Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
Support Développeur Nombre de joueurs Sorties
 Switch  Creative Assembly  1 05/12/2019
05/12/2019
05/12/2019
Editeur Genre Divers
 SEGA  FPS     Site officiel
0 commentaire(s)
switch
Vidéo de comparaison Switch vs PS4, portage de qualité pour Alien : Isolation

 Par Draco,
 le 28/11/2019 à 13H44

Alors que le FPS Alien : Isolation est prévu pour le 5 décembre prochain sur Nintendo Switch et déjà disponible sur PlayStation 3, PS4, Xbox 360, Xbox One et PC depuis le mois d'octobre 2014, restait la question de la qualité du portage. La vidéo de comparaison entre la version PlayStation 4 et celle sur Nintendo Switch que vient de proposer GameXplain répond en partie à cette question, au moins sur le plan graphique puisque les séquences partagées démontrent que le jeu d'horreur développé par The Creative Assembly porté sur Switch par Feral Interactive (qui s'était également occupé de GRID Autosport sorti en septembre) est une réussite. Certains seraient tentés de dire « encore heureux pour un jeu vieux de près de 5 ans » et ils n'auraient peut-être pas tort.


Édité par 
SEGA et mis à la vente pour 34,99 €, le titre plutôt très bien reçu par la critique propose d'incarner, quinze ans après les événements du long métrage Alien de Ridley Scott, la fille d’Ellen Ripley, Amanda, qui enquête sur la disparition de sa mère. Bloqués dans la station spatiale perdue de Sébastopol avec quelques autres survivants désespérés, les joueurs doivent rester au maximum hors de la vue de cet Alien terrifiant, imprévisible et omniprésentSur Switch, Alien : Isolation proposera un mode de visée gyroscopique et des vibrations HD ainsi que sept contenus additionnels dont « Last Surviror », la dernière mission d'Ellen Ripley à bord de l'USCSS Nostromo. La particularité de cet épisode est de proposer un Alien qui poursuivra sans cesse le joueur à travers tous les niveaux en se basant uniquement sur le son et la vue. L'Alien ne pouvant être éliminéle joueur devra alors prendre la fuite et se cacher afin de semer le prédateur. Pour aider Amanda dans sa survie, elle pourra récupérer entre autres des objets pratiques comme la lampe torche ou encore des objets inflammables comme un lance-flamme ou des cokctails molotov afin de faire fuir le prédateur.


La station est un véritable labyrinthe
 rempli d’objets cachés et d’indices, à même d’aider Amanda à comprendre les raisons de son déclin soudain. Dans les conduits d’aération ou les cachettes de fortune offertes par l’environnement, nul ne se sent vraiment à l’abris dans ce cache-cache à la vie à la mort contre une bestiole féroce et implacable dont le comportement évolue de manière dynamique au fil de ses rencontres avec le joueur. Sans doute l'un des FPS de cette fin d'année sur Nintendo Switch.



Afficher / Masquer les commentaires

0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016