Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
0 commentaire(s)
Le top 5 des meilleurs jeux 2011
Par Le Staff le Jeudi 22 décembre

Nintendo-Difference s'est réuni afin de livrer, au cas par cas, le top 5 des meilleurs jeux de l'année 2011 tout supports confondus. Ce dossier a pour but de vous guider dans vos achats et/ou de satisfaire la curiosité de ceux qui se veulent savoir quels jeux nous ont fait vibrer en 2011. Vous verrez que certains jeux reviennent souvent, preuve qu'il s'agit sans doute d'une valeur sure. N'hésitez pas à nous faire part, ici, de votre top 5 des jeux sortis en 2011.



LE TOP DE DRACO

Mario Kart 7 (3DS)

Sans doute l'un des meilleurs Mario Kart de l'histoire de la série ! Beau , fluide, long, en 3D Stéréoscopique et intégrant un mode online, que demander plus à un Mario Kart ? Véritablement excellent, le jeu est sans doute LA valeur sûre de la 3DS. Vous y retrouverez quelques circuits marquants des précédents opus de la série et évidemment toute une tripotée de nouveaux circuits délirants ! Très complet, les circuits peuvent parfois se dérouler dans le ciel ou sous la mer, et des tas de raccourcis et passages secrets sont à découvrir ! Il fait parti, selon moi, des 5 meilleurs jeux de l'année 2011 !


Crysis 2 (PC)

Si Crysis 1er du nom avait mis une claque graphique monumentale à son époque, le second épisode n'est pas en reste ! C'est tout simplement le plus beau FPS de l'histoire et que dire de son optimisation fantastique (pour les joueurs PC) qui ne demandera pas forcément une bête de guerre pour y jouer. Doté d'une bonne durée de vie et d'une histoire vraiment bien ficelée, c'est le jeu à posséder pour tout amateur de FPS.


The Legend of Zelda : Skyward Sword (Wii)

Il est sans nul doute le meilleur jeu d'aventure de l'année 2011 et l'un des meilleurs jeux d'aventure de l'histoire du jeu vidéo. C'est l'un des derniers très gros jeux de la Wii et quel jeu ! Doté d'une aventure longue et ambitieuse, c'est le cadeau à s'offrir ou à offrir à tout possesseur de Wii ! #row_endLes petits comme les grands apprécieront les nouvelles aventures de Link et de la princesse Zelda. Je ne pouvais pas ne pas le classer dans mon top 5 des meilleurs jeux de l'année 2011 !


The Witcher 2 : Assassins of Kings (PC)

Suite de l'excellentissime The Witcher, le second épisode n'a pas dérogé à la règle et marque-là une série tout à fait inoubliable ! Un grand RPG que j'ai pu achever sur PC. Doté d'une histoire géniale et de personnages charismatiques, c'est le RPG à posséder pour cette fin d'année. Ceux qui n'ont pas pu tester le premier opus peuvent le faire désormais à moindre frais (trouvable pour seulement 13€ en neuf) et c'est ce que je vous conseille ! A acheter absolument !


Super Mario 3D Land (3DS)

Le plus célèbre des jeux de plates-formes est enfin de retour en exclusivité sur 3DS, et c'est comme d'habitude une réussite absolue ! On l'a certes jugé un peu trop facile, notamment à cause des 8 premiers mondes, mais les 9 derniers (en comptant le monde bonus) sont une toute autre histoire. Ce Mario est donc un grand cru. Et s'il ne révolutionne pas le jeu de plates-formes, la recette inchangée permet au moins d'être certain de l'apprécier. Sans doute le meilleur jeu de plates-formes de l'année 2011 et l'un des meilleurs du genre, tout simplement !

Pas encore eu le temps d'y jouer, mais ça me démange

Batman : Arkham City (PC - J'ai à peine commencé mais des 4/5h que j'y ai passé je peux dire qu'il s'agit, sans doute, du meilleur jeu de tout les temps dans sa catégorie), Rayman Origins (Wii), Kirby Adventure (Wii), Machinarium (PC).

