Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
0 commentaire(s)
switch
Nintendo : résumé du briefing des derniers résultats financiers (1er avril 2017 - 31 mars 2018)

 Par Psychic,
 le 27/04/2018 à 16H45

Comme à chaque bilan des résultats financiers de Nintendo, son président (Tatsumi Kimishima, qui sera remplacé par Shuntaro Furukawa comme nous l'évoquons ici) procède à un briefing qui permet de faire un point sur la situation de Nintendo ainsi que ses plans pour l'année fiscale en cours, qui se termine en mars 2019.

Tout d'abord, Kimishima a choisi de parler de Nintendo Labo, le projet ambitieux et original de la firme au plombier. Si d'après lui les premières impressions évoquaient un projet « très Nintendo », les consommateurs postent beaucoup de photos et vidéos de parents avec leurs enfants en train de monter les différentes pièces proposées, ce qui pouvait « sembler inimaginable dans le jeu vidéo ». Alors que Nintendo Labo n'est disponible officiellement qu'à partir d'aujourd'hui en Europe, il est déjà possible de s'en procurer depuis une semaine aux États-Unis ainsi qu'au Japon, Kimishima précise que les consommateurs sont différents que ceux qui sont habituellement présents sur le marché vidéoludique (ces consommateurs sont tout d'abord des enfants, niveau école élémentaire, ainsi que leurs papas). Ce qu'a souhaité faire Nintendo avec Labo, c'est un produit qui n'est pas restreint par les limites du jeu vidéo traditionnel et c'est aussi ce qui est prévu pour le futur du projet. L'actuel président de Nintendo avoue qu'il a la solide impression que la firme réussit très fortement en ce sens.

Concernant la Switch, Kimishima débute en expliquant que depuis la sortie de la console, Nintendo a sorti des titres « non-stop » pendant la première année de vie de la machine et que c'est toujours le cas aujourd'hui. Il ajoute que la tendance chez Big N est de sortir des jeux dans un spectre de genre le plus large possible, depuis les personnages les plus accessibles (comme la série Kirby) ou ceux comme Bayonetta.

Kirby Star Allies, justement, fait le meilleur démarrage de la série avec 1 260 000 d'unités écoulées (comme nous en parlons dans notre article dédié aux million-sellers) et Bayonetta 2 fait un bien meilleur départ que la version dédiée à la Wii U. Kimishima a ensuite fait une brève intervention concernant les ventes par téléchargement via l'eShop. Selon lui, la Nintendo Switch a battu tous les records (pour une console Nintendo) et ce, grâce notamment aux différents DLC proposés ainsi qu'aux versions téléchargeables de jeux disponibles aussi en boîte. De ce fait, Nintendo a décidé de parler désormais de « ventes numériques », afin de souligner l'énorme changement de ces versions dans le marché du jeu vidéo.





A propos de la console en elle-même, Nintendo affirme par le biais de son actuel président que la première année de commercialisation de la console a été un grand succès (17,79 millions de machines vendues) et qu'il est souhaité que la seconde année suive le même tracé. Pour se faire, Nintendo insistera sur deux points qui lui semble essentiels.

Tout d'abord il est nécessaire pour Nintendo de garder les joueurs concernés par la Switch et pour se faire, Big N va continuer de proposer des titres sur sa machines. C'est pourquoi a été annoncé Super Smash Bros. (titre provisoire) lors du dernier Nintendo Direct. D'après Tatsumi Kimishima : « beaucoup de monde demandait l'arrivée du titre sur Nintendo Switch, du coup l'annonce faite en mars a fait beaucoup de bruit ».

Mario Tennis Aces, disponible le 22 juin prochain, est un autre titre important pour Nintendo, car il permettra aux consommateurs de jouer dans différents styles de « partout, n'importe quand et avec n'importe qui ». Selon Big N il s'agit du titre parfait pour le partage de Joy-Con, notamment grâce à son « mode swing » qui permet d'utiliser la manette de manière intuitive, comme une réelle raquette de tennis. En outre, de nombreux événements sont prévus afin de promouvoir les compétitions en ligne, ce qui devrait permettre de prolonger l’intérêt des joueurs pour le titre. Mario Tennis Aces est attendu comme un titre qui jouera un rôle clé dans l'année fiscale en cours. Splatoon 2 est un très bon exemple puisqu'il est joué par de plus en plus de joueurs au Japon, alors qu'il est courant de voir la courbe diminuer au fur et à mesure. Si cette activité est principalement vue au Japon, la même tendance commence à se voir dans les autres marchés et est due notamment aux différentes mises à jours proposées.



