Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Destiny Connect : Tick-tock Travelers, est un jeu assez original, au design rappelant les bons vieux jeux à la Nights, accessible à tout type de public tout en étant adorable. Le gameplay propose des idées très intéressantes, principalement en ce qui concerne le personnage d’Isaac au fonctionnement assez unique en combat. Malheureusement, le côté rétro ne cache que partiellement une certaine paresse en termes de design et d’histoire, et il est très difficile de s’éclater pendant des heures quand le jeu consiste principalement à enchaîner les combats en ligne droite, avec aucune différence majeure que l’on se situe en l’an 1000 ou 3000 ans dans le futur. Le prix de 39,99 sur l’eShop est en revanche assez correct vis à vis de la durée de l’aventure.
Verdict !

Les +


  • Le style très mignon
  • Isaac au cours des combats
  • La customisation d’Isaac
  • Le côté très familial et accessible
  • Les belles musiques
  • Le plein de couleurs
  • Un jeu pas si simple en termes de challenge
barre

Les -


  • Le manque de variété dans le gameplay
  • Le manque de profondeur de l’histoire et des dialogues
  • Le « flou » visuel très curieux
  • Un ennui marqué sur le long terme
0 commentaire(s)
Destiny Connect : Tick-Tock Travelers
Par Skyward, le lundi 30 mars 2020

Avis aux nostalgiques du bug de l’an 2000 et de la Super Famicom, Destiny Connect : Tick-Tock Travelers pourrait bien être le jeu idéal pour vous. Ce bébé des développeurs Nippon Ichi Software a su trouver son chemin (bien qu’uniquement en anglais) vers les Switch européennes en octobre 2019. Jeu tout mignon à l’univers singulier, il semble fait pour toucher en plein cœur les fans des années 90. Cette aventure au style très assumé a-t-elle le potentiel pour séduire un large public au-delà de sa niche cible, ou bien donne-t-elle plutôt l’impression d’un travail bâclé qui n’a aucune raison d’exister en 2020 ?

Back to the futon

Sherry, l’héroïne principale au caractère bien trempé a hâte de fêter le nouvel an en famille. Après une énième absence de son père obsédé par le travail, elle doit se résoudre à ne passer à l’an 2000 qu’en présence de sa maman. Tandis que l’horloge de la grand-place s’apprête à sonner le dernier coup de minuit, le temps se fige et la panique s’installe parmi les quelques personnes non paralysées, car le monde se trouve envahi d’électroménager ayant soudainement pris vie.

Sherry trouve alors chez elle un robot sympathique et amnésique nommé Isaac qui déclare avoir pour mission de la protéger tandis qu’elle essaie de comprendre ce qui a causé ce curieux bug de l’an 2000. Elle n’est pas seule dans cette aventure et se constitue une bande de joyeux drilles survivants que les joueurs pourront incarner tour à tour. Le concept même du jeu est basé autour du voyage temporel, les héros voyageant dans un passé plus ou moins proche, ainsi que dans un futur post apocalyptique. L’histoire est très manichéenne avec des méchants très vilains et des gentils au grand cœur, il ne faudra pas chercher de trop grande profondeur ou des dialogues shakespeariens. On se bat principalement contre des lave-vaisselles et des téléviseurs, il ne faut donc pas s’attendre à des conversations édifiantes. C’est un jeu à l’ambiance très familiale et sans prise de tête, manquant malheureusement parfois d’un peu de piquant.

Flou artistique

Destiny Connect : Tick-Tock Travelers, bien qu’étant conçu par une équipe japonaise a un style tout à fait occidental et rappelle dans son design certains dessins animés des années 2000, du genre de Code Lyoko. Les héros sont des enfants, les formes sont arrondies, les couleurs chatoyantes, et ce jeu est donc clairement accessible à tous sans exception (quoique le gameplay pourrait donner du fil à retordre aux plus petits). Les musiques sont particulièrement sympathiques et contribuent à mettre en place une ambiance Disney/Kingdom Hearts assez marquée.

Visuellement, le résultat est un peu curieux, avec une grosse différence de graphismes entre les cinématiques, les dialogues et les phases d’action. Étrangement, là où les cinématiques sont nettes et belles, les dialogues et les environnements en cours de partie sont nappés d’une espèce de brouillard. Le design des personnages et la 3D utilisée sont des hommages au style de la Super Famicom, mais pour ceux qui ne le savent pas en achetant le jeu, c’est perturbant, et le tout donne l’impression que le jeu est un remake d’un RPG inconnu du début des années 2000.

Une aventure cousue de fil blanc

D’un point de vue gameplay, Destiny Connect : Tick-Tock Travelers offre des concepts intéressants, mais peu de variété et de renouvellement au fur et à mesure que l’histoire se déroule. C’est un jeu extrêmement linéaire où très peu de liberté est laissée au joueur, qui est lourdement forcé à suivre la trame principale (et même si on voulait se rebeller il n’y a pas grand-chose d’intéressant à faire dans la magnifique ville de Clocknee).

Lorsque le héros touche un ennemi le combat démarre immédiatement. Si l’ennemi le touche dans le dos, une pénalité qui se traduit par un retard en termes de tours s’ensuit. Au contraire, réussir à toucher un ennemi par derrière donne droit à une priorité. C’est par ailleurs un RPG au tour par tour assez classique. Pour la plupart des personnages, les actions disponibles en cours de combat sont très ordinaires : se défendre, attaquer physiquement, utiliser un objet, une attaque spéciale (nécessitant de la stamina) ou fuir.

Les ennemis et les héros possèdent des forces et des faiblesses de type qui leurs sont spécifiques (seulement trois types spéciaux dans le jeu : l’électricité, le feu et la glace), il est donc nécessaire de choisir judicieusement ses combattants en fonction des ennemis affrontés. Il n’est pas possible d’avoir plus de trois membres de l’équipe qui se battent à la fois, et le joueur peut modifier les combattants à volonté en dehors des combats, à l’exception d’Isaac qui est un combattant obligatoire. Isaac est un personnage très particulier dans les combats. D’une part, c’est le seul qui ne doit surtout pas mourir et dont le décès entraîne un game over, et d’autre part, il possède plusieurs formes entre lesquelles il est possible de jongler autant que l’on veut en cours de combat. Chaque forme possède ses caractéristiques propres, ses forces et faiblesses et ses attaques uniques. La forme pompier privilégiant le soin est sensible aux attaques électriques par exemple, tandis que la forme boxeur a l’esquive pour spécialité.

En dehors des combats, il est possible de renforcer les héros en les équipant de vêtements ou en leur faisant boire des gouttelettes de savoir qui augmentent la puissance de leurs attaques spéciales. Bien entendu, les héros prennent des niveaux et donc de la puissance en gagnant des combats, ce qui leur permet également de débloquer des attaques. Isaac, lui, peut être amélioré en se faisant greffer des rouages spécifiques.

Malheureusement, le gameplay se résume à avancer en ligne droite, battre tout ce qui se trouve sur le chemin des héros, améliorer ses personnages et affronter des boss de temps à autres. Le sentiment d’amusement et de découverte du début laisse vite sa place à l’ennui et il est difficile de mener l’aventure à terme sans bailler, d’autant plus que l’histoire est très enfantine.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Switch
Editeur
  • NIS America
Développeur
  • Nippon Ichi Software
Genre
  • RPG
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   vendredi 25 octobre 2019
   mardi 22 octobre 2019
   jeudi 14 mars 2019

Site officiel
https://www.nintendo.fr/Jeux/Nintendo-Switch/Destiny-Connect-Tick-Tock-Travelers-1649997.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016