LE TOP DE KAYLE JORIIN


The Elder Scrolls V : Skyrim (PC)

Même si je ne l'attendais pas plus que ça et que je suis encore loin d'en avoir vu le bout, Skyrim est surement l'un des jeux qui m'a le plus impressionné en 2011. fidèle à la grande tradition des Elder Scrolls, ce nouvel épisode offre un monde immense et magnifique dans lequel l'aventure et l'exploration tiennent une place prépondérante. Comme souvent, cela se fait au détriment de la narration et le jeu souffre de divers bugs plus ou moins rédhibitoires. Toutefois, dans le domaine du jeu de rôle « ouvert », Skyrim est une valeur sûre qui bouffera votre vie sociale comme peu de titres savent le faire.


The Witcher 2 : Assassins of King (PC)

Si Skyrim est le Yin du jeu de rôle sur PC, The Witcher 2 en est incontestablement le Yang. Sombres, violentes et matures, les nouvelles aventures de Geralt de Riv s'opposent en effet en tous points au titre de Besthesda, mais s'avèrent au moins aussi jouissives. Plus linéaire, mais disposant d'une meilleure mise en scène, The Witcher nous dépeint un univers de Dark Fantasy puissant et nous propose une galerie de personnages méchamment charismatiques. Ce cocktail de sang, de sueur et de stupre n'est peut-être pas à mettre entre toutes les mains, mais les joueurs adultes y trouveront certainement leur compte. Moi en tout cas j'ai adoré.


Xenoblade Chronicles (Wii)

Sorti l'année dernière au Japon, Xenoblade n'est arrivé dans nos vertes contrées qu'à la rentrée 2011, mais il l'a fait avec classe. Ce fut l'occasion pour moi de confirmer Wiimote en main toutes les éloges qu'avaient reçu le nouveau bébé de Tetsuya Takahashi et au final, je dois avouer qu'il s'agit tout simplement du meilleur RPG japonais auquel j'ai pu jouer ces dix dernières années. Un mélange parfait entre exploration, baston et narration qui m'a tout simplement mis sur le cul. Un titre immense et d'une générosité folle, dont les quelques défauts sont donc facilement excusables. Si je ne devais retenir qu'un jeu cette année, quelque soit le support, ce serait surement celui-ci.


Mario Kart 7 (3DS)

Tous les possesseurs de 3DS l'attendaient et il n'a pas déçu. Mario Kart 7 est sans aucun doute le blockbuster de la petite dernière de Nintendo et lui permet de finir l'année sur les chapeaux de roues après un démarrage difficile.#row_endA mi-chemin entre la version Wii et la version DS, ce nouveau Mario Kart est jouissif au possible avec ses nouveaux items et ses raccourcis bien vicieux. Dommage cependant que le jeu manque de peps sous les 150cc et que les options de communications soient si ridicules en online. Quoiqu’il en soit MK7 constitue sans nul doute mon jeu de l'année sur 3DS et il restera très longtemps dans ma console.


The Legend of Zelda : Skyward Sword (Wii)

Pour cette cinquième place, je vous avoue que j'ai longtemps hésité entre le remake PSP de Tactics Ogre : Let Us Cling Together (l'un de mes Tactical RPG préférés) et le nouveau Zelda. Cependant, l'originalité l'a finalement emporté sur la nostalgie. Malgré les nombreuses critiques qui lui ont été adressé, Skyward Sword reste en effet pour moi l'une des plus belles surprises de l'année sur Wii, juste derrière Xenoblade Chronicles. Un peu réticent au début, j'ai finalement totalement adhéré au style graphique, ainsi qu'aux nombreuses petites nouveautés de gameplay. L'utilisation du Wii MotionPlus est tout à fait convaincante et le nouveau Link, plus agile, est très agréable à diriger. J'ai en outre beaucoup aimé les efforts de mise en scène et l'aspect RPG un peu plus développé. Clairement l'un des derniers grands jeux de la Wii qui augure de changements intéressants pour l'une des franchise mythique de Nintendo.


Ma déception de l'année : Dragon Age 2 (PC)

Si Dragon Age : Origins avait été l'un de mes jeux préférés en 2009, sa suite, sortie en mars 2011, m'a en revanche énormément déçu. Non pas qu'il s'agisse d'un mauvais jeu dans l'absolu, mais comparé à l'excellence du premier épisode qui réussissait à faire renaitre la flamme du mythique Baldur's Gate 2, les aventures de Hawke manquaient clairement d'envergure. Bourrin au possible, bien plus linéaire et proposant des personnages nettement moins charismatiques que ce bon vieux Oghren (peut-être le meilleur sidekick de l'histoire du RPG PC), Dragon Age 2 a déçu une grande partie des fans de la série et entaché la réputation quasi irréprochable de Bioware. Espérons que les prochains épisodes de Mass Effect et Dragon Age ne continueront pas dans cette voie...