Le deuxième point important pour la seconde années de vie de la Switch c'est d'augmenter le nombre de joueurs possédant la machine. D'après Nintendo, la majorité des joueurs qui n'ont pas acheté la console ne l'ont pas fait parce qu'ils connaissent mal les possibilités de la console. Pour Big N, c'est les joueurs de Switch qui font le buzz (et permettent aux non-acheteurs d'en apprendre plus sur la machine) et il faut donc entretenir ce buzz en proposant sans cesse de nouvelles expériences. Des jeux comme 1-2-Switch ou ARMS proposent des expériences qui sont « uniques à la Nintendo Switch » et leurs chiffres de ventes devraient servir Nintendo pour améliorer encore la base d'acheteurs. Il y a aussi des titres de développeurs jamais vus sur consoles Nintendo, comme The Elder Scrolls V : Skyrim (Bethesda Softworks), qui d'après Kimishima : « dès que ces éditeurs commercialisent leurs titres sur Nintendo Switch, leurs ventes augmentent » et ce, même pour des jeux déjà disponibles sur d'autres plateformes.  

Une multitude de développeurs originaires du monde entier ont travaillé pour la Switch cette première année (dont de nombreux développeurs de la scène indépendante). Ils ont permis à l'eShop de la console de proposer plus de 600 jeux à télécharger (à fin mars 2018), grâce entre autres à la mise à disposition rapide d'environnements de travail (devkits, kits de développement). Ces données permettent à la Nintendo Switch de proposer environ 10 fois le contenu présent sur Nintendo 3DS sur la même période post-lancement. De nombreux titres indés ont atteint les hauteurs du classement des titres les plus téléchargés, comme Rocket League, disponible depuis novembre dernier, ou encore Stardew Valley qui atteint le million d'unités écoulées depuis sa sortie en octobre en Europe et en Amérique (depuis le début d'année au Japon). Concernant Overcooked : Special Edition (commercialisé depuis cet été), il a déjà écoulé 500 000 unités partout dans le monde.




Concernant la Nintendo 3DS, on apprend que les ventes de consoles ont atteint 72 millions d'unités écoulées avec plus de 1 000 titres disponibles (physique + eShop).  La console devrait être encore alimentée jusqu'en 2019 et plus avec de nouveaux titres en préparation (comme Sushi Striker : The Way of Sushido, WarioWare Gold ou encore Luigi's Mansion).




Enfin, Tatsumi Kimishima a conclus son briefing en évoquant le marché du smartphone. Animal Crossing : Pocket Camp (disponible depuis octobre dernier) a beaucoup été joué depuis son lancement, principalement par des femmes adultes. Des mises à jours sont encore prévues afin d'améliorer le contenu présent en jeu et il est aussi prévu de continuer les événements hebdomadaires, afin d'apporter plus d'amusement aux joueurs, tout en rapportant de l'argent à Nintendo. Super Mario Run, malgré qu'il soit sorti il y a plus d'un an, continue d'accroître son nombre de téléchargements. Le titre maintient un nombre de 20 millions de joueurs actifs par mois. Si Kimishima assure vouloir continuer à proposer de nouvelles expériences sur ce marché afin d'augmenter la présence de Nintendo sur ce marché, il avoue aussi ne pas avoir atteint un point de profits satisfaisant, ce qui fait que l'objectif est d'étendre ce marché afin d'en faire un pilier des revenus du groupe. Il en a profité pour annoncer un nouveau jeu mobile : Dragalia Lost, dont nous avons donné tous les détails ici et rappelé que Mario Kart Tour devrait sortir durant cette année fiscale (entre avril 2018 et mars 2019). Pour finir, Kimishima a évoqué l'E3 prochain et les plans de Nintendo, dont nous parlons dans cet article.



Afficher / Masquer les commentaires

0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016