Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
0 commentaire(s)
E3 2012, notre analyse complète !
Par Draco le 10 juin 2012

Cette année encore Nintendo-Difference a sorti les grands moyens, envoyant deux de nos journalistes sur place à Los Angeles. Il y aura donc eu, outre le flot de news incessant, de belles exclusivités telles que des interviews, Hands-on et podcasts. Ce dispositif gigantesque n'aurait pas pu se faire sans la mobilisation d'une équipe de près de 10 personnes tentant de vous retransmettre les directs de chaque conférence (exceptée celle de Sony, à cause de soucis de planning) dont celle de Nintendo, entièrement commentée en français. Certains gardent surement de "bons souvenirs" du Showcase 3DS qui fut retransmis en direct sur notre site dans la nuit de mercredi vers 3h00 du matin, avec fil de texte live traduit en français... un live bien grisant marqué par l'absence totale d'annonces alors que nous étions tous persuadés du contraire. Mais ce dossier est aussi l'occasion, pour nous, de vous décrypter ce salon (dernier paragraphe). Retour sur une semaine folle qui commença par un Nintendo Direct improvisé le dimanche 3 juin...



Dimanche 04 juin - Nintendo Direct, Iwata et la Wii U

Dimanche 4 juin Nintendo retransmettait, en direct quelques heures avant le salon de l'E3 et de leur grande conférence annuelle, une émission « Nintendo Direct » entièrement dédiée à la Wii U. Un système d'émission auquel il faudra désormais s'habituer. Le Nintendo Direct de dimanche achevé, il était désormais clair que Nintendo allait proposer du lourd. Notamment avec une Wii U qui intégrerait un système de réseau social complexe et performant nommé Miiverse.

Le Miiverse sera, d'ailleurs, le cœur de la Wii U, un système qui semble bien rôdé ou l'entraide peut se faire sur un « réseau » social, accessible depuis la Wii U et 3DS ou n'importe quel appareil connecté à internet. On y apprend que le Miiverse sera aussi accessible à tout moment, en tâche de fond, en appuyant sur le bouton Home de la manette. Mais surtout, et là est peut-être tout le génie de Nintendo, le Miiverse sera aussi accessible en plein jeu : par exemple, sur la carte des niveaux de New Super Mario Bros. U présenté dans la vidéo du Nintendo Direct, des messages de joueurs apparaissaient près de certains niveaux pour « alerter » le joueur sur les dangers à venir. Pas bête, et l'on imagine la généralisation de tels petits messages sur l'ensemble des jeux Wii U, de quoi tuer les divers sites de soluces, diront même les plus enthousiastes. Les développeurs d'Ubisoft nous confieront, plus tard, en exclusivité sur le salon, que Zombi U utiliserait de façon intéressante le Miiverse.

#row_end

Le Miiverse en action

Nintendo avait donc clarifié les choses : en ce dimanche 4 juin, sa console conserverait bien son nom, et adopterait un système de réseau social complet. Nintendo pouvait donc entamer sereinement son salon et éviter la déconvenue de l'an dernier ou la plupart des médias publics avaient pris la Wii U pour un accessoire de la Wii... Une grande histoire qui avait d'ailleurs immédiatement été sanctionnée... en bourse !

La guerre est lancée ... ouais enfin presque !

Le Lundi, la première des conférences commençait avec Microsoft, une conférence qui commença fort avec l'annonce officielle d'Halo 4 et du prochain Gears of War... on peut dire que la conférence de Microsoft s'arrêtera presque là pour les gamers, car l'heure suivante Microsoft va principalement orienter ses efforts en présentant de nouvelles fonctionnalités pour le menu de sa console, devenant totalement interactive grâce a Kinect. Une partie de la conférence s'oriente alors sur les accords télévisuels de Microsoft avec les chaines sportives qui, moyennant un abonnement, retransmettront en direct sur le Xbox Live les matchs les plus importants.