Pas encore eu le temps d'y jouer, mais ça me démange

Batman : Arkham City (faudrait déjà que je finisse le premier), Assassin's Creed : Revelations (pour Noël), Dark Souls, Rayman Origins, Super Mario 3D Land et Deus Ex Human Revolution (pourtant je l'ai acheté en Day One).

LE TOP DE TAO


Xenoblade Chronicles (Wii)


Captivant, magique, et envoûtant, Xenoblade Chronicles est un chef d’œuvre. Une durée de vie incroyable, des tas de quêtes annexes, une musique à tomber, un scénario avec son lot de surprises, une réalisation au top, le RPG de Monolith Soft ne peut laisser indifférent. Les amateurs du genre seront conquis à coup sûr, même s’il est fort probable que le titre fasse déjà partie de leur ludothèque… Si vous n’avez pas encore goûté à ce must-have, il est évidemment encore temps !


Mario Kart 7 (3DS)

Trois lettres résument à elles-seules ce nouveau Mario Kart : F U N. C’est simple, que ce soit sur les nouveaux circuits, comme sur les anciens remasterisés, le plaisir est constamment présent. De plus, la nouvelle possibilité de customiser son kart offre des tas de combinaisons possibles pour trouver sa configuration favorite, et chacun devrait logiquement y trouver bonheur. Ajoutez à cela un mode online, ainsi que des persos et items inédits, et vous obtiendrez un des meilleurs jeux de cette année, toutes consoles confondues. Indispensable au pied du sapin des possesseurs de 3DS.


The Legend of Zelda : Skyward Sword (Wii)

Avec son univers poétique, Skyward Sword a le don d’emmener le joueur dans une aventure prenante, et rafraichissante. Les bases de la saga légendaire sont toujours là, mais sont à présent ponctuées de nouveautés agréables, et accompagnées d’un gameplay fort sympathique. #row_endLa musique est également responsable de cette envoutement, tout comme ce style graphique original qui aura fait couleur beaucoup d’encre. Avec ce Zelda, Nintendo donne à sa console l’un de ses meilleurs jeux, pour un adieu sans larme, avant l’arrivée d’une certaine Wii U… Chapeau !


Super Mario 3D Land (3DS)

Alors oui, le premier run de Super Mario 3D Land est clairement facile, et on enchaîne les niveaux à la vitesse d’un hérisson bleu (un comble !). Mais si l’on prend le temps de se pencher sur les 8 mondes débloqués, de terminer chaque niveau avec les deux frérots, de collecter toutes les pièces étoiles, d’obtenir tous les drapeaux dorés, et enfin, de finir l’ultime level de ce titre, on ne peut absolument pas en nier sa qualité. Certes, le soft manque parfois d’originalité, mais une fois fini, le bilan est là : on a encore une fois passé de très bons moments en dirigeant le p’tit moustachu, et dans le fond, c’est ce qui compte, non ?


The Legend of Zelda : Ocarina of Time 3D (3DS)

Eh oui, encore un Zelda ! Mais comment ne pas le citer ? Comment oublier cette grandiose aventure ? Le remake 3DS d’Ocarina of Time est une réussite. Il a permis à certains de redécouvrir un de leurs titres préférés, et à d’autres de se plonger pour la première fois dans un univers hylien attachant, où le courage d’un héros peut lui faire vivre des quêtes incroyables. Et ces musiques… presque toutes aussi cultes les unes que les autres ! Il faut le dire, cet épisode est non seulement l’un des meilleurs titres de la série (le meilleur, pour toute une communauté), mais il a aussi marqué à jamais l’histoire du jeu vidéo. À également placer sous le sapin, et si possible dans un joli pack collector !

