Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Avec sa réalisation exceptionnelle, son ambiance singulière et ses énigmes chiadées, Candle : The Power of the Flame est une aubaine pour les fans de jeux d’aventure et ceux qui cherchent une expérience dépaysante, à condition d’accepter de tourner en rond occasionnellement, le temps d’être frappé d’un éclair de lucidité. Auquel cas il serait dommage de passer à côté.
Verdict !

Les +


  • Visuellement somptueux
  • L’ambiance musicale
  • Des énigmes bien trouvées...
barre

Les -


  • … et parfois bien retorses
  • La police trop petite en mode portable
1 commentaire(s)
Candle : The Power of the Flame
Par Winslow, le samedi 11 juillet 2020

Premier projet financé via Kickstarter du studio espagnol Teku Studios, Candle : The Power of the Flame s’invite sur le créneau du jeu d’aventure sur Switch. Avec son concept original et sa réalisation de haute volée, les fans du genre ont une bonne raison d’être tout feu tout flamme.

Run & click

Teku se réveille et découvre son village en proie aux flammes, les habitants tués ou faits prisonniers par la tribu des Wakcha. Le voilà donc parti dans une quête afin de sauver Yaqa le shaman, ainsi que les autres villageois kidnappés. Si Teku est tout seul pour accomplir sa mission, il pourra compter sur sa main gauche qui fait office de bougie, le feu étant au centre du gameplay tout au long de l’aventure. Allumer des torches, activer des mécanismes, attirer des créatures, tout un tas de façons de progresser dans ce monde qui va vite se révéler hostile.

En parlant de progression, nous avons affaire à un jeu d’aventure « dynamique », en cela qu’il allie les divers éléments des point & click (ramassage d’objets et résolution d’énigmes), sauf que l’on contrôle ici directement le personnage au stick pour se déplacer, sauter, s’accrocher aux parois, etc. Un brin d’infiltration est même au programme, afin de traverser certaines zones au nez et à la barbe des ennemis. SI l’on n’est évidemment pas dans un Mario, la maniabilité reste suffisamment précise pour ne pas frustrer lors des séquences de plates-formes, qui restent de toute façon assez sommaires.

Cet aspect plates-formes mis de côté, le jeu rappelle par de nombreux aspects certains titres d’Amanita Design, comme Samorost ou Machinarium, notamment avec ses personnages ne s’exprimant que via des dessins. Les énigmes demanderont parfois d’aider certains de ces autochtones (le plus souvent en dégotant l’objet de leurs convoitises), voire de résoudre un casse-tête généralement bien fichu. Si des allers-retours seront bien entendu nécessaires pour mener à bien sa mission, les zones visitables dans chaque « niveau » du jeu restent suffisamment limitées pour éviter une trop grosse frustration, d’autant qu’une carte (somme toute rudimentaire) facilite le repérage.

Flammes, je vous aime

Les images parlent d’elles-mêmes, mais l’équipe de Teku Studios a abattu un travail colossal pour donner vie à l’univers de Candle. Les décors ont en effet été intégralement réalisés en aquarelle avant d’être numérisés et intégrés à Unity. Le résultat en vaut clairement la chandelle et impressionne par le niveau de détail de chaque zone explorée. Si l’on pourrait craindre de ne pas toujours pouvoir se repérer facilement devant cette abondance visuelle, une icône s’affiche lorsque l’on passe devant un élément avec lequel on peut interagir, réglant ainsi l’hypothétique problème.

La partie sonore n’est pas en reste, avec des musiques typées Amérique latine, en accord avec l’ambiance graphique du titre, qui devraient apaiser les joueurs bloqués depuis une heure sur la même énigme. S’il n’y a quasiment pas de dialogues durant le jeu, un narrateur relativement discret commentera parfois la progression de Teku lors des moments importants. Le doublage est par ailleurs excellent en anglais comme en espagnol, mais les sous-titres (disponibles en français) ne sont en revanche pas toujours très bien calés avec la voix du narrateur et, plus gênant, particulièrement petits, ce qui pourra poser des problèmes en mode portable.

Si la durée de vie dépend évidemment de votre perspicacité, les aventures de Teku devraient vous occuper une bonne dizaine d’heures, sachant que les énigmes peuvent se révéler assez ardues. Libre à chacun d’y voir une qualité ou un défaut, mais nombreux sont ceux qui risquent de s’arracher les cheveux avant de trouver la solution à certains puzzles – ou moins glorieusement, jeter un œil à la soluce. À ce niveau, un système d’indices aurait pu s’avérer utile, mais il faut tout de même admettre que les énigmes restent dans leur grande majorité logiques et peuvent être résolues sans tricher pour peu que l’on prête suffisamment attention à l’environnement.

Afficher / Masquer les commentaires
1 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le dimanche 12 juillet 2020 à 03:01

Pour être honnête, ma patience trouvant généralement assez vite ses limites (mais il ne faut pas exagérer) j'ai regardé à de nombreuses plusieurs reprises la soluce, mais regretté quasiment à chaque fois, une fois rendu compte que la solution était logique et juste sous mes yeux. Donc si le jeu peut sembler difficile de prime abord, on évite quand même les énigmes capillotractées que l'on trouve parfois dans les point & click.

Ne commettez pas la même erreur !

Support
  • Switch
Editeur
  • Merge Games Ltd.
Développeur
  • Teku Studios
Genre
  • Action - Aventure
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   jeudi 26 juillet 2018
   jeudi 26 juillet 2018
   jeudi 18 juillet 2019

Site officiel
http://www.nintendo.fr/Jeux/Jeux-a-telecharger-sur-Nintendo-Switch/Candle-The-Power-of-the-Flame-1399016.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016