Rien de vraiment révolutionnaire, Microsoft n'avait en fait pas grand-chose à montrer à cet E3 et l'on espéra alors mieux dans la conférence Sony... Une conférence qui débuta à 3h00 du matin (heure française), dans la nuit de lundi, et qui s'avéra un poil meilleure en termes de titres, présentant des exclusivités, certes (notamment un énième God of War), mais aussi pas mal de jeux multiplatesformes. On s'interrogera sur l'intérêt de présenter sur sa conférence des jeux multi PS3 à l'heure où tout monde attendait Sony sur sa PS Vita. Peu de choses auront finalement été dévoilées sur cette dernière, si bien que tous les spécialistes du milieu se sont alors empressés de le signifier à Sony.#row_end Le lendemain, la société reconnaitra avoir trop négligé la présentation de jeux sur PS Vita. Une stratégie incompréhensible à l'heure où la PS Vita fait un véritable four mondial face à la 3DS. À l'époque, la 3DS, pas plus reluisante, avait su se relever en baissant son prix et en sortant dans la foulée de gros blockbusters. Ça semble bien mal engagé pour Sony qui ne prévoit qu'un maigre pack pour la rentrée.

Nous ne parlerons pas de la conférence Ubisoft qui se situa chronologiquement juste avant celle de Sony, et qui restera, sans doute, LA meilleure conférence de cet E3 avec beaucoup d'annonces de jeux, et pas des moindres. L'événement, pour nous, aura été l'annonce de ZombiU, l'exclusivité Ubisoft de la Wii U, un survival-horror destiné aux gamers dont un Hands-on complet et une interview exclusive sont consultables sur le site.


Mardi, La conférence Nintendo, l'heure de gloire ?

Dispositif spécial sur Nintendo-Difference où nous avions prévu de vous retransmettre la conférence en direct live commentée en français. Une conférence au final qui ne mettra personne d'accord. Beaucoup d'entre vous se sont révélés très déçus du manque d'annonce de la part de Nintendo, notamment sur Wii U. Il faut dire que la conférence nous a pourtant offert quelques bons crus vidéoludiques avec la présentation exclusive de plusieurs titres tels que Pikmin 3, Project P-100, Rayman Legends, ZombiU, Nintendo Land, Scribblenauts Unlimited, New Super Mario U ou encore LEGO City Undercover et autre Wii Fit U. Très sincèrement, la panoplie était loin d'être dégueu, à celle-ci il fallait rajouter quelques annonces surprises comme l'arrivée de Mass Effect 3 sur la console avec tous ses DLC et une utilisation poussée du GamePad.

Si nous devions juger la conférence d'un point de vue strictement professionnel, nous ne pourrions pas dire que la conférence Nintendo fut un semi-échec, au contraire. Mais d'un point de vue plus fanatique et en prenant en compte que sur ce site pullulent des nerds et des geeks, staff inclus, on est quand même restés sur notre faim. La faute au manque de surprise, car comme des enfants il nous en fallait. #row_end
Une déception due en partie au fait que la plupart des jeux avaient déjà été annoncés des mois avant, il n'y avait donc aucun effet de surprise. On espérait tous LA surprise, LA claque d'une licence Nintendo encore non dévoilée et aux graphismes fracassants... Il n'en sera rien. Nintendo a logiquement souhaité privilégier la présentation du concept même de sa console : son GamePad. Et pour attirer l'attention sur cette manette dotée d'un écran tactile, d'une caméra, d'un système de vibration, de deux sticks analogiques et d'une interaction poussée avec les tablettes, téléviseurs et autres objets électroniques, il fallait concentrer le regard des gens sur elle. Présenter des jeux au potentiel graphique impressionnant aurait été hors sujet pour Nintendo, qui comptait bien profiter de cet E3 pour expliquer les interactions possibles de sa nouvelle console comme ils le firent d'ailleurs jadis avec la Wii et de ce point de vue là, ce fut réussi.


ZombiU (Exclusivité - Ubisoft)

Notre analyse sur ce salon !