LE TOP DE MANMEDAZ


Mario Kart 7 (3DS)

Simplement le meilleur jeu mutlijoueur de l’année sur 3DS – pour ne pas dire simplement le meilleur. Bien sûr, on pourra pester contre le manque de changement et de prise de risque, mais la 3D, les nouveaux véhicules et la customisation des karts ajoutent du piment à la formule, alors que les nouveaux tracés sont rafraichissants et remplis de raccourcis, poussant toujours plus les joueurs à la prise de risque. Bien que perfectible, le mode online reste le plus abouti de la série, permettant enfin de rejoindre un ami en pleine partie sur 3DS.


The Legend of Zelda : Skyward Sword (Wii)

Ce nouveau chapitre de la légende de Link et Zelda aura – comme toujours – divisé son petit monde. Au final, il faut le dire : cet épisode est excellent. Bien sûr, on pourra pester contre quelques quêtes un peu rébarbatives, mais dans son ensemble, le jeu est magistral. Enfin, des musiques orchestrées ponctuent l’aventure (dont le sublime chant de la Déesse), et l’histoire est rafraichissante, voire parfois surprenante. Et que dire de sa fin magistrale, et de sa durée de vie plus que conséquente ? Bref vous l’aurez compris, c’est un jeu indispensable.


The Elder Scrolls V : Skyrim (PC)

Salué et récompensé de toutes parts cette année, et pour cause, Skyrim est une réussite en tout point. En s’appuyant sur les précédents épisodes mais en mettant à neuf le moteur graphique du jeu, Bethesda nous pond un jeu énormissime, à la fois dans la taille de son univers, le nombre de ses quêtes et sa profondeur.#row_endAvec une durée de vie de plusieurs centaines d’heures, le jeu comblera tout joueur en manque d’aventure ayant rêvé d’un jour se frotter à des dragons. Les habitués de la série, eux, apprécieront tout particulièrement les améliorations apportées à la gestion des quêtes, permettant de ne pas s’embrouiller même après une pause de quelques semaines.


Deus Ex : Human Revolution (PC)

Un peu plus de dix ans après le culte Deus Ex, Eidos revient aux sources de la série, avec brio. On retrouve avec plaisir les approches multiples des situations, ainsi qu’une histoire alambiquée mêlant les débats sur l’augmentation des capacités humaines par la technologie, le tout sur un fond de complot international. Bref, tout ce qu’il faut pour nous tenir en haleine. Eidos Montréal réalise ici un excellent hommage à leur modèle, construisant leur jeu sur sa base sans jamais la dénaturer – contrairement à Invisible War. Un must have de plus !


Kirby : Mass Attack (DS)

Grosse surprise sur DS, Kirby : Mass Attack est en quelque sorte le chant du cygne de la console, qui sera dorénavant de plus en plus délaissée par Nintendo – malgré l’étonnant crossover entre Pokémon et Nobunaga’s Ambition annoncé récemment dessus. Outre un jeu principal étonnant et inventif, mené du bout du stylet du début à la fin, de nombreux à-côtés pourront être débloqués – un jeu de flipper, un shoot’em up, etc. Bref, c’est un titre bourré de contenu, qui ravira tout le monde, que l’on soit débutant ou joueur aguerri. Et puis Kirby est tellement mignon !

LE TOP D'ARTEMUS


The Elder Scrolls V : Skyrim (PC)


Envoutant, magique, LE jeu de l'année à mes yeux. Une profondeur incroyable mêlée à une durée de vie phénoménale, Skyrim est la digne suite de son prédécesseur. Si le fan peut pester sur certains changements, notamment au niveau de la progression de son avatar, il serait de mauvais ton de dénigrer ce qui est en train de devenir une référence du RPG à l'occidentale. Priez mes frères, pour que votre PS3 ne tombe pas en rade contre la mauvaise programmation de Bethesda sur la machine de Sony...


Mario Kart 7 (3DS)

Du fun à l'état pur, la version 3DS est tout simplement exceptionnelle. Le jeu en ligne est fluide et les circuits si bien conçus qu'il est difficile de décrocher de sa console, même quand votre femme vous gueule dessus pour une raison aussi futile que faire la vaisselle.

#row_end
Super Mario 3D Land (3DS)

Mamma mia !!! Que ceux qui disent que ce Mario Land est un épisode mineur dans la série soient coulés dans une colonne de béton. Nintendo a parfaitement compris qu'un Mario sur portable doit proposer des niveaux courts, sans rogner sur la durée de vie.


