edit : Et puis je veux dire, le mec qui commande Old Man's Journey et se retrouve dégoûté de l'avoir fini en deux heures, il n'est pas moins bien loti que le bonhomme qui s'est payé The Order ou autre Ryse à 70 boules et rage de n'avoir plus rien à en faire après 5-6 heures.
Ça fait partie des aléas de l'offre, il y en a aussi qui se seront payé The Binding of Isaac et auront une durée de vie quasi-infinie.

Mais si j'ai bien compris ton problème tient plus au décalage entre le prix en démat' et en boîte. Personnellement c'est un décalage qui ne me gêne pas, le prix bas des indés étant notamment permis par le système de distribution numérique.
Pour les sorties en boîte il y a en gros deux cas de figure, soit les jeux sont normalement distribués (les jeux édités par Nicalis, Rising Star etc.) et relativement peu chers (25-35 euros en général, donc seulement 10-15 euros plus chers que le prix en démat' ce qui me semble juste) soit ils font partie d'offres limitées et correspondent à une demande de fans/collectionneurs qui ne concerne vraiment que ces derniers vu qu'il faut les commander spécialement.
Donc voilà, perso je ne trouve pas qu'il y ait de problème sur les tarifs, je suis beaucoup plus gêné par les jeux AAA qui ne répercutent pas les économies réalisées grâce à la distribution numérique sur leur prix de vente.
a dit le lundi 08 avril 2019 à 14:35

Je fais référence à TOUS les jeux vendus 30-40 €, pas spécifiquement aux "non-indés en boite". Il y a en effet aussi de la concurrence entre les indés et le passage en boite à tendance à niveler les différences de prix qui existent en démat'. Cela dit, je n'ai pas non plus parlé de prix injuste. Il est tout à fait normal qu'un jeu indé vendu seulement 10 € sur l'eShop coûte plus cher en boite à cause des coûts supplémentaires que cela entraîne. Mais du coup, il monte quand même en gamme. D'autant qu'à la base, le prix des jeux démat est calibré assez finement. Surtout ceux à moins de 20 €. Si tu dépenses 10, 15 ou 20 € de plus pour la version boite, c'est donc de l'argent que tu ne mets pas ailleurs. Sur certains titres cela vaut le coup, mais pour d'autres, on peut se poser la question. Et de manière globale, cela modifie le marché par rapport à une situation où les jeux indés ne seraient vendus qu'en démat. C'est l'exemple que j'ai donné dans mon précédent message.
a dit le lundi 08 avril 2019 à 15:46

Citation (Kayle Joriin @ lundi 08 avril 2019, 14:35)
Je fais référence à TOUS les jeux vendus 30-40 €, pas spécifiquement aux "non-indés en boite".

Tu veux aussi parler des jeux vendus plein pot à la base et dont le prix baisse après un temps donné ?
Dans ce cas les indés sont soumis au même phénomène, certes moins à cause de stocks plus limités, mais on trouve pas mal de promos sur des indés sortis à 30 euros qui se retrouvent sous les 20 euros. (à la relecture je crois que je suis H.S., mais j'avoue que je ne suis pas sûr de comprendre de quoi tu veux parler exactement, on se croirait presque dans une certaine pub M&M's leo.png )

Citation (Kayle Joriin @ lundi 08 avril 2019, 14:35)
Il y a en effet aussi de la concurrence entre les indés et le passage en boite à tendance à niveler les différences de prix qui existent en démat'. Cela dit, je n'ai pas non plus parlé de prix injuste. Il est tout à fait normal qu'un jeu indé vendu seulement 10 € sur l'eShop coûte plus cher en boite à cause des coûts supplémentaires que cela entraîne. Mais du coup, il monte quand même en gamme. D'autant qu'à la base, le prix des jeux démat est calibré assez finement. Surtout ceux à moins de 20 €.