De manière générale ce salon de l'E3 2012 fut d'un bon cru, mais une question revient, indécrottable, pourquoi ce sentiment de déception ? Outre ce que nous expliquons un peu plus haut, il y aussi une analyse importante à faire, une réflexion toute simple qui explique à elle seule ce sentiment. Pour la comprendre, il faut déjà analyser le marché et se rendre compte que le salon de l'E3 est avant tout le moment et pratiquement LE SEUL moment où les constructeurs peuvent avoir l'attention des médias généralistes et donc du grand public. Car le grand public (les fameux casual gamers), pèse de plus en plus lourd dans l'industrie et le succès d'une console dépend désormais grandement de leurs choix, la Wii ou la Playstation 2 avant elle en savent quelque chose.
C'est ce qui explique notamment le fait que Nintendo (mais pas que) organise des présentations poussées, souvent ostentatoires sur leur « nouvelle façon de jouer » afin de s'assurer que le message est bien passé, que la Wii U offre une façon fun de jouer, tout comme la Wii en son temps.

Le seul objectif de Nintendo pour cet E3 était là, nul besoin de présenter trop de grosses licences d'un coup ou de parler de la puissance graphique de sa console, non ici le but était autre et d'une logique commerciale implacable. Objectif final : faire parler de sa console, en bien si possible, dans les journaux généralistes et quotidiens mondiaux qui, d'ordre général, ne parlent presque jamais d'actualité du jeu vidéo. En terme de communication, pour s'assurer qu'un message passe bien, il faut souvent veiller à n'en passer qu'un. Et de ce point de vue là, le pari a été complètement réussi, le tout bonifié par l'aspect réseau social dont sont friands tant les gamers que le grand public.


#row_end
Et les gamers justement ? Inutile de vous faire un dessin, Microsoft, Sony ou encore Nintendo sont les premiers conscients qu'un gamer est déjà renseigné AVANT le salon de l'E3, qu'il se renseignera de façon intensive PENDANT et qu'il se maintiendra informé APRÈS. Et pour ce public-là, inutile d'attendre le salon de l'E3 pour capter son attention, il suffira de distiller tout au long de l'année des annonces de jeux vidéo pour le rallier à sa cause. Nintendo l'a bien compris, c'est de là que sont nés les Nintendo Direct. Et ceux-ci continueront, avec sans nul doute à la fin de l'été quelques nouveaux Nintendo Direct qui annonceront de nouveaux jeux Wii U et 3DS (et possiblement la date de sortie). Et si nous avons parlé dans ce résumé à 95% de Wii U c'est bien parce que Nintendo a fait pratiquement l'impasse sur sa console portable lors de ce salon. La 3DS ayant déjà décollé auprès du grand public, l'objectif était donc de concentrer la force de frappe et la communication sur la Wii U... il ne reste désormais plus qu'à attendre pour constater comment le marché réagira face à la sortie de cette nouvelle console. Personne ne pourra en prédire le succès ou l'échec. Qui aurait, à l'époque, parié un copec sur le retour en force de Nintendo dans les consoles de salon après le bide d'une GameCube à peine écoulée à 23 millions d'unités ? Quel fou aurait pu remettre en cause la suprématie de Sony et ses quelque 120 millions de Playstation 2 ? Cela nous rappelle une citation de l'époque, formulée par Don Tomas, l'ancien directeur Marketing d'Atari dans les années 90, et qui résume parfaitement notre conclusion. Merci à tous d'avoir suivi l'E3 2012 sur Nintendo-Difference, et l'actu continue.

« Personne, pas même moi, ne pensait que la Game Boy allait décoller à ce point. La Game Boy est la preuve la plus flagrante que dans cette industrie, on ne peut être sûr de rien. De fait, chaque fois que quelqu’un me montre un projet sur lequel je suis dubitatif, je me rappelle que la Game Boy, aussi, m’avait fait douter. » (Don Thomas, ancien directeur marketing chez Atari Corporation)
Chapitre suivant
Chapitre précédent
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

 
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016