The Legend of Zelda : Ocarina Of Time 3D (3DS)

Qui n'a jamais rêvé de jouer à OOT dans le métro ou dans son plumard ? Nintendo réalise un désir vieux de plus d'une décennie, tout en mettant au gout du jour les graphismes.


Solatorobo : Red the Hunter (DS)

Un clébard qui emprunte un aéronef pour naviguer d'îles flottantes en îles flottantes ? Pourquoi pas, surtout quand le jeu est jouable et l'immersif. Solatorobo dispose d'une bonne durée de vie pour ceux qui veulent découvrir tous les secrets du jeu et saura réconcilier les chiens et les chats...

LE TOP DE BLAYROW

Xenoblade Chronicles (Wii)

Attention, GOTY spotted ! Dur à croire qu'il faille attendre 2011 pour qu'enfin sorte un RPG digne de ce nom, et sur Wii qui plus est. De Final Fantasy XII, Xenoblade reprend l'idée de liberté totale et de missions à réaliser selon son bon vouloir. Mais il y ajoute un scénario et un univers incroyables : savoir que l'on se balade à chaque instant sur le corps d'un géant ferait presque passer les colosses de Shadow of the Colossus pour des lilliputiens. Même sur Wii, avec ses textures pas toujours top et son aliasing, le jeu parvient à émerveiller à plusieurs reprises du fait de la beauté de ses décors et des graphismes de manière générale. Ajoutez à ça une durée de vie colossale, un système de combat au poil et une bande son qui sort du lot. Bref, pour moi, nous avons là tous les ingrédients nécessaires au jeu de l'année.


FIFA 12 (Xbox 360)

Engranger les saisons et les titres, distiller passes décisives et buts de raccroc avec son pro virtuel, me faire taillader sur le Xbox Live, c'est ma grande passion. Alors que j'ai souvent ouatemille jeux à finir voire à commencer sur tous les supports, je préfère bien souvent me lancer une partie de FIFA 12, dernier épisode d'une série qui se bonifie considérablement avec le temps. Ce coup-ci, les développeurs y sont allés très fort puisque qu’un système de sliders permet de customiser la difficulté et le gameplay du jeu au poil près, ceux-ci étant déjà très bien calibrés à la base. Bref, je ne suis pas près d'arrêter...


Deus Ex : Human Revolution (PC)

Il y avait bien longtemps que je n'avais plus ressenti le plaisir de l'infiltration, la vraie. Le plaisir aussi d'un assassinat dans les règles de l'art, silencieux et rapide, sans laisser de trace. Ou le plaisir, plus simple celui-là, de coller un pain à un passant en pleine rue et partir sans s'excuser. Là où le jeu d'Ubisoft Montréal m'a impressionné, c'est aussi dans la variété des moyens de progresser, entre le hacking, l'infiltration, l'attaque frontale et les différents pouvoirs de ce cher Adam Jensen, qui trouvent toujours une utilité même dans un vieux hangar désaffecté. Et quand bien même il faut une attention de tous les instants pour suivre l'histoire, celle-ci est bien développée tout au long du jeu et s'achève sur une fin dantesque.
#row_endBatman : Arkham City (Xbox 360)

Batman a le vent en poupe en ce moment. Entre films au cinéma et jeux vidéo, la chauve-souris enchaîne les excellentes prestations, la dernière en date étant Batman : Arkham City. D'abord, c'est une réussite au niveau de l'identité même de la série, avec du fan service à tous les étages, un univers que les développeurs ont réussi à s'approprier, et surtout une ville immense dans laquelle on prend un plaisir fou à planer. Le système de combat s'est lui un peu plus densifié par rapport au premier épisode, histoire de mettre fin au bourrinage bête et méchant. Et surtout, mention spéciale aux voix françaises, celle des doubleurs historiques de la série, qui livrent une prestation sans faute. À l'image du jeu ?