De ce que j'ai vu du marché indé en boîte, le prix de vente de la version boîte tient compte du prix de vente en démat'.
Chez LRG par exemple il me semble qu'il y a un tarif à peu près fixe pour la "mise en boîte". La plupart des jeux qu'ils vendent sont à l'origine à 15-20 euros et ont un tarif sensiblement semblable, par contre dans le cas de Yooka Laylee il était vendu pas mal plus cher parce qu'il était plus cher de base.
Play Asia dernièrement vend des versions physique de jeux indés vendus ~10 euros de base pour ~22 euros, donc ça semble cohérent avec les autres acteurs.
Après c'est sûr que vu que la "mise en boîte" double facilement le prix par rapport au démat' (et que dire des tarifs de l'import, mais c'est une donnée qui existe sur tout le marché du jeu vidéo en physique), les écarts entre les jeux sont proportionnellement moins importants et les vendeurs on tendance à proposer des tarifs ronds, mais les écarts de prix existent toujours et il ne m'est jamais arrivé de voir des" tout petits jeux" vendus au même tarif que les "grands" parce que d'une part le prix de vente initial est généralement répercuté sur le prix de la version cartouche et que d'autre part la sélection des jeux est faite de manière à ce que ce soient des jeux "valables" qui se retrouvent vendus physiquement.
Concernant le cas précis de Old Man's Journey, j'avoue que je ne sais pas grand chose du jeu, mais il me semble que ce qu'on perd en durée de vie on le gagne peut être au niveau de la réalisation ?

Enfin concernant la finesse du calibrage des prix de vente sur les stores en démat', j'ai parfois quelques doutes. C'est globalement cohérent mais il m'est arrivé de me prendre des jeux dont les tarifs initiaux ne reflétaient pas spécialement la production value (je pense à The Missing : J.J.MacField etc. notamment sur lequel je me suis exprimé sur le topic des jeux du moment et qui à mon avis ne "vaut" pas bien plus qu'un jeu vendu dix euros moins cher).

Citation (Kayle Joriin @ lundi 08 avril 2019, 14:35)
Si tu dépenses 10, 15 ou 20 € de plus pour la version boite, c'est donc de l'argent que tu ne mets pas ailleurs. Sur certains titres cela vaut le coup, mais pour d'autres, on peut se poser la question. Et de manière globale, cela modifie le marché par rapport à une situation où les jeux indés ne seraient vendus qu'en démat. C'est l'exemple que j'ai donné dans mon précédent message.

Je ne suis pas sûr de la perméabilité de la clientèle entre le démat' et la version physique.
En tout cas celle qui achète les jeux disponibles en magasin n'aurait à mon avis pas acheté les mêmes jeux sur e-shop (à moins de l'avoir déjà fait, et d'avoir tellement aimé le jeu qu'ils veulent posséder une version physique, ça arrive aussi, c'est tout aussi anecdotique à mon avis), je pense qu'au contraire la présence des indés en magasin les ouvre à un public plus large et ne suivant pas forcément assez l'actualité pour être au courant de l'existence et de la disponibilité de ces jeux.
Alors oui, les forums sont plein de gens qui préfèrent attendre une version physique que se prendre un jeu en démat' à la sortie, mais comme d'habitude ça reste des échantillons plutôt minces et c'est aussi des gens qui sont assez informés pour pouvoir prendre une décision qui leur convient.
Enfin je ne pense pas vraiment que les versions physiques coûtent forcément des ventes à d'autres jeux indés du fait de leur tarif supérieur. C'est possible du fait de la tendance des gens à s'accumuler des backlogs virtuels ou physiques (j'en sais quelque chose damnerd.gif ), mais à mon avis ceux qui ont un budget restreint auront plutôt tendance à se optimiser leurs achats en choisissant les offres les moins coûteuses (crois le ou pas, j'ai renoncé à pas mal de versions physiques voyant le même jeu en promo en démat', pas sûr que le développeur soit gagnant cela étant dit).

Enfin bon, ce n'est que mon avis, mais perso je ne pense pas qu'il y ait de vrai inconvénient à la disponibilité d'un jeu indé en format physique.
a dit le mardi 09 avril 2019 à 01:01

Citation (R.Z. @ lundi 08 avril 2019, 15:46)
Citation (Kayle Joriin @ lundi 08 avril 2019, 14:35)
Je fais référence à TOUS les jeux vendus 30-40 €, pas spécifiquement aux "non-indés en boite".
Tu veux aussi parler des jeux vendus plein pot à la base et dont le prix baisse après un temps donné ?

Éventuellement. Même si je pensais davantage au prix de vente initial. Les baisses de prix et les promos, tous les jeux sont susceptibles d'en bénéficier. Donc pour moi, cela n'entre pas en ligne de compte.
Comme je l'ai dit, je fais référence à tous les jeux (aussi bien physiques que démat).

Citation (R.Z. @ lundi 08 avril 2019, 15:46)
les écarts entre les jeux sont proportionnellement moins importants et les vendeurs on tendance à proposer des tarifs ronds, mais les écarts de prix existent toujours et il ne m'est jamais arrivé de voir des" tout petits jeux" vendus au même tarif que les "grands" parce que d'une part le prix de vente initial est généralement répercuté sur le prix de la version cartouche et que d'autre part la sélection des jeux est faite de manière à ce que ce soient des jeux "valables" qui se retrouvent vendus physiquement.

Il n'empêche que le panel de prix est moins important en physique qu'en démat. On voit évidemment toujours des différences, mais elles sont moindres. Les tranches tarifaires étant plus proches, cela peut donc favoriser une certaine concurrence qu'on aurait moins vu sur eShop. A fortiori quand on cumule les achats.

Citation (R.Z. @ lundi 08 avril 2019, 15:46)
Concernant le cas précis de Old Man's Journey, j'avoue que je ne sais pas grand chose du jeu, mais il me semble que ce qu'on perd en durée de vie on le gagne peut être au niveau de la réalisation ?

On le gagne par rapport à quoi ?

Citation (R.Z. @ lundi 08 avril 2019, 15:46)
Enfin concernant la finesse du calibrage des prix de vente sur les stores en démat', j'ai parfois quelques doutes. C'est globalement cohérent mais il m'est arrivé de me prendre des jeux dont les tarifs initiaux ne reflétaient pas spécialement la production value (je pense à The Missing : J.J.MacField etc. notamment sur lequel je me suis exprimé sur le topic des jeux du moment et qui à mon avis ne "vaut" pas bien plus qu'un jeu vendu dix euros moins cher).

Le positionnement tarifaire reste un art délicat. Surtout dans un milieu aussi concurrentiel. Il peut donc y avoir des erreurs. Quand un jeu est mal positionné, la sanction se fait au niveau des ventes.

Citation (R.Z. @ lundi 08 avril 2019, 15:46)
Alors oui, les forums sont plein de gens qui préfèrent attendre une version physique que se prendre un jeu en démat' à la sortie, mais comme d'habitude ça reste des échantillons plutôt minces et c'est aussi des gens qui sont assez informés pour pouvoir prendre une décision qui leur convient.

C'est justement que ceux-là dont je parle. Je m'interroge sur ce qu'ils représentent et sur l'impact que peut avoir le changement de consommation permis par l’augmentation du nombre de sorties indés en boite. Il est évident que les versions physiques sont susceptibles de toucher un public différent des versions eShop, qu'il s'agisse de "démat-haters" ou d'acheteurs peu informés qui vont découvrir un jeu dans les rayons d'un magasin. Et là, elles sont tout à fait pertinentes. Mais il y a aussi le public commun susmentionné, et même à budget contraint, je ne suis pas certain qu'il privilégie forcément l'économie à l'attrait nostalgique de la boite. Sans compter les scalpers, qui vont acheter les éditions limitées pour mieux revendre derrière. Du coup, les versions physiques ne touchent peut-être pas forcément le "bon public".

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016