The Elder Scrolls V : Skyrim (PC)

Plus grand, et surtout plus diversifié qu'Oblivion, Le monde de Skyrim réussit le tour de force de ne pas avoir l'air d'une map générée au hasard par les supercalculateurs de Bethesda. Chaque ville et ses alentours sont marqués par une ambiance unique et des intrigues qui lui sont propres. Skyrim pourrait être presque le paradis du RPG tant il pousse le concept de liberté au maximum. Mais justement, le fait d'aller au bout de ce processus met en lumière, selon moi, certains défauts. Noyé sous les quêtes, la principale d'entre elle n'étant finalement qu'une mission parmi tant d'autres, on a du mal à s'y retrouver. Et peut-être qu'un peu plus de scénarisation, quitte à restreindre la liberté du joueur, n'aurait pas fait de mal à Skyrim. Mais ce n'est que mon avis. Pour le reste, ce jeu est d'une richesse exceptionnelle et regorge de secrets qui se découvrent au fur et à mesure du temps qu'on y passe. Attention, ce jeu peut sérieusement bouffer votre temps et votre vie...

Les déceptions

Rage (quatre ans de développement pour ça, ORLY ?), Assassin's Creed : Revelations, The Legend of Zelda : Skyward Sword (si, si !), les débuts de la 3DS, mais où est le Vitality Sensor ?

Pas eu le temps (encore) d'y jouer mais ça promet

Mario Kart 7, Super Mario 3D Land, Rayman Origins, Saints Row 3, Battlefield 3

LE TOP DE ZELGIUS


Xenoblade Chronicles (Wii)


Une aventure énorme, dotée d’un bon scénario, d’un univers gigantesque et original, c’est ce que Xenoblade Chronicles nous propose. En plus de ses atouts, ce chef d’œuvre possède également une durée de vie colossale et nous invite à jouer de longues heures grâce à ses environnements remplis de charme et à sa musique envoutante. Merci à Monolith de nous avoir exporté ce bijou en Europe afin de montrer que la Wii possède des perles rares exclusives dans sa ludothèque.


Professeur Layton et l’appel du spectre (DS)

Comme d’habitude, le professeur et ses acolytes nous proposent des aventures passionnantes grâce à des énigmes bien pensées et accessibles à tous. Débutant la deuxième trilogie, l'Appel du Spectre est un cadeau sûr pour Noël qui ravira tout type de joueurs grâce à son gameplay simplissime. Seul bémol : une impression de déjà vu par rapport à ses prédécesseurs.


Uncharted 3 : l’illusion de Drake (PS3)

Un jeu bourré d’action qui vous fait voyager dans des décors de rêve, c’est ce que propose le dernier Uncharted sur Playstation 3. Aux commandes de Nathan Drake, le joueur devra alterner entre séances de gunfight et énigmes complexes afin de résoudre le secret de Francis Drake. Ajouté à cela, un mode multijoueur sympathique qui gonfle considérablement la durée de vie.
#row_end

Final Fantasy IV : The Complete Collection (PSP)

Encore un remake mais quel remake ! Le soft nous propose à la fois l’aventure originale et sa suite, avec en bonus un petit interlude pour le plus grand bonheur des fans. Si le scénario reste classique, les compositions de Nobuo Uematsu ainsi que son système de combat diaboliquement efficace nous aident à replonger dans l’univers enchanteur du 4ème épisode de Final Fantasy. Proposé à petit prix et disposant d’une grande durée de vie, cette Complete Collection est pour le moment le meilleur remake de FFIV et l'un des meilleurs jeux de l’année 2011 sur PSP.


Bug princess (Mushihime-sama) (Iphone)

Cave nous étonne sans cesse grâce aux portages de ses plus grands jeux. C’est le cas avec Mushihime-sama (appelé ici Bug princess), un Shoot’em up sorti sur arcade et PS2. Ce Danmaku propose des niveaux remplis de boulettes, doublés d’une musique envoutante et de graphismes sublimes pour un Iphone. Le gameplay tactile est très précis et permet aux novices comme aux joueurs confirmés de survivre à la déferlante de boulettes. Un titre novateur et inédit en Europe (il n’est sorti qu’au Japon sur PS2) qui vous fera passer beaucoup de temps devant votre téléphone portable.


Pas encore eu le temps d'y jouer, mais ça me démange

Soul Calibur V, BlazBlue : Continuum Shift Extend, Resident Evil Revelations, Mario Kart 7 (pour Noël), The Elder Scrolls V : Skyrim
Chapitre suivant
Chapitre précédent
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

 
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016